Comment j’ai fait pour me spécialiser sur le SEO chinois (Baidu) ?

Bonjour tout le monde !

Grâce à mes articles, mes conférences, et même mes ouvrages, je reçois souvent des demandes, et surtout la même question : « comment j’ai fait pour me spécialiser sur le SEO sur Baidu, en Chine ? » car il n’existe pas de formations ou d’ateliers sur cette thématique ! C’est vrai. Alors dans cet article, j’ai décidé de vous raconter dans les grandes lignes comment cela est arrivé … 😉

Avant de me spécialiser sur Baidu, je faisais déjà du référencement naturel sur Google depuis 3 ou 4 ans. Google a donc toujours été mon point de départ. Un jour, je me suis dit « ah c’est dommage, je ne pratique plus trop le chinois mandarin dans le cadre du travail » (après avoir changé de poste de chef de projet de veille juridique sur la Chine dans le domaine du HSE à SEO Manager en agence). J’ai donc décidé de creuser un peu et de voir quels sont les moteurs de recherche utilisés en Chine, et là, je tombe sur le futur moteur de recherche sur lequel je me spécialiserai en tant que (quasi) pionnière aussi : BAIDU.

livre-seo-baidu-books-veronique-duong-autoveille2

Je me suis dit à l’instant « ah, ce n’est pas Google CN qui est utilisé ! », et j’ai vu une opportunité pour m’entraîner à lire en mandarin, à tester des nouveautés, et là, ma passion grandissait encore un peu plus ! Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que les critères de référencement, les critères de code, de balisage sont tout de même assez différents de Google. Mais surtout, faire du SEO en Chine demande de s’adapter totalement à la culture, et heureusement que j’ai cette chance d’être biculturelle. Je me sens tout aussi française que chinoise / cambodgienne. J’ai les valeurs des deux côtés, et je me sens bien équilibrée.

Finalement faire du marketing fait appel à des aspects culturels, de comprendre les coutumes locales, etc. C’est HYPER important. Vous me verrez jamais traduire littéralement des contenus (surtout que je suis issues d’une formation d’ingénierie linguistique).

C’est un peu ainsi que je suis devenue une spécialiste du moteur de recherche Baidu, puis j’ai creusé du côté de Qihoo 360, Sogou, Shenma pour comprendre leurs différences avec Baidu, et j’ai étendu mes compétences à ces autres moteurs.

J’adore le web, les langues, la technique, et j’ai appris par la suite le japonais pour comprendre Yahoo! Japan, et aussi parce que le japonais a toujours une langue que je veux apprendre 🙂

Vous connaissez mon histoire maintenant, et je veux continuer à l’écrire avec vous.

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РDirectrice associ̩e chez Rankwell, mais avant tout passionn̩e par le SEO et les langues

 

 

 

Publicités

Laissez un petit mot à AUTOVEILLE ;)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :