Bonjour tout le monde !

La Chine est un sujet que je traite au quotidien, mais la CorĂ©e du Sud est Ă©galement un marchĂ© qui se dĂ©veloppe Ă  une vitesse grande V. Je ne parle pas corĂ©en, mais les outils de Naver sont assez ergonomiques et faciles Ă  comprendre. Aujourd’hui, je vous montre Ă©tape par Ă©tape comment crĂ©er un compte Searchad Naver, l’Ă©quivalent de Google Adwords.

  1. Se connecter Ă  son compte Naver (qui peut ĂȘtre gĂ©nĂ©rĂ© par LINE, donc l’avoir installĂ© au prĂ©alable)

compte Naver VĂ©ronique Duong

2) AprĂšs avoir obtenu son compte Naver, il faut se connecter Ă  searchad.naver.com

compte Naver Véronique Duong, généré par LINE

3) Cliquer sur créer un nouveau compte Searchad

4) Remplir le formulaire ci-dessous, et il faut avoir une ligne de mobile corĂ©enne ou avoir un numĂ©ro d’entreprise en CorĂ©e du Sud

ligne téléphone mobile corée naver véronique duong

La ligne mobile corĂ©enne est pour un compte personnel / individuel et le numĂ©ro d’entreprise est pour un compte … entreprise ! Comme je n’ai pas d’entreprise en CorĂ©e du Sud, je crĂ©e un compte personnel.

AprÚs avoir créé le compte, on peut accéder aux outils, dont le générateur de mots-clés de Naver :

seo-naver-search-coreen-veronique-duong

Les volumes de recherche pour la CorĂ©e du Sud sur Naver sont trĂšs diffĂ©rents de ceux qui sont dans Google ! Les corĂ©ens qui utilisent Google (souvent des corĂ©ens qui sont Ă  l’Ă©tranger, qui ne sont pas sur place, etc.) ne chercheraient pas les Ă©lĂ©ments de la mĂȘme maniĂšre que les corĂ©ens locaux, par exemple. Mais il existe plusieurs hypothĂšses, et cela relĂšve plus de la sociologie.

En tout cas, si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©s pour en savoir plus sur le SEO en Asie (Chine, CorĂ©e du Sud, Japon), envoyez moi un mail 🙂

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – PassionnĂ©e de SEO et d’Asie depuis 2010 – Directrice chez Rankwell

 

Publicités

Bonjour tout le monde !

Au mois de mars, je pars avec une amie Ă  Taiwan et au Japon ! Pour payer sur place, Ă  part avoir du cash, sa CB, le plus pratique est encore d’avoir LINE Pay (LINE Ă©tant l’application la plus utilisĂ©e au Japon, en CorĂ©e du Sud et Ă  Taiwan, et c’est un peu le WeChat de ces territoires).

Il suffit de tĂ©lĂ©charger l’application LINE et de suivre ces Ă©tapes :

  • Aller dans LINE Services
  • Cliquer sur LINE Pay
  • Entrer la carte de crĂ©dit
  • Renseigner le numĂ©ro de mobile pour recevoir le code de vĂ©rification
  • Entrer le code de vĂ©rification
  • Attendre le message de confirmation de LINE

LINE Pay débite 1 dollar pour activer le compte, mais rembourse de suite cette somme également.

Et voilĂ  LINE Pay, plus qu’Ă  aller tester en Asie 😉 :

line-pay-veronique-duong

L’activation du compte m’a pris 5 minutes maximum ! Avoir un compte LINE est super pratique aussi pour crĂ©er un compte NAVER, et utiliser les services du gĂ©ant corĂ©en :

naver-veroduong-3

Dans un prochain article, je vous montre comment crĂ©er un compte Searchad Naver … et croyez moi que c’est compliquĂ© car il faut une ligne de tĂ©lĂ©phone mobile corĂ©enne (un peu beaucoup comme pour Baidu !)

