archive

Réferencement naturel (SEO)

Bonjour tout le monde !

Récemment, je sens que de plus en plus de monde veulent arrêter le SEO pour faire autre chose, pour faire un métier plus « fondé » sur quelque chose, sur une « science plus exacte ». C’est vrai que, nous, les SEO sont actuellement en train de se battre contre des algorithmes qu’on ne connait pas, et il faut justifier des hausses et des baisses à longueur de journée, et au bout d’un moment, cela ne paraît vraiment pas « concret ».

Personnellement, je crois toujours au SEO pour le moment, car pour moi tant que les moteurs de recherche existent, tant que des sites web existent, le SEO EXISTERA toujours. D’ailleurs, je n’ai jamais dit pourquoi je me suis spécialisée sur Baidu. Auparavant, je ne travaillais que sur Google comme la plupart d’entre vous, mais un jour je me suis dit « attends, tu parles chinois, tu connais le SEO assez bien maintenant, tu peux te spécialiser sur un autre moteur de recherche, au cas où si … Google disparaît ou change carrément sa méthode de fonctionnement » (bon ça m’étonnerait … mais on ne sait jamais !). Je me dis qu’il faut toujours avoir deux spécialités, au moins. Je les ai. Mais ce n’est pas suffisant.

le-futur-seo-autoveille

Faire du SEO, c’est cool, j’audite, je vois des problèmes, je donne des recommandations, mais je suis encore trop dépendante d’une agence technique qui ne veut pas se bouger, trop dépendante du marketing qui doit valider les recommandations, et si les changements ne sont pas mis en place, les résultats ne sont pas là. Et je sens que ce n’est pas concret parfois.

Donc, j’ai décidé de bifurquer un peu, et de devenir une auteure de livres, une conférencière, une chargée de TD dans une université pour des étudiants en Master 2, de donner des formations, et surtout je me tourne vers le content marketing / la rédaction web. Mais je reste dans la lignée du SEO.

Si un jour le SEO disparaît (ce que je ne souhaite absolument pas), je ferais de la rédaction technique (j’avais de très bonnes notes dans cette matière en Master 1 haha) ou de l’ingénierie linguistique pure et dure (et en plus j’aime beaucoup ça, et j’ai un diplôme de Master en TAL), de la PAO, du print car j’ai une Maîtrise en Conception de Documentation Multilingue et Multimédia. Pour moi, ce sont des disciplines plus concrètes. Mais bon, on n’en est pas là, et je crois sincèrement qu’on progresse plutôt qu’on régresse en SEO.

Je ferai toujours du SEO, mais je veux faire ressortir en moi toutes les compétences que j’ai pour m’ouvrir d’autres portes au cas où … ingénierie linguistique (chef de projet R&D pour proposer des concepts et des idées innovantes), content marketing, vidéo marketing, la rédaction web, être une conférencière / digital evangelist à part entière, etc.

Je sais, ça fait un peu « trouillard » comment je m’exprime dans cet article, mais il faut se projeter et penser à long terme. Voir plus loin.

Si vous souhaitez donner votre avis sur le SEO, je vous invite vivement à le faire dans les commentaires 🙂

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

Dans cet article, je vous laisse découvrir une petite vidéo de 3 minutes où j’explique en cantonais comment valider un site dans GSC, et surtout à quoi se réfère la notion de Crawl Budget. Certes, c’est en cantonais (car les marchés asiatiques sont encore assez immatures dans le domaine du SEO, et j’aimerais vraiment les sensibiliser à l’importance du SEO), mais les images sont en anglais, donc, vous pourriez « comprendre » ce que je raconte et fais 🙂

J’aime donner des petites astuces ou explications comme celles-ci où les exemples sont concrets et compréhensibles. J’ai eu des très bons retours, et je pense continuer dans cette voie pour sensibiliser les gens, et évangéliser le SEO surtout ! Dites moi ce que vous en pensez.

