archive

Réferencement naturel (SEO)

Bonjour tout le monde !

Je me suis intéressée à la Chine, à Hong Kong, au Japon, mais tiens et Macao alors ?

Voici un petit article pour vous donner une idée de la part de marché des moteurs de recherche à Macao ! C’est une ville chinoise ayant 650 834 habitants (chiffres de 2016). Elle a le statut de « Région administrative spéciale ». Elle était colonisée par le Portugal jusqu’en 1999.

Les données viennent de statcounter, et elles doivent être prises en compte avec des pincettes car je ne sais pas si elles sont officielles et tout à fait fiables ou non … A en croire la liste, Google a le monopôle à Macao avec 90,63% de part de marché ! Il est suivi par Yahoo avec 4,45%, puis de Baidu 3,01% qui est devant Bing qui a 1,27%.

Shenma, le moteur mobile d’Alibaba a 0,25% et Sogou a 0,14% ! Très peu, mais ils sont quand même dans la liste :

 

part de marché des moteurs de recherche à Macao - veroduong

A Macao, on parle Portugais et Cantonais (langues officielles), et les usages sont un mélange culturel très original ! Il faut s’adapter à la population locale pour réussir votre SEO international ! Je suis allée à Macao en 2015, et j’ai aimé, même si je trouvais la ville un peu artificielle avec tous ses casinos (opportunités ~w~) !

veroduong à macao en 2015 - seo international - seo chinois

Devant le symbole de la rétrocession de Macao à la Chine

A Macao a été rétrocédée à la Chine en 1999, et depuis, c’est un territoire chinois également. On y écrit les chinois simplifiés et traditionnels.

Si vous êtes intéressé par des projets SEO chinois à Macao, on peut s’organiser pour faire des appels et des missions ensemble en cantonais ! 

Bon courage à tous

Véronique Duong – Directrice @Rankwell et passionnée d’Asie et de SEO

Publicités

Bonjour tout le monde !

Je viens de remarquer que je n’ai jamais publié l’information sur mon passage à la radio sur ICI Radio Canada en début d’année 2018 ! Bon, on est en novembre, mais ce n’est pas trop tard non ? 😉

En janvier 2018, j’ai été contactée par la radio canadienne pour faire une entrevue sur le digital en Chine et les axes d’innovation, et ce n’était pas uniquement orienté SEO SEO ! J’ai été interviewée par Matthieu Dugal, animateur québécois (Canada) à la radio et à la télévision. C’était un moment très enrichissant, et je renouvellerais l’expérience sans hésiter !

Je vous remets donc l’article ici, ainsi que le postcast à écouter … sans modération 🙂

interview-ici-radio-canada-premiere

Voici l’article :

Avec ces géants des nouvelles technologies que sont Tencent Holdings, Alibaba, Huawei et Baidu, la Chine n’a rien à envier au reste du monde et fait même figure de pionnière dans plusieurs domaines. Mais l’écosystème technologique chinois semble évoluer dans une bulle parfois très opaque pour les Occidentaux. Véronique Duong, directrice associée de Rankwell et spécialiste du référencement des sites chinois, explique à Matthieu Dugal les particularités d’Internet dans l’Empire du Milieu.

Derrière la grande muraille numérique de Chine se cache une société où l’innovation est omniprésente, si bien que certaines avancées paraissent presque banales. Et en l’absence de Facebook et de Google, le moteur de cette innovation est une autre des plus grandes entreprises de la planète : Tencent Holdings et son application WeChat.

WeChat, au cœur de la vie chinoise

Cette application de messagerie chinoise, d’un polyvalence inégalée en Occident, a toutes sortes d’applications pratiques qui vont bien au-delà des simples messages textes ou des conversations vidéo.

« WeChat, c’est l’application par excellence en ce moment en Chine, car les Chinois font tout dessus, indique Mme Duong. En Europe et en Amérique, on n’a pas ce type d’application : on a des applications spécifiques pour chaque chose. Les Chinois peuvent par exemple commander quelque chose (avec WeChat), et une boutique locale va le leur livrer dans les 30 minutes. »

Le domaine des affaires se sert aussi beaucoup de cette application, entre autres pour envoyer des documents comme des contrats, des bons de commande et des factures, précise cette spécialiste.

WeChat est aussi très populaire pour payer des transactions avec son téléphone cellulaire, une méthode de paiement déjà très répandue en Chine.

« J’ai des contacts en Chine qui me disent que lorsqu’ils sortent dans la rue, ils ont seulement besoin de leur téléphone, explique Véronique Duong. S’ils n’ont pas pris leur carte de crédit, ce n’est pas grave. C’est tellement évolué qu’on peut même payer avec son visage [grâce à la reconnaissance faciale, NDLR]. »

Comme une rue commerçante

Outre l’utilisation des téléphones intelligents, Internet a aussi de quoi désorienter ceux qui ignorent les coutumes du pays.

En raison des coutumes et des codes culturels chinois, les sites Internet de ce pays sont souvent très différents de ceux d’ici. Là où les Occidentaux préfèrent un design épuré et sobre, les Chinois choisissent plutôt les couleurs vives et les pages très encombrées. Un style qui n’est pas sans rappeler les rues commerçantes du pays, placardées d’enseignes lumineuses, souligne Véronique Duong.

« En Chine, ce n’est pas dérangeant d’avoir des bannières publicitaires qui clignotent dans tous les sens, dit-elle. Ce que vous voyez dans la vie réelle est complètement retranscrit sur le web. »

Vous pouvez réécouter le podcast ici : Une journée numérique dans la vie d’un chinois, entrevue avec Véronique Duong

Si vous avez des questions sur le webmarketing et / ou le SEO en Chine, n’hésitez pas à m’envoyer un mail pour en parler !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РPassionn̩e par le SEO et le Webmarketing chinois РDirectrice chez Rankwell

 

Bonjour à tous !

Dans cet article, je vous partage les polices les plus utilisées en chinois simplifié. Si vous vous intéressez à la Chine et au webmarketing chinois, vous vous êtes peut être déjà posé la question : quelle police chinoise pour mon site ?

Je vais tenter de répondre à cette question en vous proposant 10 polices chinoises pour embellir les sinogrammes qui seront posés sur votre site web !

police-chinoise-baidu-seo-veroduong

 

Voici la première police 宋体 (Song ti) : une police avec serif, formant des petits triangles aux angles des caractères. Voici quelques exemples :

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-songti

La deuxième est 楷体 (Kai ti) : la forme la plus courante qu’on peut voir sur des sites chinois

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-kaiti

La troisième 黑体 (Hei ti) : écriture sans serif, plate, sans pattes, je dirais que c’est la plus lisible, et passe partout

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-heiti

La quatrième 魏体 (Wei ti) : un style plutôt rare, un peu vintage !

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-weiti

La cinquième 行体 (Xing ti) : très manuscrite, presque calligraphique !

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-xingti

La sixième 圆体 : écriture tout en rondeur !

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-yuanti

La septième 隶书 (Li shu) : écriture un peu écrasée, conforme pour les livres, les romans

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-lishu

La huitième 综艺体 : une forme plutôt artistique, ne convenant pas à tous les types de sites

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-zongyiti

La neuvième 霹雳体 (Pili ti) : très très graphique, cela ne conviendra que pour certains types de sites

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-piliti

 

La dixième 琥珀体 (Hupo ti) : une police qui convient pour les sites pour enfants

police-chinoise-baidu-seo-veroduong-hupoti

Le choix des polices est assez subjectif. N’étant pas webdesigner, je ne peux pas vraiment donner de conseils d’expert sur cela, mais pensez à prendre une police lisible sur tout support. On évitera le gras, le serif, l’italique sur des sinogrammes, car cela peut devenir vite illisible à la lecture !

Si vous avez des questions sur le SEO Baidu, je suis à votre disposition pour en discuter !

Bon courage !

V̩ronique Duong РPassionn̩e de SEO РExperte SEO certifi̩e CESEO РDirectrice @Rankwell

Bonjour tout le monde !

La semaine prochaine, c’est le retour du SEO By Night, 2e édition !

Pour la 2nde année, ORLEANSEO, association dédiée au SEO vous présente le SEOBYNIGHT ! Organisé à Orléans, cet événement, partenaire du SEO Camp, se consacre aux stratégies du référencement naturel.

Vous pourrez en savoir plus par le biais du site du SEOByNight : http://orleanseo.fr/seobynight-2018/.

Quels retours pour le SEOByNight 2017 ?

Parmi les conférenciers que nous avions reçus l’an dernier, il y a avait notamment Stéphane Briot, Fred Bobet, Paul Sanches, David Dragesco. SEM Rush, Ranxplorer, OnCrawl, MyPoseo, furent parmi nos partenaires de l’année dernière.
Motivé par de nombreux retours positifs, l’organisateur, Elliott Bobiet, a souhaité remettre ça cette année.

event_seo-by-night-2018_veroduong

Quelles sont les nouveautés cette année ?

Ce dont vous n’aurez pas à douter, nous avons choisi pour vous les meilleurs conférenciers et vous disposerez de méthodes infaillibles en matière de SEO !
Au lieu d’une, le SEOByNight 2 aura lieu sur deux journées. Il y aura donc 2 fois plus de conférences, toujours orientées SEO ou search engine optimization. D’autres disciplines, comme le webmarketing, seront également abordées.
Voici quelques uns de nos nouveaux partenaires : le Gip Recia, Orianator, Seobserver, SeoQuantum, Netlinking.fr, Eyrolles, Next Level, Qwant, O2switch, getfluence, develink, semrush, …
Le SEOByNight déménage, ce n’est désormais plus le centre de conférence d’Orléans comme ce fut le cas l’année dernière. Le Lab’o a été désigné pour le remplacer. Vous le trouverez au centre d’Orléans.

orleanseo-seo-by-night-seocamp

Orléans 🙂

Mieux comprendre le référencement naturel grâce à ORLEANSEO

Le référencement naturel et ceux qui le font vivre, voilà ce que met en avant l’association ORLEANSEO.
Dans de nombreux domaines, ces métiers très porteurs sont mal compris. Pourtant, des dizaines de postes sont à pouvoir dans ce secteur d’activité. On trouve peu de cursus d’études dédiés aux techniques SEO. Les différentes opportunités qui existent dans ce domaine ne sont malheureusement pas toujours connues par les étudiants.
C’est pourquoi ORLEANSEO prend la parole lors de nombreuses manifestations afin de faire parler de ces métiers tout en évoquant des éléments plus techniques avec les notions de Black Hat SEO ou hack. Enfin, nous organisons chaque année le SEOByNight, une journée de conférences liée aux techniques de référencement naturel.

Alors, vous vous inscrivez ?

Seulement 150 billets seront disponibles, ne tardez donc pas à réserver.
Envie d’en savoir plus ? De nombreuses animations sont planifiées, des lots sont à gagner et nous pourrons faire la fête ensemble le mardi soir !

Je vais être sur place et hâte de revoir et faire de nouvelles rencontres !

Bon courage à tous et à la semaine prochaine !

V̩ronique Duong РPassionn̩e de SEO depuis 2010 et experte SEO certifi̩e CESEO

Bonsoir tout le monde !

Un petit article express pour vous faire un update sur les parts de marché des moteurs de recherche chinois en Chine en début d’année 2018. Baidu reste le premier moteur de recherche le plus utilisé en Chine, mais les pourcentages ont un peu changé !

Récemment j’ai rencontré beaucoup de monde travaillant entre la Chine et la France, et je voulais vous faire part de cette information afin d’être toujours d’actualité par rapport aux tendances dans l’Empire du Milieu.

Alors, je vais vous donner plusieurs statistiques : PC et Mobile car ce n’est pas pareil.

