Bonjour tout le monde !

Google a récemment communiqué 3 solutions pour gérer les mises en pause des sites web sans trop affecter le SEO de ces derniers. Vous pouvez lire l’article original en anglais ici : Closing down for a day

Je me suis essayée à la traduction entière de l’article, et vous pouvez la retrouver ci-dessous :

De nos jours, même si nous sommes dans un monde où les sites tournent 24h/24, il arrive que les entreprises veulent faire une pause. Il y a même des cas où la présence en ligne de ces dernières doivent être mises en pause.

Cet article va fournir les solutions qui permettent de prendre les précautions pour implémenter cette “pause” sans que le SEO du site soit affecté.

Solution 1 : Bloquer la mise en panier

Si le site veut uniquement empêcher les utilisateurs d’acheter des produits, le plus simple serait de bloquer la fonctionnalité de mise en panier. Dans la plupart des cas, les pages shopping liées au panier peuvent être bloquées du crawl de Google dans le robots.txt ou être bloquées de l’indexation par les meta robots noindex. Comme les moteurs de recherche ne verront et n’indexeront pas ces pages, il est possible pour le site de continuer à exister et de communiquer de façon appropriée.

Par exemple, vous pouvez désactiver le lien vers le panier, y ajouter un message pertinent, ou afficher une page informationnelle à la place du panier.

Solution 2 : Toujours afficher un interstitiel ou une pop-up

Si vous avez besoin de bloquer tout le site, il faut afficher un message tel que “temporairement indisponible”, une page informationnelle ou une pop-up, et le site doit retourner un code 503 (qui veut dire “service indisponible”). Le code 503 fait en sorte que Google n’indexe pas le contenu temporaire qui est montré aux utilisateurs. Sans le code 503, l’interstitiel va être indexé comme le reste du contenu du site.

Googlebot va reessayer de visiter les pages en 503 une semaine après son premier passage, avant de les traiter comme des erreurs permanentes … et qui vont faire qu’elles seront plus mal classées par la suite dans les résultats de recherche.

Vous pouvez aussi inclure un header “Retry after” pour indiquer la période de temps où le site ne sera pas disponible.

Important : Bloquer un site plus d’une semaine aura des conséquences négatives sur les résultats de recherche du site peu importe la méthode utilisée.

Solution 3 : “Éteindre” complètement le site

Éteindre complètement le serveur est une autre solution. Vous devriez faire cela si vous migrez physiquement votre serveur à un data center différent. Pour cela, avoir un serveur temporaire disponible qui affiche un code 503 à toutes les URLs du site (avec un message informationnel approprié aux utilisateurs), et switcher votre DNS pour qu’il pointe vers ce serveur pendant cette période de temps.

  1. Fixez votre DNS TTL à une fréquence plus basse (comme 5 minutes) quelques jours à l’avance
  2. Remplacez le DNS par l’adresse IP du serveur temporaire
  3. Mettez hors ligne votre serveur principal une fois que toutes les requêtes sont passées du côté du serveur temporaire
  4. maintenant le serveur est déconnecté
  5. Quand tout est prêt, reconnectez votre serveur principal
  6. Switchez à nouveau le DNS vers l’adresse IP de votre serveur principal
  7. Remettez le DNS TTL à la normale

Si votre business est localement active, faites en sorte que ces fermetures de sites reflètent bien les horaires d’ouverture de votre magasin aussi !

Tout cela m’a fait penser à l’exemple du site Club des Créateurs de Beauté :

Site en pause, site fermé : gestion du SEO - AUTOVEILLE

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous … et longue vie à vos sites !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

Alors aujourd’hui je m’essaie à un test de SEO Black Hat qu’est le Content Spinning mais pour des textes en chinois (après … cela s’adapte, car c’est un script en Python, l’outil que j’ai en question). Bon, pour le moment, c’est du « gentil spinning », c’est à dire que le script ne change que des contenus faciles à remplacer comme la date, l’auteur de l’article, etc.

Voici à quoi il ressemble (il peut donner un peu mal à la tête à certains … car il y a du code Python + des caractères chinois) :

content-spinning-chinois-autoveille

Je tiens à préciser que ce n’est pas moi qui ait développé le squelette de ce script, on me l’a fourni, et je l’ai réadapté à mes besoins (j’écris plutôt en Perl). En sortie, ce script génère 17 fichiers .txt différents dont on peut récupérer les contenus et les mettre dans un CMS et avoir 17 articles d’un coup … bon, je ne teste que cela sur les blogs chinois comme Sina pour Baidu, 360, Sogou, afin de voir comment ils se comportent et s’ils détectent bien la grosse « triche » derrière … qu’est le content spinning ! Si je fais ça à destination de Google, ce n’est même pas la peine je pense … je vais donc bloquer Googlebot dans le robots.txt …

Je vais tester tout cela, et vous communiquer les résultats dans un prochain article ! Je reviens vers vous 🙂

Si vous avez des questions en SEO Baidu, SEO Google, SEO chinois ou occidental, écrivez moi à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous,

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

Une super news à vous annoncer : je deviens la première partenaire française et officielle de Dragon Metrics, un outil de suivi de positionnements SEO, de recherche de mots-clés, d’audit de liens externes, etc. orientés Baidu et 360 !!