Il est très rare que je prépare un discours avant de tourner une vidéo, du coup, il se peut que parfois je réfléchis, que je laisse des petits blancs, mais en même temps, je trouve que ça fait tellement plus naturel et honnête (et surtout pas « commercial » / hyper préparé).

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde,

J’avais envie d’écrire cet article sur mon parcours jusqu’à aujourd’hui depuis un moment. Je veux prouver aux gens que le SEO, et que si on travaille, les choses marchent. On peut réussir. Vous savez, je suis partie de rien pour avoir les titres ou les postes que j’occupe aujourd’hui. Le SEO, je l’ai appris en autodidacte, même si mon Master 2 en Ingénierie Linguistique (TAL) m’a plus ou moins donnée des idées. Maintenant j’enseigne le SEO à des étudiants en M2 TAL, et croyez moi qu’ils ne voient pas du tout le lien avec le TAL pour le moment. Je l’ai vu très tôt le lien, et je me bats en quelque sorte pour que les deux disciplines se rapprochent.

Revenons à nos moutons. Je vous disais que je suis partie de rien pour devenir aujourd’hui présidente, auteure, professeure, représentante du second moteur de recherche chinois en Chine, et avoir un job qui me plait beaucoup. Je suis partie d’un site gratuit hébergé sur free (haha) créé en 2010, où j’ai vendu mes outils de crawl et de veille dessus. C’est ainsi que je me suis fait connaître d’abord. On s’est intéressé à mes chaînes de traitement pour faire de la veille, et je fais du SEO sur mes services de veille pour me faire remarquer. Cela a marché. Peu à peu, je me suis pris de passion pour le SEO. Et j’ai voulu en faire mon métier. De plus, en m’intéressant de plus en plus au SEO, j’ai vu le lien avec le TAL : entités nommées, les ontologies, les analyses sémantiques, les n-grams, etc. Je me suis dit, il y a quelque chose à faire. Je me suis lancée.

J’ai créé mon blog wordpress en 2013, où j’ai commencé par parler de TAL, et j’ai commencé à ramener des sujets SEO dans mes articles. Peu à peu, les sujets SEO sont devenus les principaux que je traite ici. C’est aussi à ce moment là que je me suis intéressée à Baidu, puis à 360 et à Sogou. Comme je parle chinois, je me suis dit, je vais me spécialiser sur le SEO chinois. J’ai travaillé sur Baidu en long et en large pour comprendre comment il fonctionne.

En travaillant très régulièrement, et sans arrêt (bon, je ne vous dis pas de faire comme moi non plus !), on peut y arriver à tout. Quelque part, je me suis fait connaître grâce au SEO, et je suis contente que cela marche ! Avec cet article, je souhaite encourager tout le monde à faire les choses qui vous passionnent, car on peut parfois « avoir plus » que ce que l’on croit à la fin.

Par contre, je suis très humble de nature. Je n’aime pas du tout qu’on m’appelle « experte », « présidente », ou quoi que ce soit. Ça me met la pression, et je déteste ça ! ^^ Je suis une consultante SEO juste un peu beaucoup trop passionnée ! 🙂

Aller, je vous mets une petite photo de moi pendant mon interview de Présidente du SEO Camp, ça va me laisser un joli souvenir !

mme-veronique-duong-presidente-seo-camp-seo-specialist

Maintenant, je dois continuer à travailler, j’ai du pain sur la planche !

Bon courage à tous (et croyez en vos projets),

V̩ronique Duong РGrande passionn̩e de SEO

Bonjour tout le monde !

Lors du SEO Campus Paris 2017, j’ai donné une petite interview au stand de SEMRush, et j’ai parlé rapidement de contenu, et surtout ce qu’est un contenu de qualité pour moi. Certes, il faut du texte, mais si c’est du texte uniquement pour faire du texte, cela ne servira pas à grand chose. Je dis dans la vidéo qu’il faut que les internautes repartent avec une information concrète, éducative, etc. une fois qu’ils ont parcouru la ou les pages de votre site ! On me demande souvent la longueur idéale d’un texte, et je dirais qu’il faut entre 250 – 300 mots minimum pour que les moteurs de recherche commencent à comprendre qu’il y a du texte sur la page ! Après … ces derniers ne peuvent pas juger de la pertinence du texte, mais les internautes, oui !

