archive

SEO international

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus de 6 mois que j’accompagne un pote sur l’optimisation du rĂ©fĂ©rencement naturel de son site dĂ©diĂ© Ă  son Ă©cole de commerce Ă  Paris.

Je rĂ©alise le SEO de son site avec le temps que j’ai, et je voulais partager l’Ă©volution des KPI avec vous, et vous montrez qu’avec un peu d’efforts, on peut y arriver !

Je suis sur ce compte depuis dĂ©cembre 2018, et de mois en mois, le site gagne en visiteurs et nouveaux visiteurs (je ne peux pas comparer Ă  l’an passĂ© pour les saisonnalitĂ©s, car le site n’avait pas Google Analytics, ni Search Console) :

Mai 2019 vs Avril 2019 :

kpi-trafic-seo-ecole-commerce-veronique-duong

Juin 2019 vs Mai 2019 :

kpi-trafic-seo-ecole-commerce-veronique-duong-2

 

En termes de netlinking, depuis que j’ai commencĂ© Ă  les accompagner en opĂ©rationnel en dĂ©cembre 2018, la courbe est ascendante en termes de pages rĂ©fĂ©rentes (et domaines rĂ©fĂ©rents) :

netlinking-ecole-ecommerce-veronique-duong

Voici l’Ă©volution de la courbe des mots-clĂ©s en SEO : Gain de positions en mots-clĂ©s mois aprĂšs mois

evolution-mots-cles-ecole-commerce-veronique-duong

 

EDIT : Je rajoute une mise Ă  jour Ă  cet article avec les donnĂ©es de Search Console (je n’ai pas sur l’annĂ©e derniĂšre complĂšte non plus, donc compliquĂ© de faire saisonnalitĂ© par saisonnalitĂ©), et la comparaison est « ces 6 derniers mois vs les 6 mois prĂ©cĂ©dents » :

ecole-commerce-seo-google-veronique-duong

Puis avec un filtre sur la France pour la mĂȘme pĂ©riode de comparaison :

france-ecole-commerce-seo

Le SEO a pour but de vous faire gagner en visibilitĂ©, et cela de façon pĂ©renne. MĂȘme si vous avez peu de temps et peu de budget pour y investir, pensez-y quand mĂȘme quelques heures par mois. C’est un canal de trafic qui prend du temps, de l’Ă©nergie, mais son coĂ»t reste tout Ă  fait abordable.

Je compte mettre Ă  jour cet article dĂšs que j’ai une annĂ©e complĂšte pour faire les comparaisons avec les saisons.

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG – PassionnĂ©e de SEO avant tout ! Experte SEO International – Directrice / Fondatrice chez RANKWELL

Publicités

Bonjour tout le monde,

Chaque annĂ©e, arriver au mois d’aoĂ»t, c’est le calme dans les grandes villes (notamment Paris), et il y a une lĂ©gĂšre baisse des activitĂ©s. La majoritĂ© des personnes sont en vacances, Ă  l’Ă©tranger, et avec cette baisse d’audience en ligne comme dans la vie rĂ©elle, on peut se demander s’il est intĂ©ressant de publier des articles, des news, des nouvelles pages sur son blog ou site.

De mon point de vue, il faut continuer Ă  publier car vous ĂȘtes en vacances, mais les algorithmes non ! Googlebot, Baiduspider, YandexBot, etc. sont tous lĂ , et ils continuent Ă  crawler vos sites, Ă  chercher les nouveautĂ©s, les contenus rĂ©cemment publiĂ©s, et s’ils n’en trouvent pas chez vous, ils vont aller passer plus de temps avec les sites des autres ! … Donc pensez Ă  publier au moins une petite actualitĂ© par semaine, car je suis certaine que vous avez des choses Ă  dire sur votre activitĂ©, vos nouveaux services, produits, idĂ©es Ă  venir !

seo-articles-vacances-aout-veronique-duong

Source : image gratuite sur Pixabay

J’aime rĂ©diger, et j’ai souvent de l’inspiration, mais cela m’arrive aussi d’avoir un manque d’idĂ©es de me dire … mais qu’est ce que je peux leurs raconter cette semaine … mais en rĂ©flĂ©chissant 2 minutes, on a souvent pas mal de choses Ă  partager, et ce n’est pas forcĂ©ment que porter sur des compĂ©tences techniques. Je partage de plus en plus de choses sur ma vie professionnelle en tant qu’entrepreneure, auteure, confĂ©renciĂšre, formatrice, spĂ©cialiste du SEO, etc. Ce sont des Ă©lĂ©ments tout aussi importants pour mon lectorat afin qu’ils sachent comment j’ai fait pour rĂ©ussir Ă  tout enchaĂźner en l’espace de quelques annĂ©es. Parfois, j’ai aussi envie d’Ă©crire sur certains faits comme les clients de mauvaise foi, les cas compliquĂ©s, etc. car la vie n’est jamais tout rose, mais on doit faire le maximum pour qu’elle soit bien.

Tout ça pour dire que pendant que vous ĂȘtes au repos, d’autres vont travailler leurs sites, et si vous ne gardez pas un Ɠil sur vos sites, cela peut ĂȘtre impactant pour vous.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO international – PassionnĂ©e de SEO et de webmarketing – Directrice chez RANKWELL

 

Bonjour tout le monde !

Je suis en train de prĂ©parer mon 4e ouvrage, en anglais, qui s’intitulera « SEO Management ». Je suis actuellement dĂ©jĂ  trĂšs avancĂ©e dans la relecture de mon manuscrit en anglais adaptĂ© par les soins de mon Ă©diteur, et je voulais faire un petit retour d’expĂ©rience (car c’est vrai que je ne l’avais pas fait pour mon 2e ouvrage en anglais, « Baidu SEO »).

Je rappelle les objectifs de mes livres « Gestion du SEO » et « SEO Management » (Ă  venir) :

  • Ils sont destinĂ©s aux grands dĂ©butants (ceux qui n’ont aucune expĂ©rience Ă  ceux qui ont 1 ou 2 annĂ©es d’expĂ©rience dans le domaine)
  • Ils sont vulgarisĂ©s et illustrĂ©s avec des images concrĂštes, des expĂ©riences personnelles pour que les choses ne soient pas abstraites
  • Ils sont destinĂ©s aux chefs de projets dans le web, aux entreprises qui se lancent dans le SEO (en interne), aux directeurs marketing, aux organismes de formation (professeurs dans le web), aux freelances en webmarketing, etc.
  • Ils ne sont pas destinĂ©s Ă  des experts SEO certifiĂ©s ou qui ont plus de 7 ou 8 ans d’expĂ©rience en rĂ©fĂ©rencement (sauf s’ils veulent voir comment j’Ă©tablis ma mĂ©thodologie qui est unique Ă  chaque rĂ©fĂ©renceur ! :))

AprĂšs avoir publiĂ© mon livre en français, « Gestion du SEO », mon Ă©diteur m’a contactĂ©e au cours du mĂȘme mois pour lancer la traduction de mon ouvrage en anglais. On commence donc les relectures de chaque chapitre, avec mes corrections (quand je voyais « rĂ©fĂ©rencement naturel » traduit par « natural referencing » ou « positions » par « positioning », cela me dĂ©rangeait car ce ne sont pas les Ă©quivalents, et les traductions littĂ©rales m’ont toujours fait rĂ©agir. Mais je ne pouvais pas en vouloir Ă  l’Ă©quipe de traduction car le SEO n’est pas leur mĂ©tier, donc je comprends.

Par chapitre, je mettais une bonne matinĂ©e de mes samedis Ă  relire et Ă  corriger, et parfois Ă  refaire des images. Comme je n’ai pas Ă  rĂ©diger, cela me prend « moins de temps ». Je pense que mon ouvrage en anglais « SEO Management » sera publiĂ© au plus tĂŽt Ă  la rentrĂ©e / fin d’annĂ©e 2019 (qu’est ce que le temps passe vite quand on est mĂ©ga occupĂ©), ou dĂ©but 2020 au plus tard. J’ai hĂąte qu’il soit lĂ  dĂ©jĂ  🙂

Souvent, on me demande si c’est mon dernier livre … je ne sais pas du tout, car si je dois prendre un exemple, en 2018, au dĂ©but de l’annĂ©e, je n’avais pas du tout mon projet de livre « Gestion du SEO » en tĂȘte, et il est arrivĂ© pendant l’Ă©tĂ© 2018, puis j’ai commencĂ© Ă  rĂ©diger la version française dernier semestre 2018. De ce fait, dans la vie, je n’ose pas dire « oui, c’est le dernier, ce livre anglais ». Mais il est certain que je vais devoir m’investir plus sur ma vie personnelle, mĂȘme si je compte la rĂ©daction de mes ouvrages comme une passion personnelle.

Mon livre « Gestion du SEO » commence Ă  ĂȘtre disponible dans les plus grands sites e-commerce (Chapitre, Decitre, Eyrolles, Furet du Nord, etc.) :

gestion-du-seo-veronique-duong-eyrolles

L’Ă©criture et la rĂ©daction m’ont toujours plu comme activitĂ©s, et le consulting aussi. J’ai trouvĂ© mon bonheur en SEO ! On ne s’ennuie jamais 🙂

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG – Directrice chez RANKWELLExperte SEO international depuis 2010

Bonjour tout le monde !

Si vous suivez les actualitĂ©s Ă©conomiques, digitales et internationales, vous avez dĂ» vous apercevoir que les relations franco chinoises sont vivement prĂ©sentes ces derniers temps dans les news. De part mes origines, j’ai commencĂ© Ă  me spĂ©cialiser sur la Chine depuis le lycĂ©e ! Si on veut vraiment pousser les choses, je dirais mĂȘme depuis l’Ă©cole primaire, mais je ne faisais qu’apprendre la langue, alors qu’au lycĂ©e, on avait la « section de langue orientale » avec des cours portants sur la gĂ©ographie et l’histoire de la civilisation chinoise. Au baccalaurĂ©at (j’ai fait ES pour ceux que ça intĂ©resse !), j’ai pris l’option section orientale, et sur mon diplĂŽme, j’ai cette mention de « section de langue orientale ». Plus d’informations ici : https://eduscol.education.fr/cid46517/sections-europeennes-ou-de-langues-orientales-selo.html#lien2

Ensuite, j’ai continuĂ© mes Ă©tudes avec une licence en langues Ă©trangĂšres appliquĂ©es. Sur le site mon ancienne facultĂ©, Paris 7 Denis Diderot, on peut lire le descriptif de la licence pour ceux qui sont intĂ©ressĂ©s :

La licence LEA anglais-chinois de Paris Diderot possĂšde une option unique Échanges internationaux. Elle permet d’acquĂ©rir un trĂšs bon niveau linguistique et une connaissance des rĂ©alitĂ©s gĂ©opolitiques, culturelles et Ă©conomiques de la Chine et des pays d’Asie Orientale. Elle prĂ©pare les Ă©tudiants aux Ă©changes avec ces rĂ©gions, non seulement au niveau Ă©conomique mais aussi dans d’autres domaines comme la communication culturelle ou la traduction.

Source : https://formations.univ-paris-diderot.fr/fr/offre-de-formation/licence-lmd-XA/arts-lettres-langues-ALL/licence-langues-etrangeres-appliquees-lea-parcours-anglais-chinois-program-langues-etrangeres-appliquees-2-4.html

Puis j’ai enchaĂźnĂ© avec un Master 1 en Conception de Documentation Multilingue et MultimĂ©dia avec un bi-parcours LLCE Chinois et un Master 2 recherche en ingĂ©nierie linguistique (anglais / chinois, toujours !).

Cela a avancĂ©, et je n’ai pas arrĂȘtĂ© de travailler avec la Chine : textes de lois, veille juridique pour commencer, puis SEO Baidu, etc. jusqu’au jour oĂč j’ai Ă©crit mon livre sur « SEO Baidu », puis donnĂ© une interview complĂšte dĂ©diĂ©e Ă  mes activitĂ©s professionnelles :

interview-experte-seo-veronique-duong-magazine-le9-mai-2019

Tout se prĂ©pare et s’organise dans la vie. Cela peut prendre du temps. Mais quand on croit Ă  ce que l’on fait, rien ne peut nous arrĂȘter.

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus d’un 1 an que j’apprends le japonais, et je sais actuellement lire, Ă©crire et parler un peu comme un enfant japonais ! La lecture et l’Ă©criture sont beaucoup plus simple pour moi car je maĂźtrise le chinois, et je suis habituĂ©e aux idĂ©ogrammes depuis mes 6 ans !