Au global, Baidu reste premier avec 69,74% de part de marché, suivi de Qihoo 360 qui n’a plus que 15,76% (mais cela reste gros pour une population comme la Chine) et en troisième on a Shenma (moteur mobile d’Alibaba) qui a 7,51% !

part-marche-moteur-recherche-chine-seo-baidu-veroduong

Je vous mets la source d’information en chinois ci-dessous aussi :

一、2018年1月,搜索引擎市场占有率排行榜(中国)

2018年1月,百度中国市场份额为69.74%,排名第一(中国无可置疑的NO:1);

360搜索第二,市场份额为15.76%;

神马第三,市场份额为7.51%;

搜狗搜索第四,市场份额为3.96%;

Google第五,市场份额为1.53%;

必应第六,市场份额为1.15%;

其他搜索引擎的市场份额为0.35%。

Pour les recherches sur PC, Baidu est premier également, avec 57,16% de part de marché, 360 a 30,09% et … Google a 4,53% (il en a regagné !) … Par contre Sogou est loin, avec 3,71% !

part-marche-moteur-recherche-chine-seo-baidu-veroduong-2

Informations en chinois ci-dessous :

二、2018年1月,中国搜索引擎的PC端市场份额

百度:57.16%;

360搜索:30.09%;

Google:4.53%;

必应:3.81%;

搜狗搜索:3.71%

其他:0.7

Pour le mobile … le device le plus intéressant en Chine, Shenma est en train de prendre pas mal de part, mais Baidu reste premier !! Shenma est à surveiller de super près :

part-marche-moteur-recherche-chine-seo-baidu-veroduong-3

Sur Mobile, Baidu a 73,1% de part de marché, Shenma a 19,9% (!!!!), Sogou a 3,86% et Qihoo 360 a 2,17% !

Informations officielles en chinois :

三、2018年1月,中国搜索引擎的移动端市场份额

百度:73.10%;

神马:19.90%;

搜狗搜索:3.86%;

360搜索:2.17%;

Google:0.50%

其他:0.47

Shenma est le moteur d’Alibaba et il évolue à une vitesse grande V ! J’en avais parlé sur le Journal du Net, et je vous conseille de relire mon article : Shenma, le moteur de recherche mobile d’Alibaba, obtient 9% de part de marché en Chine

Quand j’avais rédigé l’article en septembre 2017 sur le JDN, Shenma n’avait que 9%, là il en a presque 20% !

Je suis l’actualité SEO en Chine de super près, et donc si vous avez une question sur le SEO chinois, écrivez moi vite pour en parler !! Il ne faut pas attendre pour faire affaire avec la Chine désormais !

Bon courage à tous

V̩ronique Duong РDirectrice chez Rankwell et passionn̩e de SEO et de la Chine

Bonjour tout le monde !

Je m’adresse à tous les content strategist, content specialist, toutes les personnes qui travaillent avec les contenus et qui ont besoin de les rendre SEO-friendly : On a mis en en place une solution automatique pour extraire les contenus des rubriques intéressantes (fiches produits, best sellers, actualités, etc.) d’un site afin qu’ils puissent être optimisés ensuite.

A l’heure actuelle, il n’existe pas vraiment d’outils ou de logiciels génériques (si ce n’est que des scripts sur-mesure) pour crawler les contenus textuels d’un site et qui puissent sortir des données exhaustives sur ces derniers.

Problématiques de Crawler de Contenu :

Est-ce que le site de mon client est optimisé sémantiquement parlant ?
➔ NON > OK, pas de chaîne de traitement à mettre en place
➔ OUI > Pour quels mots-clés ? (On n’a pas de crawler de contenu qui permet de les trouver automatiquement)
➔ Il faut ensuite calculer le poids des mots-clés dans le site au global (mais comment déterminer ce poids ?), et calculer la pertinence des pages par mots-clés (quel poids pour quel critère ? et quels documents parlent de ces mots-clés ?)
➔ Pour les mots-clés, on doit calculer les positions, les volumes de recherche, les poids et pertinence de ces derniers

On aura donc besoin de deux corpus : le corpus de test (le site du client), et un corpus d’apprentissage (les sites des concurrents), par exemple.

