Ontologie sémantique : Ayez un maillage avec ancrage interne optimisé !

Bonjour tout le monde !

Bonne année 2019 !! Tous mes vœux de réussite, de succès et de bonheur ! L’année a commencé pour moi de façon intense car les projets continuent à se signer et ce sont vraiment de beaux partenariats qui se forment. Je tente de tout gérer, et il se peut que pour cette année, je repasse à nouveau à une publication par semaine sur ce blog, et ce sera tous les lundis matins. Si jamais il y a un fait qui doit être absolument communiquer, je me laisse les mercredis matins pour publier.

Alors dans cet article, je vais vous donner un conseil valable pour tous les moteurs de recherche. Lorsque j’audite les sites, je remarque très souvent que les textes d’ancrage des catégories, des sous-catégories dans les menus ne sont pas du tout des mots-clés populaires.

Or, à ces endroits stratégiques, il serait idéal d’avoir des termes recherchés, car cela va renforcer votre ontologie sémantique et les moteurs de recherche en suivant les liens « comprendront » mieux vers quoi ils sont menés et la thématique de la page de destination.

On évitera ce genre de menu avec des catégories nommées ainsi :

Accueil – Services – Blog – Contact

ou

Accueil – Produits – Histoire – Blog – Contact

Et dans « Produits » ou « Services », souvent on a des termes aussi très génériques comme « Homme », « Femme », « Enfants », etc. Il faut préciser ce que vous vendez ! Par exemple : « Sacs pour homme », « Sacs pour femme », etc.

Exemple de menu optimisé :

Sacs pour femme – Sacs pour homme – Histoire de {NOM DE LA MARQUE} – Actualités ou Blog – Contact

Ensuite, dans les catégories et les sous-catégories, je recommande d’éclater le menu en plusieurs niveaux avec des mots-clés spécifiques pour chaque ancre.

Voici un exemple d’ontologie détaillé pour les véhicules (provenant du CNRS, par Alain Mille) :

ontologie-semantique-veronique-duong-seo-international

Ontologie véhicule par Alain Mille

Cette ontologie ci-dessus est orientée linguistique et intelligence artificielle, et on peut s’en inspirer pour créer la structure d’un site en SEO. Le commentaire que je vois donner ici est que pour du SEO, pour chaque étiquette, on doit retrouver des mots-clés, et non « 205 », « 206 », etc. sans la marque et le mot-clé générique.

Je pourrais encore continuer à parler sur le sujet, et sachez que dans mon nouvel ouvrage que je prépare pour cette année, je propose une ontologie sur le SEO et un chapitre sur l’ingénierie linguistique.

Restez informer via les réseaux sociaux (je suis hyperactive sur Linkedin, Twitter et Facebook) !

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Experte SEO international / Ingénieure Linguiste / Directrice chez Rankwell

Publicités

Laissez un petit mot à AUTOVEILLE ;)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :