archive

SEO international

Bonjour Ă  tous !

J’ai rĂ©cemment enregistrĂ© un Ă©pisode disponible sur mon site de Podcast SEO sur l’audit de logs. J’y explique ce qu’un fichier de logs (un fichier journalier oĂč on a les passages des diffĂ©rents crawlers et des bots sur les diffĂ©rentes pages d’un site). Je posais la question de savoir quand est-ce que l’audit de logs Ă©tait Ă  rĂ©aliser, et pour moi, il est Ă  faire lorsqu’aprĂšs l’audit technique classique, et aprĂšs toutes les corrections, il y a encore des anomalies de crawl, d’indexation sur le site.

Selon moi, il est intéressant de faire un audit de logs seulement pour les trÚs gros sites avec un volume de pages important. Les gros sites e-commerce sont la cible, mais les petits sites e-commerce, pas forcément. Les blogs, les sites vitrines, les sites corporate, etc. ne sont pas la cible non plus. Pour ce type de site, avec un audit technique classique, on devrait déjà avoir toutes les informations nécessaires pour améliorer les anomalies détectées.

Voici l’Ă©pisode sur l’audit de logs ci-dessous :

DĂ©couvrez mes autres Ă©pisodes sur mon site : SEO Podcast

 

episodes-seo-podcast-veronique-duong

Chaque Ă©pisode que je tourne pour mon Podcast SEO est un plaisir, un moment que je privilĂ©gie dans la journĂ©e. Je ne veux pas me mettre de pression ou autre pour tourner mes Ă©pisodes, et souvent je m’organise pour les tourner les dimanches matins (je travaille les week-ends, vie de business woman !!) car c’est le moment le plus calme de ma semaine oĂč je peux aussi rĂ©flĂ©chir sur les sujets tendances Ă  discuter ou les sujets froids Ă  Ă©laborer. J’intĂ©grerai mes diffĂ©rents Ă©pisodes dans mon blog, ici, aussi afin que vous ayez accĂšs directement Ă  mon programme audio directement.

Bon courage Ă  tous !

Croyez en votre passion, en ce que vous aimez !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO international – PrĂ©sidente RANKWELL

 

Bonjour tout le monde !

Souvenirs ! Il y a 1 an et demi, bientĂŽt 2 ans, le mercredi 19 juin 2019, je donnais une interview Ă  France Culture portant sur le rĂ©fĂ©rencement naturel, et plus particuliĂšrement sur les diffĂ©rences entre le SEO Google et le SEO Baidu. Je vous invite Ă  redĂ©couvrir l’interview sur le mĂ©dia officiel :

Cliquez sur l’image du reportage ci-dessous pour accĂ©der Ă  l’entrevue :

Voici un extrait filmĂ© de l’interview au sein des locaux de mon agence, RANKWELL :

Si vous souhaitez Ă©couter mes interviews audio, vous pouvez aller sur mon site Mon Podcast SEO oĂč je partage aussi des Ă©pisodes audio portant sur des conseils SEO 🙂

SEO Podcast de VĂ©ronique DUONG

J’aime partager mes trouvailles, mes tests, mes conseils en SEO avec le grand public, les Ă©tudiants, les chefs d’entreprise. C’est une vraie passion. En parler via des interviews, des reportages dans les mĂ©dias permet de faire connaĂźtre un peu plus le SEO et notamment le SEO en Asie qui est encore trĂšs immature pour les EuropĂ©ens et les Occidentaux. Je tente d’ĂȘtre l’intermĂ©diaire entre ces deux cultures. Je me sens tout Ă  fait heureuse de pouvoir incarner ce rĂŽle pour des marques françaises voulant aller en Asie, et des marques asiatiques voulant venir en Europe. Je suis souvent dĂ©signĂ©e comme la pionniĂšre du rĂ©fĂ©rencement asiatique en France car j’ai menĂ© des tests, des recherches, et fait pas mal de travaux sur Baidu, Naver, etc. il y a environ 10 ans.

En 2010 – 2011, le SEO Ă©tait « secondaire », souvent pas du tout la prioritĂ©, voire totalement nĂ©gligĂ© par les grandes marques. En 2021, ce n’est plus du tout la mĂȘme histoire. Le SEO est primordial, et les gens ont compris que c’est le canal de trafic incontournable pour leur visibilitĂ©.

Mon blog, mon podcast SEO, mes ouvrages, ma chaĂźne YouTube sont d’autant de formats proposĂ©s par mes soins pour vous expliquer le SEO et vous sensibiliser sur ce sujet qui devient de plus en plus important pour les commerçants, surtout les petits commerçants suite Ă  la crise sanitaire de 2020. La digitalisation est grande, et la visibilitĂ© des marques sur le web doit suivre. On va entrer dans un monde de plus en plus virtuel, de plus en plus connectĂ©, et il faut s’y mettre dĂšs maintenant ! 🙂

Bon courage Ă  tous et croyez en vos objectifs !

VĂ©ronique DUONG – Expert en rĂ©fĂ©rencement multilingue – PassionnĂ©e de SEO – SpĂ©cialiste webmarketing – Directrice chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

Nous sommes dĂ©jĂ  (et enfin) le 31 dĂ©cembre 2020 ! Dernier jour de cette annĂ©e de folie. Entre crise sanitaire, les confinements, et la vie quotidienne Ă  gĂ©rer, cette annĂ©e n’a du tout Ă©tĂ© de tout repos de mon cĂŽtĂ©.

Pour une fois je vais commencer mon bilan par la partie personnelle, et il y en a eu des choses ! Et que de bonnes choses !

  • Je me suis fiancĂ©e courant Ă©tĂ© 2020
  • J’ai dĂ©mĂ©nagĂ© avec mon fiancĂ© dont il est propriĂ©taire
  • J’ai soldĂ© le crĂ©dit de l’un de mes deux appartements que j’ai Ă  Paris
  • Je suis en plein dans les prĂ©paratifs de mon mariage (une SEO girl va se marier !!) qui aura lieu courant l’Ă©tĂ© 2021 !
  • J’ai commencĂ© mon Doctorat (DBA) en Ă©cole de commerce

fiancailles-veronique-duong-2020

Pour ce qui est de ma vie professionnelle, cette annĂ©e a Ă©tĂ© au top contrairement Ă  ce que je craignais lors de l’annonce du premier confinement en mars. On a signĂ© des contrats sur le Search (SEO et SEA) trĂšs trĂšs rĂ©guliĂšrement, et on a fait un chiffre d’affaires record en octobre 2020, et c’est gĂ©nial ! Je ne m’attendais pas du tout Ă  ça pour cette annĂ©e si particuliĂšre. On est sur un boost de fou, et pour 2021, on est motivĂ© Ă  bloc.

RANKWELL est dans sa 4e annĂ©e, et c’est une aventure de fou, ĂȘtre entrepreneure est devenue une passion. CrĂ©er des business, des projets, a toujours fait partie de ma vie, mais lĂ , je sens que ça a atteint le niveau de la passion Ă©galement. Sur 2021, je vais vous proposer du son et de la vidĂ©o ! Je ne vous en dis pas plus tout de suite car c’est en cours d’Ă©laboration de mon cĂŽtĂ©, mais ça promet !

Avec mes ouvrages, j’ai dĂ©jĂ  le format Ă©crit, le format livre, et je compte faire plus de vidĂ©os et de sons, afin de vous proposer tous les formats possibles. Vous pouvez me voir parler de SEO, m’entendre parler de SEO, me lire, ce n’est pas beau tout cela ? 🙂

podcast-veronique-duong-vdng-2021

J’ai dĂ©jĂ  une grande Ă©cole de commerce qui m’a Ă©galement contactĂ© pour donner cours de SEO Ă  leurs Ă©tudiants de Master 2, et il s’agit de la cĂ©lĂšbre SKEMA Business School, et j’ai hĂąte de commencer ! Je donnerai cours de rĂ©fĂ©rencement aux campus de Paris et de Lille ! HĂąte !

Sur 2020, j’ai aussi repris mes Ă©tudes, et j’ai commencĂ© un Doctorate in Business Administration chez l’Institut de Langues et de Commerce International. J’ai dĂ©jĂ  des idĂ©es bien prĂ©cises des problĂ©matiques que je souhaite aborder. Un rĂ©sumĂ© a Ă©tĂ© dĂ©jĂ  rĂ©digĂ© par mes soins, et il faut avancer maintenant, jusqu’en 2023 ! Courage !

Mon idĂ©e avec le Doctorat est de pouvoir donner cours en tant que professeure SEO / Marketing en ligne dans les grandes Ă©coles de commerce Ă  l’avenir, voire pour la fin de ma carriĂšre professionnelle. Ce serait mon objectif final quand mon agence et mes business tourneront de façon autonome.

L’avenir se prĂ©pare quand nous sommes encore jeunes, et il faut le faire dĂšs aujourd’hui !

Je peux dĂ©jĂ  vous dire que 2021 va ĂȘtre une annĂ©e encore plus intense sur le plan personnel que professionnel, et j’ai hĂąte !! Je viens d’avoir 32 ans, et c’est un bel Ăąge pour accomplir encore plus de choses.

Merci encore Ă  tous mes fidĂšles lecteurs qui m’ont aussi suivi jusqu’ici ❀

Bon courage Ă  tous !

BONNE ANNEE 2021 !! BONNE SANTE ET PLEIN DE BONNES CHANCES !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO international – Directrice chez RANKWELL

 

Bonjour tout le monde !

Nous avons fĂȘtĂ© les 3 ans de mon agence co-fondĂ©e avec mes associĂ©s en octobre 2020. C’Ă©tait un beau moment et un premier objectif atteint. En co-fondant RANKWELL, l’ambition est grande. On veut proposer les meilleurs services et les meilleures offres Ă  l’international pour nos clients. HonnĂȘtement, comme tout entrepreneur, nous avons connu des hauts et des bas. Depuis la rentrĂ©e 2020, tout va pour le mieux, et j’adore mon Ă©quipe ! On est motivĂ©, on se bat, on sait oĂč on veut aller.

J’ai crĂ©Ă© RANKWELL avec mes associĂ©s Ă  l’Ăąge de 28 ans, quand beaucoup vienne de finir leurs Ă©tudes. J’avais dĂ©jĂ  7 ans d’expĂ©riences professionnelles derriĂšre moi, et je me sentais prĂȘte Ă  entreprendre. Si on compte mon autoentreprise, j’ai vĂ©ritablement commencĂ© Ă  entreprendre Ă  l’Ăąge de 25 ans. Oui, ĂȘtre entrepreneure Ă  25 ans, affronter les clients, satisfaire les exigences, ce n’est pas facile. Avec le recul, 25 ans Ă©tait le bon moment pour moi de commencer aprĂšs 3 / 4 ans de full salariat. Depuis 2011, je n’ai pas arrĂȘtĂ© de travailler, et … j’adore car j’aime ce que je fais par dessus tout !