Afin de pratiquer mon japonais, j’ai commencĂ© Ă  poster des contenus sur les rĂ©seaux sociaux dans la langue nipponne, puis je me suis dit, pourquoi ne pas crĂ©er une page en me prĂ©sentant trĂšs succinctement (avec le vocabulaire que j’ai) en japonais pour Yahoo! Japan et d’espĂ©rer remonter dans le moteur 🙂 ? Chose faite le lundi 08 avril 2019 Ă  0h30 (juste avant 3 jours de folie au Salon E-marketing Paris 2019 !).

J’ai dĂ©veloppĂ© ma page en japonais, et voici le code HTML en question (lĂ©ger et simple, bonne pratique pour les moteurs de recherche !) :

seo-yahoo-japan-test-biographie-veronique-duong

J’ai crĂ©Ă© la page en 30 minutes environ, puis je l’ai mise en ligne sur mon site perso : VĂ©ronique DUONG – SEO Japon – Yahoo! Japan

Je me suis bien « amusĂ©e » Ă  chercher le vocabulaire et les mots-clĂ©s populaires en japonais dans le domaine du SEO, et je les ai mis dans mes contenus.

En environ 3 ou 4 jours, ma page a Ă©tĂ© indexĂ©e dans Yahoo! Japan, et je remonte en premiĂšre page dans les rĂ©sultats de recherche sur « Veronique DUONG æ€œçŽąă‚šăƒłă‚žăƒłæœ€é©ćŒ–ïŒˆSEOïŒ‰ć°‚é–€ćź¶ » (encore heureux, il y a mon patronyme dans la requĂȘte !) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan

J’ai testĂ© une requĂȘte gĂ©nĂ©rique, « æ€œçŽąă‚šăƒłă‚žăƒłæœ€é©ćŒ–氂門柶 », et je remonte en milieu de 2e page au 13/04/2019 (au moment oĂč j’ai Ă©crit cet article) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan-requete-generique-1-semaine

Cela veut dire que Yahoo! Japan indexe trĂšs rapidement les nouvelles pages, et mĂȘme si elles sont sur un NDD Ă©tranger (en plus un sous domaine), cela n’a pas d’incidence, du moment que le contenu est en japonais.

Je remonte en premier rĂ©sultat en premiĂšre page Yahoo! Japan sur « optimisation SEO français » (pour les marques japonaises qui veulent optimiser leurs SEO pour ĂȘtre visible sur du contenu français) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan-seo-francais

Je continuerai Ă  poster des contenus Ă  japonais, et certainement Ă  Ă©toffer mes sites afin que j’ai des contenus en chinois, en japonais, en anglais et en français sur mes blogs et mes sites (mais il me faut le temps pour les crĂ©er !)

Si vous avez des questions sur le SEO sur Yahoo! Japan, contactez moi sur vduong@rankwell.fr

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO passionnĂ©e par l’international – SpĂ©cialiste de l’Asie (Chine, Japon, TaĂŻwan, Hong Kong, etc.) – Directrice de l’agence SEO RANKWELL

Bonjour tout le monde !

GrĂące Ă  mes articles, mes confĂ©rences, et mĂȘme mes ouvrages, je reçois souvent des demandes, et surtout la mĂȘme question : « comment j’ai fait pour me spĂ©cialiser sur le SEO sur Baidu, en Chine ? » car il n’existe pas de formations ou d’ateliers sur cette thĂ©matique ! C’est vrai. Alors dans cet article, j’ai dĂ©cidĂ© de vous raconter dans les grandes lignes comment cela est arrivĂ© … 😉

Avant de me spĂ©cialiser sur Baidu, je faisais dĂ©jĂ  du rĂ©fĂ©rencement naturel sur Google depuis 3 ou 4 ans. Google a donc toujours Ă©tĂ© mon point de dĂ©part. Un jour, je me suis dit « ah c’est dommage, je ne pratique plus trop le chinois mandarin dans le cadre du travail » (aprĂšs avoir changĂ© de poste de chef de projet de veille juridique sur la Chine dans le domaine du HSE Ă  SEO Manager en agence). J’ai donc dĂ©cidĂ© de creuser un peu et de voir quels sont les moteurs de recherche utilisĂ©s en Chine, et lĂ , je tombe sur le futur moteur de recherche sur lequel je me spĂ©cialiserai en tant que (quasi) pionniĂšre aussi : BAIDU.