J’en ai parlé dans mon livre, lors de mes conférences, et ils méritent que je leur fasse un peu de publicité.

Logo de Dragon Metrics, outil SEO chinois

C’est le seul outil que je connaisse jusqu’à aujourd’hui qui fait autant de choses pour le marché chinois / asiatique. Pour moi, il est juste super complet. Il permet aussi de voir la visibilité des concurrents par rapport à une liste de mots-clés précise. Il a tellement de fonctionnalités, que c’est uniquement avec la prise en main qu’on les découvre. Ils vont encore me former car ils ont ajouté des nouveautés, pour vous dire à quel point cela ne s’arrête pas ! Je leur ai suggéré des caractéristiques à ajouter aussi dans l’outil (pour le content marketing, par exemple), et ils vont prendre en compte mes remarques.

Vous pouvez essayer une démo de l’outil pendant 30 jours ici : Free Trial Dragon Metrics

Voici un petit aperçu de l’outil :

Aperçu de l'outil SEO Dragon Metrics

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur Dragon Metrics, écrivez moi directement à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

Je vous parle tout le temps de SEO chinois sur Baidu, 360, ces temps-ci, et j’ai un peu délaissé les sujets SMO, et c’est le moment de les reprendre en main ! Après avoir regardé une étude de We Are Social Singapore, j’ai relevé quelques informations que je vais poster ci-dessous qui pourrait vraiment vous intéresser si vous voulez faire du SMO en Asie. Taïwan est le territoire où les réseaux sociaux sont super utilisés ! Il est dans le top 10 que cela soit sur PC ou sur mobile.

Je voulais d’abord vous montrer deux slides sur la croissance des abonnements mobile en Asie vs. en Europe :

asie-europe-mobile-janvier-2017-2

asie-europe-mobile-janvier-2017-2

Pendant les abonnements mobiles augmentent de plus en plus en Asie, c’est la tendance contraire qui est provoquée en Europe, on est en négatif ! Si on parle d’une tendance générale de la croissance, on constate clairement que celle est Europe est beaucoup plus lente et petite comparée à celle en Asie. Donc, si vous voulez faire du web marketing en Asie, croyez moi que le premier mot d’ordre, c’est que tout soit compatible mobile ! #responsivedesign 🙂

En termes de classement des pays et des territoires qui utilisent le plus les réseaux sociaux, on retrouve la Corée du Sud et Taïwan dans le classement :

classement-pays-penetration-reseaux-sociaux-jan-2017-autoveille

En termes de croissance d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, la Chine est première, et parmi les autres pays asiatiques de l’est, on retrouve les Philippines, le Japon et le Vietnam !

classement-pays-utilisateurs-reseaux-sociaux-jan-2017-autoveille

On a la même tendance pour l’utilisation des réseaux sociaux sur mobile : Taïwan est dans le top 10 ! On retrouve aussi deux autres pays asiatiques de l’est : la Corée du Sud et Singapour !

classement-pays-penetration-reseaux-sociaux-mobile-jan-2017-autoveille

Sur mobile, en termes d’utilisateurs, c’est aussi en Chine que cela croit le plus vite :

classement-pays-utilisateurs-reseaux-sociaux-mobile-jan-2017-autoveille

Les Philippines, le Vietnam et le Japon sont également dans le classement.

Je travaille sur les pays asiatiques dont je maîtrise les langues surtout (car je suis beaucoup plus à l’aise, et vous me diriez que c’est normal !), quand je vois que la Chine se développe à une vitesse incroyable, je suis à la fois contente, mais cela fait aussi peur, car tout va très vite. Je suis familière avec Hong Kong, la Chine, Taïwan, et Singapour. J’adore ces pays pour commencer, et je me sens à l’aise avec les personnes locales, j’ai l’impression que je retrouve mes racines. Je comprends leurs valeurs, leurs traditions, et cela fait de moi, quelqu’un de 100% bi-culturel. Pour travailler avec ces marchés, il faut avoir ce type de « connaissances » pour maîtriser à bien les comportements, les attentes des individus. C’est totalement différent de l’Europe, de la France voire de Paris, là où je suis née et grandie. Cela peut vous paraître un peu « wow », mais lorsque vous allez entrer en contact avec les asiatiques locaux, vous comprendrez 😉

Je me demande si un jour … le Cambodge entrera dans le classement ! Vu que le Vietnam y est, cela ne devrait plus être très loin.

Pour les réseaux sociaux asiatiques, je manipule au quotidien WeChat, Line, Weibo, Baidu Tieba, etc. ils sont tellement différents de Twitter, Facebook, Linkedin ! Dans la plupart des pays asiatiques, on utilise quand même Facebook, Twitter, etc. Il n’y a qu’en Chine, Corée et Japon où ils ont leurs outils locaux (WeChat, Line, Kakaotalk, etc.)

Si vous avez des questions sur les réseaux sociaux en Asie, contactez-moi via autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde,

J’ai remarqué que de nombreuses personnes débutant dans le SEO confondent souvent « Disallow », « Noindex », et « Nofollow ». Je vous explique les différences entre ces trois notions dans cet article. Vous pouvez aussi aller voir l’article d’Olivier Duffez pour plus d’informations.

Explication de Disallow

Le Disallow est une directive à utiliser dans le fichier robots.txt placé à la racine du site. Le robots.txt est le premier élément qu’un moteur de recherche regarde quand il vient crawler le site.

Si certaines parties du site ont un Disallow, par exemple, Disallow: /login/, cela veut dire qu’on demande aux robots des moteurs de ne pas visiter le répertoire login du site.

Voici la syntaxe à utiliser pour dire à Google ou un autre moteur de ne pas visiter la partie login d’un site :

User-agent: *

Disallow: /login/

Cependant, le Disallow, utilisé seul, n’empêche pas les robots des moteurs d’indexer les pages web. Il permet surtout de dire à Google et compagnie de ne pas crawler tel ou tel élément. Mais pour une désindexation efficace, il faut utiliser la balise meta robots avec l’attribut noindex.

 

no-index-no-follow-autoveille

 

Explication de Noindex

Le noindex s’utilise avec l’attribut “content” dans la balise <meta robots>.

Une page, qui contient cette balise, indique aux moteurs de recherche qu’elle ne veut pas se faire indexer dans leurs bases de données. Quand les robots des moteurs crawlent la page, et tombent sur la balise meta robots noindex, ils ne l’indexent pas.

Voici comment sa syntaxe se présente :

<meta name= »robots » content= »noindex« >

Elle doit être placée dans la partie <head></head> du code HTML de la page à ne pas faire indexer en question. Utilisée avec du Disallow dans le robots.txt, la page ne sera ni crawlée, ni indexée, et donc invisible aux yeux des moteurs de recherche.

Explication de Nofollow

Le nofollow est à utiliser avec l’attribut “rel” dans la balise des liens <a>. Voici un exemple de syntaxe : <a href=”lien” rel=”nofollow”>.

Un lien avec un nofollow sera ignoré par Google. Cela veut dire que Google ne programmera pas à ses robots d’aller crawler l’URL de destination, contrairement à ce qu’il fait quand il rencontre un lien.

En outre, la page de destination ne tirera aucun des bénéfices habituels liés aux liens externes : pas d’amélioration de sa popularité et autres critères de confiance (PageRank, trust, etc.).

Au contraire, si le lien est jugé artificiel, étant donné qu’il est en nofollow, il ne dégraderait pas le référencement de la page de destination.

Une question sur le SEO Google, le SEO Baidu ? Envoyez moi un mail à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Passionnée de SEO … 🙂

 

Bonjour tout le monde !

Je souhaitais vous faire un petit retour sur mon ressenti du SEO Campus 2017. Je me suis fait élire Présidente de l’association SEO Camp le 8 mars 2017, avec pour vice-président Dimitri Mallié ! On a organisé l’événement avec les anciens présidents Sébastien Monnier et Hasni Khabeb et plusieurs bénévoles, dont des membres de l’association tels que Aymeric Bouillat, Vincent Lahaye, Catherine Robbe, Zohra Belmahdi, Stéphane Boyer, etc., des étudiants du MBA MCI, etc. Cela a duré plusieurs semaines, c’était juste intense, mais quelle super expérience !!

Les deux jours J ont été encore plus intenses, mais quelle superbe expérience !! Je suis vraiment super contente d’avoir aidé à organiser un tel congrès. Oui, pour moi, le SEO Campus Paris est un congrès. Ce n’est pas un petit événement organisé à la va vite. On a constamment besoin de bénévoles, et si vous avez un peu de temps à consacrer au SEO Camp, même 1h par semaine, écrivez-moi à veronique.duong@seo-camp.org pour en parler !

Par rapport à l’événement, dû au fait que je devais aider à organiser, je n’ai pas pu assister à toutes les conférences. Mais j’ai eu des retours super positifs sur la qualité et le niveau des conférences. Cela fait super plaisir d’entendre cela. On va demander aux conférenciers de mettre en ligne leurs PPT, et on les regroupera sur le site du SEO CAMP normalement. Les animations étaient également super sympas, les lots à gagner étaient également très intéressants, de belles valeurs. Bravo encore à tous les gagnants !