Mon ouvrage « Gestion du SEO » Ă  la Librairie Eyrolles, Ă  Paris

Avec l’entreprenariat, la rĂ©daction de mes ouvrages et mes autres activitĂ©s professionnelles, je n’ai pas eu le temps de rĂ©diger ma thĂšse doctorale. Je la commence en cette annĂ©e 2020 (vraiment 10 ans aprĂšs mon Master 2 (2010-2011)), et aprĂšs 10 ans avoir quittĂ© le systĂšme universitaire, je me retrouve Bac +6. En 2023, je serais Bac +8. Je crois qu’il faut prioriser les choses, et faire ce qu’il faut faire pour soi d’abord. Je ne me serais pas organisĂ©e ainsi, je n’aurais jamais pu investir dans deux biens immobiliers Ă  Paris car j’ai commencĂ© Ă  travailler Ă  21-22 ans, puis j’ai crĂ©Ă© mon autoentreprise, puis entreprise (SARL) pour avoir le plus de fonds possibles.

Un seul conseil : commencer tĂŽt pour tout. Organisez-vous. Croyez en vous, et vous allez arriver Ă  atteindre vos buts.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO international

 

Bonjour tout le monde !

LinkedIn propose de tester ses compĂ©tences via des quiz courts de 15 Ă  20 questions, et j’ai passĂ© celui en SEO (que j’ai obtenu ! :)). Cela est intĂ©ressant dans le sens oĂč on peut afficher un badge montrant qu’on a rĂ©ussi au test. Pour ĂȘtre « admis », il faut avoir un score d’au moins 70%. Quand vous ĂȘtes au dessus du score de 70%, LinkedIn l’indique sur le rapport de rĂ©ussite aussi :

quiz-linkedin-reussi-seo-veronique-duong-septembre2020

Il n’y a pas besoin de rĂ©visions particuliĂšres pour ce type d’Ă©valuation, c’est plus l’expĂ©rience au quotidien qui nous « forme » on va dire. Je trouve qu’il est bien de se tester de temps en temps afin de voir si on est toujours au « goĂ»t du jour ». Depuis la CESEO que j’ai passĂ© en 2014, j’ai passĂ© d’autres certificats dont celui de Google Ateliers NumĂ©riques en aoĂ»t 2020, quelques tests de SkillValue, etc.

certificat-veronique-duong-google-ateliers-numeriques-fondamentaux-du-marketing-numerique

Il faut Ă©viter de se reposer sur ses lauriers, surtout dans le monde du digital, du SEO oĂč tout change et Ă©volue vite. Et, on ne peut pas tout savoir, il faut bien avoir ça en tĂȘte. On apprend tout au long de notre vie.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO international – Directrice associĂ©e chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

Les personnes, qui me suivent depuis longtemps, savent que je suis une passionnĂ©e de langues Ă©trangĂšres, de linguistique. Je maĂźtrise 7 langues, dont 4 Ă  l’oral, Ă  l’Ă©crit et Ă  la lecture, et 3 Ă  l’Ă©crit et Ă  la lecture, mais encore Ă  l’oral. Quand je parle de l’oral, c’est savoir parler de façon fluide dans la langue, et non seulement dire deux ou trois phrases.

Je parle couramment français, anglais, cantonais et mandarin. Voici une petite vidĂ©o oĂč je me prĂ©sente dans ces quatre langues :

On peut me dĂ©finir comme une personne quadrilingue. Et que veut dire « quadrilingue » exactement ? Voici une dĂ©finition trouvĂ©e sur le web :

Le plurilinguisme renvoie Ă  la capacitĂ© d’une personne
Ă  utiliser plus d’une langue, dans des situations variĂ©es de
la vie quotidienne. Il n’existe pas de dĂ©finition universelle
du degrĂ© de compĂ©tence ni de la frĂ©quence d’utilisation Ă 
partir desquels une personne peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme
bilingue, trilingue, etc. Dans le sens le plus large de la définition,
une personne bilingue est celle qui peut communiquer
en deux langues au moins, que ce soit sous une forme
productive (la parole et l’écriture) ou rĂ©ceptive (par l’écoute
et la lecture).
La langue principale est la ou les langue(s) dans laquelle/
lesquelles une personne pense et qu’elle sait le mieux (formulation
du relevé structurel). Ce concept remplace celui de
langue maternelle depuis le recensement de 1990.
Les résultats présentés dans les chapitres deux et trois
se rĂ©fĂšrent par contre aux langues d’usage rĂ©gulier, ou
langues utilisées réguliÚrement, définies comme toutes
langues utilisĂ©es au moins une fois par semaine, Ă  l’oral, Ă 
l’écrit ou pour lire, dans au moins un des contextes suivants:
– avec le ou la partenaire ou avec les enfants vivant dans
le ménage
– avec les membres de la famille vivant en dehors du
ménage et les amis
– pour regarder la TV, Ă©couter la radio, naviguer sur internet
– pour lire durant les loisirs
– dans le cadre du travail

Source : Pratiques linguistiques en Suisse – Premiers rĂ©sultats de l’EnquĂȘte sur la langue, la religion et la culture 2014 – 1612-1401

Je parle cantonais et français depuis toute petite. J’ai commencĂ© par le cantonais (et le teochew, dialecte chinois, mais je ne l’utilise pas tellement dans mon quotidien, et c’est plutĂŽt sous forme « rĂ©ceptive » que je la pratique si je reprends la dĂ©finition), puis le français Ă  l’Ă©cole.

Ensuite, j’ai appris le mandarin, puis l’anglais. Dans mon quotidien, je suis amenĂ©e Ă  parler ces langues Ă  mon entourage et dans le milieu professionnel. Mon profil quadrilingue m’a permis de faire plus de choses comme travailler avec les villes et les pays asiatiques tels que la Chine, Singapour, Hong Kong, Macau, TaĂŻwan, etc. Pour ces 4 langues, c’est la forme productive (la parole et l’écriture) qui prĂŽne chez moi.

Par la suite, j’ai appris le Japonais, le CorĂ©en : pour le moment, je sais lire et Ă©crire, et c’est sous forme « rĂ©ceptive » Ă  nouveau dans ces deux cas.

Voici mes niveaux pour chacune de mes langues :

  1. Français : Langue maternelle
  2. Anglais : Bilingue
  3. Cantonais : Langue maternelle
  4. Mandarin : Bilingue
  5. Teochew : Courant
  6. Japonais : Intermédiaire
  7. Coréen : Débutant
  8. Khmer : Notions

Et vous ? Combien de langues parlez-vous ? Quels sont vos niveaux pour chacune ? 🙂

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – IngĂ©nieur linguisteExperte SEO international

Bonjour tout le monde !

La rentrĂ©e 2020 s’approche, et j’avais envie de publier un petit article par rapport aux piliers SEO sur lesquels je me focalise dĂ©sormais. Avant j’Ă©tais trĂšs concentrĂ©e sur la partie technique, et mĂȘme si elle reste trĂšs importante, je vous avoue que j’ai mis l’accent sur le netlinking et le contenu textuel riche en mots-clĂ©s. Voici les diffĂ©rents piliers dans mon ordre de prioritĂ© :

  • Le netlinking sous toutes ses formes
  • Le contenu du site (textes, images, vidĂ©os, etc.)
  • L’e-rĂ©putation / branding de la marque
  • L’accessibilitĂ© des pages
  • Le temps de chargement
  • Les URLs brisĂ©s qui polluent le crawl budget

J’ajoute l’e-rĂ©putation dans les piliers car cela va de soi pour moi de bien rĂ©fĂ©rencer une marque, et de faire en sorte que les rĂ©sultats qui en ressortent soient propres et positifs pour cette derniĂšre. En 2020, j’estime qu’il est primordial de s’occuper de son rĂ©fĂ©rencement tout en pensant Ă  sa rĂ©putation en ligne, cela va ensemble pour moi 🙂

Source : Viaprestige Agency

Pour la rentrĂ©e 2020, on compte attaquer fortement avec le SEO et faire bouger l’Ă©cosystĂšme du SEO Ă  l’international.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Directrice chez RANKWELL – Experte SEO Ă  l’international

Bonjour tout le monde !

Cela va faire 10 ans que je suis dans le monde du travail, dans le rĂ©fĂ©rencement naturel et plus largement sur le marketing digital. J’adore ce que je fais, et je ne m’ennuie jamais. Le SEO est un secteur tellement vaste qu’on trouve toujours quelque chose Ă  faire, surtout quand on est spĂ©cialisĂ© Ă  l’international. Depuis des annĂ©es, j’ai en tĂȘte de crĂ©er de l’emploi en France, et si possible Ă  l’Ă©chelle mondiale. Je pense notamment aux pays d’Asie en dĂ©veloppement comme le Cambodge, le Vietnam, etc.

Pour crĂ©er de l’emploi, il faut dĂ©jĂ  former les gens, monter les entreprises, et construire de solides business plans. Je propose dĂ©jĂ , Ă  mon Ă©chelle, de travailler avec des freelances au Cambodge, au Vietnam sur des prestations de rĂ©daction web :

RĂ©daction web en vietnamien

SEO en khmer

RĂ©daction web en khmer

Ce type de projets prennent du temps, mais j’y crois, et le plus important pour un entrepreneur, c’est de croire en ses projets et ses objectifs. Si vous souhaitez me soutenir dans les dĂ©marches, n’hĂ©sitez pas Ă  m’en parler.

Au niveau national, je mĂšne dĂ©jĂ  des actions frontalement. En 2018, j’ai donnĂ© une confĂ©rence auprĂšs des demandeurs d’emploi au PĂŽle Emploi, et depuis, je me suis vue attribuĂ©e le titre d’Ambassadrice de la Culture SEO :

Présentation du SEO Camp au PÎle Emploi : Professionnaliser le #SEO, un métier à forte valeur ajoutée selon moi

 

ambassadrice-culture-seo-veronique-duong-1

 

ambassadrice-culture-seo-veronique-duong

 

Je forme des Ă©tudiants dans les Ă©coles de commerce, dans les universitĂ©s, et la rentrĂ©e 2020 – 2021 va ĂȘtre intense en termes de cours pour les Master 1 et Master 2 ! Je donnerai cours de SEO et de Marketing Digital chez ILCI Business School et SKEMA Business School. En avril 2020, j’ai donnĂ© cours chez Rocket School pour aider des personnes en reconversion professionnelle Ă  trouver un emploi. Chez RANKWELL, nous avons pris Armel en alternance en tant que Business Developer, et je suis heureuse d’avoir pu travailler avec. Il s’est formĂ© sur le tas avec mon Ă©quipe, avec moi, et c’Ă©tait du concret.

Les Echos Start ont en mĂȘme parlĂ© dans leur rubrique « Travailler mieux » !

Faire des audits, donner des recommandations, chercher des solutions pour rĂ©soudre les anomalies techniques d’un site, j’aime beaucoup, mais je sens que j’ai besoin de faire des choses plus grandioses Ă  mon niveau lĂ .

Je suis fiĂšre de tout ce que j’ai fait jusqu’Ă  prĂ©sent. Maintenant, si je pouvais aider les gens Ă  trouver du travail et Ă  s’Ă©panouir dans leurs carriĂšres, cela serait topissime !

Bon courage Ă  tous, et croyez en vous !

VĂ©ronique DUONG – Ambassadrice de la Culture SEO chez PĂŽle Emploi MobilitĂ© Internationale – Directrice et co-fondatrice chez RANKWELL – Professeur SEO – Experte Search International – Auteure d’ouvrages

(PS : Je n’ai jamais mis une signature aussi longue, et j’en suis fiĂšre !)

Bonjour tout le monde !