Petite vidéo de SEMRush : « Véronique Duong – Présidente SEOCAMP, nous a accordé quelques minutes pour répondre à nos questions : Qu’est-ce qu’un contenu de qualité ? Quelle est son importance ? »

Sincèrement, en plus d’un contenu de qualité, il faut aussi un temps de chargement rapide, une popularité certaine (backlinks …), une ergonomie sympa du site pour que le SEO de ce dernier soit à peu près correct … Donc, le contenu est important, il fait partie des critères, mais il n’y a pas que cela !

Si vous avez des questions sur le SEO sur Google, le SEO sur Baidu, 360, Sogou, le SMO sur WeChat, Weibo, vous pouvez m’écrire à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Hello tout le monde !

J’ai été contactée par l’auteur de l’infographie ci-dessous pour vous présenter 28 faits qu’on ignore sur le fameux CMS … WordPress ! L’infographie est en français, et de ce fait, je n’ai pas besoin de la traduire ^^ Vous avez toutes les informations ci-dessous !

Sans être étonnée, WordPress est le CMS le plus utilisé ! Mais c’est dommage qu’on n’ait pas la précisions si c’est en France, en Europe ou dans le monde ? Mais il faut dire que WordPress a su se positionner comme LE CMS qui revient dans les esprits dès lors qu’on veut créer un blog ou un site. Pourquoi ? Certainement parce que l’ergonomie de la plateforme est assez simple et il y a beaucoup beaucoup de choix en termes de thèmes !

J’ai personnellement utilisé plusieurs types de CMS : Blogger, Drupal, Magento, Prestashop, Wix, etc. Ils ne sont pas aussi fluides et faciles à manipuler que WordPress je trouve. Blogger est bien aussi, mais j’aime moins les autres. Après, c’est mon choix perso !

Ce que je n’aime pas trop avec WordPress, ce sont les pages /tag/, /category/, /archives/ qu’il créé automatiquement, car c’est une horreur pour le SEO (Duplicate Content !!!) quand on a un blog gratuit … il n’est pas possible de gérer cela vu qu’on n’a pas la main sur le code HTML, robots.txt, etc.

Bon, trêve de bavardage, voici l’infographie, signée Skilled :

28-faits-wordpress-SEO-autoveille

Et vous ? Quel est votre CMS préféré ?

Si je dois pousser le truc encore plus loin, mon truc préféré … c’est le HTML / CSS ! On code tout soi-même, et on a le contrôle sur tout le code (et pour le SEO, ça c’est vraiment top !)

Bon courage à vous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour à tous !

Dans mes deux derniers articles, je vous ai parlé du principe du PageRank. Dans celui-ci, je vous donne des actions d’optimisation pour améliorer le PR de vos pages web ! 🙂

Pour parvenir efficacement à créer des liens entrants pour votre site et ses pages stratégiques, il s’agit notamment d’investir dans une campagne de netlinking. Nous pouvons d’ailleurs vous fournir dans ce cadre nos conseils experts afin de la mettre en oeuvre le plus efficacement possible.

Mais ces campagnes de renforcement de la popularité peuvent être considérées par Google comme une manière de fausser son algorithme et ses résultats, ce qui explique son intense combat contre le spamming et l’achat de liens par exemple. C’est pourquoi il s’agit d’être vigilant, de faire ça proprement et de respecter au maximum les consignes énoncées par Google pour ne pas renvoyer de signaux de mauvais comportement.

Par ailleurs, il s’agit en complément d’optimiser la diffusion de PRi en interne, pour que la popularité obtenu par votre site permette aux pages stratégiques de se positionner. Autrement dit, obtenir un bon PR mais le redistribuer en priorité sur vos pages “Mentions légales” et “CGV” est peu pertinent. D’où l’intérêt de sculpter son PRi

Plus concrètement, il est possible de mettre en place d’autres dispositifs complémentaires :

  • Faire des articles « invités » sur des blogs et / ou des sites de thématiques similaires et de qualité,
  • Favoriser les liens internes entre les pages stratégiques du site pour renforcer le maillage interne et la diffusion du PRi,
  • Favoriser le maillage interne de pages dont la sémantique est proche,
  • Produire du contenu de qualité sur le site : informatif, éducatif, apportant une valeur ajoutée par rapport à l’existant. Ce peut être une infographie, un article, une vidéo, etc. Si le contenu n’est pas textuel, il faut toujours l’accompagner d’un texte conséquent (environ 300 mots) pour être sûr que la page s’indexe bien,
  • Intervenir sur les forums de discussion, les annuaires et les commentaires qui concernent votre domaine, afin de renforcer l’autorité de votre marque dans celui-ci,
  • Optimiser les ancres en interne, et éviter les ancres génériques peu qualifiées de type “En savoir plus” ou « Cliquez ici »,

Contrôler le nombre de liens sortants, pour éviter une fuite trop importante du PageRank, notamment sur le template répété sur toutes les pages du site.

Google PageRank - Optimisation SEO Netlinking - AUTOVEILLE

Si vous avez des questions liées au SEO sur votre partie off-site, écrivez-moi à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

J’ai enfin trouvé un peu de temps pour publier ce petit retour. Pour 2017, j’ai été Blog Partner en tant que blogueuse SEO sur mon blog AUTOVEILLE et Membre du Jury des SEMY Awards en tant que Présidente du SEO CAMP.

Je me suis fait inviter à l’évènement, mais par faute de temps, je n’ai pu rester qu’une demi journée où j’ai déjà appris pas mal de choses grâce aux conférences très intéressantes !

La conférence que j’ai beaucoup aimée est celle qui porte sur le contenu marketing. On ne le répétera jamais assez mais le contenu est ROI et les liens externes doivent aussi faire partie de la stratégie SEO. Si on ne fait pas tout cela, ça risque de ne pas très bien marcher. Voici une photo que j’ai prise lors de la conférence d’Eric Enge, CEO de Stone Temple :

Sur le stand de Yandex, sponsor de SMX Paris, j’ai également récolté des petites astuces intéressantes par rapport au SEO en Russie : les liens n’ont pas trop de poids ! Les russes mesurent plutôt le comportement de l’utilisateur (UX) et le contenu du site, et ils ont Baden-Baden, l’algorithme qui fait comme Panda (Duplicate content, Keyword Stuffing, etc.) :

Alors, on l’aura bien compris, Google utilise des animaux, Yandex des villes, et Baidu des plantes pour les noms de leurs algorithmes 😉

Le live démo de Google Home m’a beaucoup fascinée !

Google devient un moteur de réponses. Nous n’avons plus besoin d’écran, de PC, de mobile pour avoir des réponses à nos questions ! Google utilise les featured snippets pour répondre.

Ensuite, c’était les SEMY Awards ! C’était une bonne expérience pour moi d’avoir fait partie du jury de cette 2e édition. Il y avait du boulot, mais cela reste OK ^^ et merci encore à SMX et au SEO Camp pour cette opportunité !!

Une petite vidéo par Hasni Khabeb de L’Agence DiGITALE lors de la remise du prix de la meilleure campagne SEO :

La photo des gagnants et des membres du jury prise par le SMX : Ça en fait du beau monde sur scène !

Voici la liste de tous les gagnants SEMY Awards ^^ :

gagnants-semy-awards-smx-paris-2017

Vraiment, très très contente d’avoir participé à cette édition, et j’espère que la prochaine fois n’est pas trop loin !

Bon courage à tous, et croyez-en vos projets !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

%d blogueurs aiment cette page :