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – PassionnĂ©e de SEO et webmarketing international

 

Bonjour tout le monde !

La semaine derniĂšre je vous ai parlĂ© du chapitre 1 de mon ouvrage, et aujourd’hui, je vais vous raconter un peu ce qui se passe dans le chapitre 2 … sans tout vous dĂ©voiler bien sĂ»r (pour ceux qui veulent lire mon livre, je ne vais pas commencer Ă  spoiler toute seule haha) !

Le chapitre 2 est portĂ© sur la technique du SEO chinois. Je vais dans le vif du sujet et le concret en parlant d’hĂ©bergement web Ă  Hong Kong ou en Chine, de noms de domaine en .cn, le MIP (Mobile Instant Pages de Baidu), tous les algorithmes de Baidu connus, les balises qui ne fonctionnent pas pour Baidu comme les hreflang, les meta itemprop de Schema .org, etc. C’est le plus gros chapitre de mon ouvrage.

Le SEO est trĂšs portĂ© sur la technique car tout dĂ©pend de la structure du site, de sa technologie, de son balisage, mĂȘme si certes les contenus textuels sont hyper importants aussi. J’ai toujours plus apprĂ©ciĂ© la partie technique en SEO car je trouve qu’il y a plus de choses Ă  explorer, Ă  tester, Ă  innover, et c’est de la recherche finalement, et c’est ce que j’aime !

Un petit extrait de la table des matiĂšres du chapitre 2 :

chapitre-2-veronique-duong-seo-baidu

Comme vous pouvez le constater, c’est orientĂ© technique dĂšs le deuxiĂšme chapitre, et j’aborde les techniques SEO chinoises. Elles ne s’appliquent pas forcĂ©ment Ă  Google, mais bien Ă©videmment, un tronc commun existe (entre tous les moteurs de recherche).

Écrire un ouvrage prend du temps, nĂ©cessite de l’inspiration, des recherches, des rĂ©flexions, de l’Ă©nergie, du temps, mais quand on est passionnĂ© par le sujet, je vous assure qu’on s’Ă©clate ! Mes livres, je les ai Ă©cris dans le salon de chez mes parents, sur mon petit bureau, et cela ne m’a pas empĂȘchĂ© de rĂ©aliser cet ouvrage jusqu’au bout.

Je ne souhaite pas ĂȘtre cataloguĂ©e « SpĂ©cialiste SEO Baidu » mĂȘme si 50% de mon activitĂ© est sur la Chine, je suis avant tout une SEO spĂ©cialisĂ©e sur du SEO Google. J’ai au fur et Ă  mesure ajoutĂ© d’autres moteurs de recherche Ă  ma passion 🙂

Dans le prochain article, je vous fais un spĂ©cial focus sur le 3e chapitre ! 😉

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Directrice chez Rankwell et PassionnĂ©e par le SEO Ă  l’international

 

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus d’un an que mon premier ouvrage sur le SEO Baidu a Ă©tĂ© publiĂ© par mon Ă©diteur ISTE Editions, et je me rends compte que je n’ai jamais vraiment expliquĂ© le contenu du livre. Vous allez avoir l’auteure elle-mĂȘme qui vous rĂ©sume un peu chaque chapitre du manuscrit chaque semaine pour vous donner envie d’en savoir plus sur la Chine, l’Asie et le SEO en gĂ©nĂ©ral.

Je dĂ©cris pas mal de mĂ©thodes et d’astuces simples Ă  appliquer dans mes ouvrages car mon idĂ©e est de vulgariser les informations et d’aider les personnes intĂ©ressĂ©es par le SEO Ă  dĂ©couvrir le sujet. ÉvangĂ©lisons le SEO !

Dans le chapitre 1 de mon ouvrage, je parle de l’historique de Baidu, des services que le premier moteur de recherche chinois propose, je reviens sur les parts de marchĂ©, les concurrents tels que Qihoo 360, Sogou, Shenma, etc.

DĂšs le chapitre 1, j’aborde dĂ©jĂ  des aspects techniques comme comment fonctionne Baiduspider, l’eye-tracking, etc. :

chapitre-1-veronique-duong-seo-baidu

Pour comprendre le SEO en Chine, mĂȘme si je parle beaucoup de Baidu, il faut connaĂźtre les autres moteurs de recherche car ils Ă©voluent vite et peuvent proposer du jour au lendemain des services puissants, pratiques, etc.

La Chine est un marchĂ© qui bouge Ă©normĂ©ment, et tout change en 6 mois environ ! Dans mon ouvrage, j’ai posĂ© les fondamentaux afin que tout le monde part de la mĂȘme base et se rend compte de la difficultĂ© de faire les choses dans le Pays du Milieu (procĂ©dure pour la licence ICP, ligne mobile chinoise, compte bancaire chinois, etc.)

Lorsque je fais du SEO sur la Chine, je ne le fais pas comme pour Google. Il y a une Ă©norme dimension culturelle qui entre en jeu. Je rĂ©flĂ©chis aux maniĂšres marketing pour attirer les Chinois, et non seulement des audits techniques, sĂ©mantiques, etc., je dirais d’assez classique pour Google. DĂšs 2016, je voyais dĂ©jĂ  les Wang Hong (en chinois, et qui ne sont autres que les KOL en anglais) explosĂ©s sur la toile chinoise, et maintenant, en 2019, c’est carrĂ©ment une stratĂ©gie Ă  adopter pour le marketing en Chine !

Je reviendrais sur le chapitre 6 spécial SMO / KOL (Wang Hong) dans un prochain article :

chapitre-6-kol-veronique-duong-seo-baidu

En attendant, vous pouvez me contacter si jamais vous avez des questions sur la Chine ou sur le SEO, je serais ravie de rĂ©pondre Ă  vos interrogations sur ce marchĂ© oĂč le marketing en ligne est tellement diffĂ©rent de l’Occident !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Directrice chez Rankwell – PassionnĂ©e de SEO depuis 2010

Bonjour tout le monde !

Tant que cela est encore frais, je vous fais mon retour sur la premiĂšre Ă©dition de Search Y, un Ă©vĂ©nement orientĂ© search international. Selon moi, c’est une trĂšs belle rĂ©ussite ! L’Ă©vĂ©nement a rĂ©uni plus de 600 personnes, et les salles Ă©taient pleines. J’avais personnellement un programme chargĂ© pour cette journĂ©e car j’avais :

  • la surveillance de la certification QASEO du SEO CAMP (comme je suis dans le jury des certifications, dans la commission CESEO, et ex-prĂ©sidente de l’association, cela est tout Ă  fait lĂ©gitime !)
  • ma confĂ©rence sur le SEO chinois Ă  donner
  • ma participation Ă  la grande discussion sur le futur des moteurs de recherche (Google, Bing, Yandex et Baidu)
  • mon podcast en anglais sur « What Baidu does better than Google? » avec Jason Barnard

Ce n’Ă©tait pas tout repos, mais j’ai adorĂ© cette journĂ©e ! Je n’ai pas pu voir beaucoup de confĂ©rences, mais j’ai entendu des retours super positifs.

Plusieurs personnes m’ont demandĂ© si mes slides seront mis Ă  disposition, et je vais les mettre en ligne sur mon espace Academia dĂšs que possible, donc ne vous inquiĂ©tez pas 😉 Au pire, envoyez moi un mail Ă  vduong@rankwell.fr

Voici les clichés pris pendant ma conférence sur Baidu, et les participants ont bien pris notes de mes astuces SEO chinois (que vous pouvez récupérer et garder ci-dessous) :

Lors de la table ronde, j’ai surtout orientĂ© mon discours sur les enceintes connectĂ©es de Baidu, d’Alibaba, et le mobile (Baidu ne propose presque plus les volumes de recherche PC !) :

Voici quelques retours du Search Y :

D’autres retours sous formes de tweets sur l’Ă©vĂ©nement !