En avril 2020, je suis intervenue dans un article publiĂ© au Journal Du Net, rĂ©digĂ© par Marjolaine Tasset, journaliste du Groupe Figaro CCM Benchmarks. L’article complet peut ĂȘtre consultĂ© ici : SEO international : les bonnes pratiques pour rĂ©ussir l’export de son site

J’y ai partagĂ© un certain nombre de conseils pour rĂ©ussir son SEO Ă  l’international, et je vous remets mes astuces ci-dessous, dans mes mots 🙂

Inclure l’attribut HTML “lang”

Chaque page HTML doit idéalement avoir un attribut lang renseigné en début de balisage. 

Le code ressemble à cela : <html lang=”fr”> 
 </html> par exemple pour indiquer qu’il s’agit d’une page en français 

Utiliser les balises HREFLANG

Pour signaler du contenu en plusieurs langues ou variantes locales à Google ou Yandex, utilisez les balises linguistiques <hreflang> qui doivent contenir les codes iso langue x pays, par exemple : “en-GB” pour dire “contenu en anglais pour le Royaume Uni”, “fr-CH” pour dire “contenu en français pour la Suisse”, etc. 

Multiplier les liens externes provenant du pays cible

Des liens entrants efficaces en stratégie de netlinking sont essentiels pour optimiser le référencement des pages multilingues à visée internationale. Une stratégie de netlinking locale est essentielle pour vos principaux marchés. 

Idéalement, il faut trouver des sites en russe pour les sites visant le marché russe, des liens externes en chinois pour les sites voulant se développer sur le territoire chinois, etc. 

Adapter l’ergonomie de votre site pour mobile

En Chine, au Japon et aux États-Unis, les volumes de recherche sur mobile ont dĂ©passĂ© les recherches classiques sur ordinateur. L’optimisation de l’expĂ©rience utilisateur sur mobile est une prioritĂ© et parmi les rĂ©sultats de recherche, les pages responsives sont mieux positionnĂ©es. GoogleBot indexe en prioritĂ© les versions mobile depuis 2018. 

Optimiser le contenu en fonction des recherches locales

Le champ sĂ©mantique de certains contenus peut ĂȘtre affinĂ© en dĂ©terminant les mots clĂ©s les plus recherchĂ©s et les plus pertinents pour chaque marchĂ© ciblĂ©. Les pages stratĂ©giques du site doivent absolument comporter les termes et la sĂ©mantique du marchĂ© local. Si nous avons de la traduction littĂ©rale d’une version linguistique Ă  une autre, nous risquons de faire moins bien ressortir ces derniĂšres dans les moteurs de recherche. 

Utiliser des noms de domaine nationaux

Les ccTLD (.fr pour la France, .co.uk pour le Royaume-Uni, etc.) permettent un ciblage gĂ©ographique. Leur utilisation est d’autant plus conseillĂ©e que les visites et les conversions locales sont plus nombreuses. Si une marque propose des produits Ă  des cibles trĂšs diffĂ©rentes d’un pays Ă  un autre, on prĂ©fĂ©rera un site avec des domaines en ccTLD, et si ce n’est pas le cas, un site avec un TLC (.com, .co, etc.) avec des rĂ©pertoires linguistiques sera plus intĂ©ressant pour le SEO (surtout en termes de netlinking, nous n’avons qu’un domaine Ă  travailler), et en uniformitĂ© de communication. 

 

article-journal-du-net-veronique-duong-seo-international

Extrait de l’article publiĂ© sur le Journal Du Net

 

Vérifier les formats et les unités de mesure

Aux États-Unis, la date commence par le mois. En Chine, ça commence par l’annĂ©e. En France, ça commence par la journĂ©e. En outre, les formats d’adresse sont diffĂ©rents Ă  l’Ă©chelle mondiale, ainsi que les devises et autres unitĂ©s de mesure.