Exemple de scraping de contenu de fiches produits (extraction brute) :

crawler-semantique-seo-veroduong

On est à la phase prototype ! Si vous voulez rejoindre ce projet innovant, écrivez-moi vite à autoveille@gmail.com ou vduong@rankwell.fr

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РTAListe x SEO lover & Directrice @Rankwell

Bonjour tout le monde !

Suite au webinar SEMRush sur « Communiquer avec Google via son Knowledge Graph », je vous mets mes réponses écrites à mes questions ci-dessous 🙂 J’aime partager mes connaissances, et voici une petite partie de ces dernières sur les entités nommées, les graphes de connaissance, la recherche vocale :

Qu’est ce qu’un graphe de connaissance ?

Un graphe de connaissance ou une base de connaissance, ce sont les relations qui existent entre les différentes entités nommées (je vais définir tout à l’heure ce que c’est qu’une entité nommée) qui sont grosso modo des personnes, des lieux, et des organismes. Grâce à un graphe de connaissance bien formé, on peut trouver des réponses très précises et pointues à des questions (requêtes) que l’on pose aux moteurs de recherche. Google tente avec un tel graphe de rendre les résultats plus intelligents ! Basé sur le web sémantique pur, le graphe aide les utilisateurs à avoir des résumés concrets liés à leurs requêtes de recherche, comme les biographies, les dates des tournées des musiciens, des sorties des films, etc. 🙂

veroduong-direct-naps-semrush-aeo-1

Comment écrire pour mieux plaire / communiquer avec Google dans le contexte du Knowledge Graph ?

Le concept de NAPs qui veut dire « Name Address Phone » dans le contexte du Knowledge Graph proviennent en quelques sorte de ce qu’on appelle en ingénierie linguistique, les « entités nommées. »

Une entité nommée est une expression linguistique qui désigne un nom de lieu, un nom de personne ou un nom d’organisation. Elles sont utilisées dans le domaine du traitement automatique du langage ou dans l’analyse de corpus de textes.

Il existe des outils en ingénierie linguistique qui permettent de faire l’étiquetage de ces expressions. Par exemple Unitex. J’ai fait un mémoire dessus accessible sur Academia.

Dans le domaine des graphes de connaissance, les entités nommées sont utilisées par les moteurs de recherche pour constituer les éléments de les bases de connaissance. On appelle les graphes de connaissance « knowledge graph » en anglais.

Ces graphes sont utilisés pour les résultats de la recherche vocale dans les moteurs de recherche qui tentent de devenir des moteurs de réponses.

Il faut donc bien préciser à chaque fois dans ses contenus, et surtout ses Rich Snippets le nom de personne (auteur), le nom de lieu, le nom de la société afin d’apparaître le plus précisément possible dans le KG de Google. Pensez à vous renseigner sur le site Schema.org et à utiliser les meta itemprop afin de bien préparer le « terrain » KG ! 🙂

Quel but / quels sont les avantages court et long terme ?

Selon moi, les KG permettent de rendre les résultats des réponses de plus en plus précises, et on fait quasiment appel à du web sémantique désormais. La progression de communication homme-machine est en pleine expansion, et c’est l’avenir. On devra s’adapter. A court terme, on verra encore des évolutions plus ou moins fortes avec la Google Home et les autres enceintes vocales qui explosent sur le marché (même en Chine, en Asie avec Baidu Xiaoyu ou Tmall Genie X-1 par exemple) ! L’AEO, ce n’est pas qu’en Occident, voire en Asie, c’est déjà une habitude (ils sont plus avancés que les Européens côté digital).

A long terme, la recherche vocale sera tout à fait une habitude et se fondera dans nos usages du quotidien, comme on s’est adapté des VHS / K7 au DVD / MP3, puis d’évolution en évolution 😉 !

veroduong-direct-naps-semrush-aeo-3

Si vous avez des questions sur l’ingénierie linguistique, le Knowledge Graph, les entités nommées, etc. envoyez moi un petit mail ou message sur Linkedin pour en parler !

V̩ronique Duong РPassionn̩e de SEO et AEO РDirectrice @Rankwell

%d blogueurs aiment cette page :