Je tiens à dire un ENORME MERCI à tous ceux qui ont aidé pour construire cet événement : les sponsors, les conférenciers, les bénévoles, les étudiants, les participants, les animateurs, et tout le personnel de l’Usine ! Sans vous, cela n’aura pas été possible, vraiment.

De mon côté, par rapport à l’organisation, c’était vraiment intense. On était tous très très sollicités, et on avait tellement mal aux pieds à la fin haha ! On a senti un vrai travail d’équipe. On a tous très très peu dormi, mais ça en valait la peine !

Une photo de notre petite team hehe :

seo-campus-paris-2017

Dans la joie et la bonne humeur, please !

Mais s’il y a une personne que je dois absolument remercier, c’est bien ma mère. Elle me soutient énormément dans tous mes projets. Elle est toujours là pour moi, et ça, je ne pourrais jamais la remercier assez ! Elle mérite sa petite mention dans cet article, vraiment. Certains d’entre vous … doivent déjà la connaître 😉 #lafamilledabord

Au stand SEO Camp avec Maman !

Merci encore à tous, et … j’en profite pour annoncer qu’on organise un SEO Campus Lyon le 21 avril 2017 ! Rendez-vous vite sur le site pour vous renseigner ou écrivez nous à contact@seo-camp.org si vous voulez participer ou vous inscrire en tant qu’intervenant. On cherche aussi des sponsors !! On vous attend ^^

Bon courage à tous,

Véronique Duong – Passionnée de SEO !!

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, on est le 8 mars 2017, et qui dit le 8 mars, dit « Journée des Femmes » ! Dans cet article, je vais vous parler un peu de mon quotidien en tant que consultante SEO, soit le référencement naturel, qui est encore un domaine très masculin.

Dans l’enquête emploi du SEO Camp en 2016, on constate clairement que la majorité des SEO sont des hommes (70% !). Mais honnêtement, je ne sens pas une discrimination dans le domaine. Les gars du SEO sont plutôt sympathiques, peu hautains, et vraiment cools pour beaucoup ^^

La plupart des SEO masculins, qui ont entre 5 et 7 ans d’expérience (donc à peu près mon nombre d’expériences aussi, j’en ai 7 cette année), ne se déclarent pas du tout comme des « experts », car justement en SEO, comme c’est une science inexacte, on n’osera jamais dire que « c’est comme ça, point barre ». Celui ou celle qui vous dit ça, cher prospect / client, faites attention ! On aime bien se désigner comme « consultant » ou encore « spécialiste » SEO, tout simplement.

Pour revenir au sujet de la féminisation du métier de SEO, il faut constater qu’on est qu’environ 30% de femmes. Ce n’est pas beaucoup, mais ce n’est pas rien ! La majorité des femmes qui sont du SEO, j’ai remarqué qu’elles sont plutôt orientées « Sémantique », « Éditorial », « Rédaction », « Marketing », et pas forcément « Technique » et « Netlinking ». Pour être une SEO complète, je pense sincèrement qu’il faut des deux, sinon … les garçons peuvent nous reprocher ça justement haha ^^’ (bon, il y a encore parfois des références un peu « le gars, il connait mieux la technique, et la fille, elle connait mieux les aspects sémantiques et rédactionnels ! et on doit changer un peu ça les filles 😉 !)

Dans le quotidien, c’est vrai que je travaille plus avec des SEO masculins ou des personnes techniques masculines aussi. Je ne suis pas trop en contact avec des femmes. Cela fait que mon caractère a aussi pas mal changé depuis que je fais du SEO à 100%. Pour me faire entendre, parfois je dois être forte, mais surtout je dois être ferme et avec des arguments construits pour faire passer les messages. Il faut surtout toujours rester très professionnelle, dans toutes les situations que ce soit !

Mais comme je vous disais plus tôt, l’ambiance de la communauté des SEO est cool, on se retrouve souvent pour partager des idées, discuter de sujets pour faire avancer la discipline en France, et j’aime beaucoup participer à ces échanges professionnels ^^

D’ailleurs, demain, c’est le SEO Camp’us Paris ! J’ai hâte d’y être, et de retrouver la communauté. Comme je fais partie de l’association SEO Camp, je serais là bas pour aider à l’organisation, et c’est le moment pour vous de venir nous rencontrer pour discuter de référencement naturel dans un cadre hyper sympathique (on sera en mode congrès du SEO … à ne pas louper !)

seo-femme-vs-homme-2016

Si vous avez des questions sur le SEO Google, SEO Baidu, SEO 360, écrivez moi à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous,

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

%d blogueurs aiment cette page :