Ah et surtout la veille … on s’est bien amusĂ© dans le parc Walt Disney Studios avec Roger, Vincent, Daniel, Will (et Kelvin … qui avait une conf call !!)

La tour de la terreur m’a marquĂ©e !

Search Y intervenants et organisateurs : Roger SIM, Vincent Terrasi, Will Critchlow, Daniel de Search Foresight

Puis un petit dßner avec Olivier Andrieu, Vincent Courson (Google), Fabrice Canel et Frédéric Dubut (Bing) ;

Diner Google, Bing, Baidu, Olivier Andrieu, Véronique Duong, Vincent Courson, Frédéric Dubut, Fabrice Canel

Le lendemain, déjeuner avec Thomas Grange et Benjamin BussiÚre (Botify), Aymeric Bouillat et Vincent Courson (Google) :

dejeuner google botify Thomas Grange, Benjamin BussiĂšre, Aymeric bouillat, VĂ©ronique duong, Vincent Courson

Et bien sĂ»r … sur scĂšne, selfies (les participants ne voulaient vraiment pas se mettre devant ^^ ») :

VĂ©ronique Duong (SEO Baidu) et Google, Bing, Yandex sur scĂšne Ă  Search Y

Bon, vous l’aurez compris, je suis aussi la reine des selfies !

veronique-duong-philippe-yonnet-search-y-2019

Et bien sĂ»r, avec Philippe Yonnet pour finir ! Sans lui, il n’y aura pas eu Search Y !

Quelle journĂ©e, je me suis amusĂ©e, j’ai pu partager ma passion, et wow, quelles rencontres !

Vivement la prochaine Ă©dition ! Et peut ĂȘtre qu’on pourra parler de Naver ou de Yahoo! Japan ? 

Bon courage à tous 🙂

VĂ©ronique Duong – Experte SEO international passionnĂ©e et Directrice chez Rankwell

Bonjour tout le monde !

SEMrush m’a partagĂ©e une Ă©tude intĂ©ressante sur les erreurs liĂ©es au rĂ©fĂ©rencement naturel que les sites e-commerce font le plus souvent, et la liste est longue ! Vous trouverez ci-dessous une infographie qui montre ces 80 manquements en SEO.

Pour aider les spĂ©cialistes qui travaillent Ă  l’amĂ©lioration des sites e-commerce, nous avons Ă©tudiĂ© plus de 5 millions de pages appartenant Ă  1300 boutiques en ligne du monde entier afin de trouver quelles erreurs techniques et SEO exigent le plus d’attention.

Voici quelques chiffres intéressants :

  • 72.09 % des sites analysĂ©s disposent de pages renvoyant Ă  l’ancienne version (http) de leur site, de ce fait, les moteurs de recherche ne peuvent pas savoir si les pages concernĂ©es sont sĂ©curisĂ©es.
  • 79.85 % des sites ont la vitesse de chargement lente. Il convient de noter que chaque seconde de retard dans le temps de chargement entraĂźne une diminution de 7 % des conversions.
  • 82.97 % des e-commerces ont le contenu dupliquĂ© sur ses sites.

Les e-boutiques forment une catĂ©gorie particuliĂšre de sites. C’est pourquoi, pour l’apprĂ©hender dans toute sa diversitĂ©, nous avons demandĂ© Ă  diffĂ©rents experts SEO de diffĂ©rents pays travaillant avec des clients e-commerce de commenter les donnĂ©es que nous avons rassemblĂ©es.

“Je pense que le contenu trop court reprĂ©sente le problĂšme le plus important. Une des lacunes principales que je trouve souvent sur les sites e-commerce, c’est le manque d’efforts dans le contenu Ă©ditorial.”, – Olivier Duffez, le consultant SEO, fondateur de WebRankInfo, cofondateur de Ranking Metrics.

Voici le visuel signĂ© SEMrush complet en question (attention, accrochez-vous, il y a beaucoup d’Ă©lĂ©ments !) :

80-erreurs-seo-ecommerce-semrush-veronique-duong

Je vous conseille vivement l’outil SEMrush pour suivre les mĂ©triques de votre site. Il est de plus en plus complet ! Si vous souhaitez le tester, puis l’acheter par la suite, rendez-vous ci-dessous :

Si vous avez des questions sur le SEO, je suis Ă  votre dispo !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Experte SEO international / IngĂ©nieure linguiste / Directrice chez Rankwell

Bonjour tout le monde !

Bonne annĂ©e 2019 !! Tous mes vƓux de rĂ©ussite, de succĂšs et de bonheur ! L’annĂ©e a commencĂ© pour moi de façon intense car les projets continuent Ă  se signer et ce sont vraiment de beaux partenariats qui se forment. Je tente de tout gĂ©rer, et il se peut que pour cette annĂ©e, je repasse Ă  nouveau Ă  une publication par semaine sur ce blog, et ce sera tous les lundis matins. Si jamais il y a un fait qui doit ĂȘtre absolument communiquer, je me laisse les mercredis matins pour publier.

Alors dans cet article, je vais vous donner un conseil valable pour tous les moteurs de recherche. Lorsque j’audite les sites, je remarque trĂšs souvent que les textes d’ancrage des catĂ©gories, des sous-catĂ©gories dans les menus ne sont pas du tout des mots-clĂ©s populaires.

Or, Ă  ces endroits stratĂ©giques, il serait idĂ©al d’avoir des termes recherchĂ©s, car cela va renforcer votre ontologie sĂ©mantique et les moteurs de recherche en suivant les liens « comprendront » mieux vers quoi ils sont menĂ©s et la thĂ©matique de la page de destination.

On évitera ce genre de menu avec des catégories nommées ainsi :

Accueil – Services – Blog – Contact

ou

Accueil – Produits – Histoire – Blog – Contact

Et dans « Produits » ou « Services », souvent on a des termes aussi trĂšs gĂ©nĂ©riques comme « Homme », « Femme », « Enfants », etc. Il faut prĂ©ciser ce que vous vendez ! Par exemple : « Sacs pour homme », « Sacs pour femme », etc.

Exemple de menu optimisé :

Sacs pour femme – Sacs pour homme – Histoire de {NOM DE LA MARQUE} – ActualitĂ©s ou Blog – Contact

Ensuite, dans les catĂ©gories et les sous-catĂ©gories, je recommande d’Ă©clater le menu en plusieurs niveaux avec des mots-clĂ©s spĂ©cifiques pour chaque ancre.

Voici un exemple d’ontologie dĂ©taillĂ© pour les vĂ©hicules (provenant du CNRS, par Alain Mille) :

ontologie-semantique-veronique-duong-seo-international

Ontologie véhicule par Alain Mille

Cette ontologie ci-dessus est orientĂ©e linguistique et intelligence artificielle, et on peut s’en inspirer pour crĂ©er la structure d’un site en SEO. Le commentaire que je vois donner ici est que pour du SEO, pour chaque Ă©tiquette, on doit retrouver des mots-clĂ©s, et non « 205 », « 206 », etc. sans la marque et le mot-clĂ© gĂ©nĂ©rique.

Je pourrais encore continuer Ă  parler sur le sujet, et sachez que dans mon nouvel ouvrage que je prĂ©pare pour cette annĂ©e, je propose une ontologie sur le SEO et un chapitre sur l’ingĂ©nierie linguistique.

Restez informer via les réseaux sociaux (je suis hyperactive sur Linkedin, Twitter et Facebook) !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Experte SEO international / IngĂ©nieure Linguiste / Directrice chez Rankwell

%d blogueurs aiment cette page :