livre-seo-baidu-books-veronique-duong-autoveille2

Je me suis dit Ă  l’instant « ah, ce n’est pas Google CN qui est utilisĂ© ! », et j’ai vu une opportunitĂ© pour m’entraĂźner Ă  lire en mandarin, Ă  tester des nouveautĂ©s, et lĂ , ma passion grandissait encore un peu plus ! Au fur et Ă  mesure, je me suis rendue compte que les critĂšres de rĂ©fĂ©rencement, les critĂšres de code, de balisage sont tout de mĂȘme assez diffĂ©rents de Google. Mais surtout, faire du SEO en Chine demande de s’adapter totalement Ă  la culture, et heureusement que j’ai cette chance d’ĂȘtre biculturelle. Je me sens tout aussi française que chinoise / cambodgienne. J’ai les valeurs des deux cĂŽtĂ©s, et je me sens bien Ă©quilibrĂ©e.

Finalement faire du marketing fait appel Ă  des aspects culturels, de comprendre les coutumes locales, etc. C’est HYPER important. Vous me verrez jamais traduire littĂ©ralement des contenus (surtout que je suis issues d’une formation d’ingĂ©nierie linguistique).

C’est un peu ainsi que je suis devenue une spĂ©cialiste du moteur de recherche Baidu, puis j’ai creusĂ© du cĂŽtĂ© de Qihoo 360, Sogou, Shenma pour comprendre leurs diffĂ©rences avec Baidu, et j’ai Ă©tendu mes compĂ©tences Ă  ces autres moteurs.

J’adore le web, les langues, la technique, et j’ai appris par la suite le japonais pour comprendre Yahoo! Japan, et aussi parce que le japonais a toujours une langue que je veux apprendre 🙂

Vous connaissez mon histoire maintenant, et je veux continuer Ă  l’Ă©crire avec vous.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Directrice associĂ©e chez Rankwell, mais avant tout passionnĂ©e par le SEO et les langues

 

 

 

Bonjour tout le monde !

Le 31 janvier 2019 se tenait le premier petit dĂ©jeuner partenaire entre OnCrawl et Rankwell ! Au cours de ce petit dĂ©jeuner, les deux entitĂ©s ont parcouru les problĂ©matiques de SEO Ă  l’international, un sujet trĂšs en vogue depuis quelques temps. La majoritĂ© des entreprises veulent se dĂ©velopper dans diffĂ©rents pays, et le rĂ©fĂ©rencement naturel est le premier canal efficace pour obtenir un maximum de visibilitĂ©.

Ce petit dĂ©jeuner a rassemblĂ© plus d’une cinquantaine de participants inscrits, trĂšs actifs lors de la session Questions / RĂ©ponses. Nicolas Duverneuil d’OnCrawl a parlĂ© de problĂ©matiques SEO sur Google et Yandex avec les balises linguistiques Hreflang, notamment, et la gestion de Duplicate Content (par exemple de l’anglais pour diffĂ©rents pays comme les US, le Canada, le UK, etc.), et VĂ©ronique Duong, directrice de Rankwell, a expliquĂ© les actions concrĂštes Ă  mener pour rĂ©ussir son rĂ©fĂ©rencement sur les moteurs chinois et son implantation en Chine. Elle a aussi expliquĂ© les problĂ©matiques de SEO international avec les contenus littĂ©ralement traduits (et non adaptĂ©s aux marchĂ©s, aux cultures, etc.), les noms de domaine Ă  choisir en fonction de la communication voulue par la marque, les diffĂ©rences techniques entre Baidu et Google, etc.

La confĂ©rence a durĂ© une heure en tout, et plusieurs participants avaient des questions. On sentait un rĂ©el intĂ©rĂȘt pour le SEO Ă  l’international, et cela semble ĂȘtre le dĂ©but de nombreux dĂ©bats et de discussions.

Voici quelques photos du petit-déjeuner :

petit-dejeuner-oncrawl-rankwell-seo-international petit-dejeuner-oncrawl-rankwell-seo-international (5)  petit-dejeuner-oncrawl-rankwell-seo-international (5)

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hĂ©sitez pas Ă  nous envoyer un mail ou Ă  nous contacter directement via notre formulaire !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Experte SEO passionnĂ©e depuis 2010

%d blogueurs aiment cette page :