Promouvoir de vos établissements locaux 

Renseignez-vous sur les points de vente d’un pays dans “Google My Business » (adresse, numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone, horaires d’ouverture, lien vers le site), il donne Ă  vos clients des informations importantes … tout en solidifiant le positionnement SEO local du site de la marque. Si vous avez un store locator, cela est une zone trĂšs stratĂ©gique pour crĂ©er des pages boutique afin d’attirer les internautes sur votre site, sur les pages dĂ©diĂ©es Ă  chaque boutique en combinant des mots-clĂ©s comme : “marque + mot-clĂ© + lieu / pays” 

Attention aux variantes linguistiques

Lorsqu’une langue est parlĂ©e dans plusieurs pays, l’orthographe et certaines expressions nĂ©cessitent une attention particuliĂšre. 

Par exemple pour l’anglais, si vous Ă©crivez «Jewelry» aux États-Unis et «Jewellery» au Royaume-Uni, les volumes de recherche varient fortement. Toutes ces petites diffĂ©rences affectent les rĂ©sultats de recherche.

Respecter les différentes habitudes de navigation

Par exemple, lorsque les utilisateurs chinois cliquent sur un lien, ils s’attendent Ă  ce que la page de contenu s’ouvre dans un nouvel onglet. Autre exemple, en Allemagne, les visiteurs veulent avoir l’assurance que leur vie privĂ©e soit protĂ©gĂ©e et que les services fournis sont conformes aux normes. Ils lisent toutes les mentions lĂ©gales, les politiques de confidentialitĂ©. 

En adaptant vos sites aux spĂ©cificitĂ©s locales et internationales, l’optimisation de votre rĂ©fĂ©rencement Ă  l’international se portera au mieux, et surtout vous augmentez votre visibilitĂ© en ligne dans plusieurs pays.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Experte Search International – Directrice chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

Suite aux annonces de Google sur son blog en anglais pour les webmasters, Ă  partir de septembre 2020, tout le web passe sur l’indexation Mobile First. Les versions mobiles des sites web seront donc crawlĂ©s et indexĂ©s en prioritĂ©, et les versions classiques, de façon plus secondaire.

D’aprĂšs Google, Ă  partir de la rentrĂ©e 2020, aprĂšs l’Ă©tĂ©, la « migration » se fera progressivement, au fur et Ă  mesure pour la majoritĂ© des sites web, et passe en prioritĂ© ceux qui sont prĂȘts Ă  ce mode d’indexation :

mobile-first-indexing-seo-veronique-duong

La recommandation de Google est de montrer les mĂȘmes informations sur la version classique et sur la version mobile. La meilleure technique pour y arriver, c’est bien Ă©videmment le Responsive Design. Croyez moi qu’en 2020, je trouve encore des sites qui ne sont pas adaptables sur tous les types de support ! Faites vous aider si vous ne savez pas le faire, car lĂ , le Responsive est indispensable pour le bon rĂ©fĂ©rencement de votre site :

mobile-first-indexing-seo-veronique-duong-2

Jusque lĂ  rien de trĂšs nouveau, depuis 2014 au moins, je recommande personnellement de faire des sites en Responsive Design

Google ne recommande pas de faire des sites mobiles sĂ©parĂ©s avec des noms de domaines comme « m. domaine .com », et je me pose la question par rapport Ă  l’AMP (Accelerated Mobile Pages) dont le moteur de recherche n’en parle pas du tout dans son article. Pour l’AMP, il faut crĂ©er des pages Ă  part en plus, avec le balisage HTML AMP, et mettre en URL canoniques les pages « dupliquĂ©es » de la version classique.

Google remercie tous les dĂ©veloppeurs pour le travail effectuĂ© pendant des annĂ©es sur ce passage de l’indexation PC vers l’indexation Mobile-First. Nous entrons dans une nouvelle Ăšre pour de bon et il faudra s’y adapter :

mobile-first-indexing-seo-veronique-duong-3

Vive le Responsive Design pour le SEO !

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG – Experte rĂ©fĂ©rencement SEO international et Directrice chez RANKWELL

 

 

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :