archive

SEO Asie

Bonjour tout le monde !

Si vous suivez les actualitĂ©s Ă©conomiques, digitales et internationales, vous avez dĂ» vous apercevoir que les relations franco chinoises sont vivement prĂ©sentes ces derniers temps dans les news. De part mes origines, j’ai commencĂ© Ă  me spĂ©cialiser sur la Chine depuis le lycĂ©e ! Si on veut vraiment pousser les choses, je dirais mĂȘme depuis l’Ă©cole primaire, mais je ne faisais qu’apprendre la langue, alors qu’au lycĂ©e, on avait la « section de langue orientale » avec des cours portants sur la gĂ©ographie et l’histoire de la civilisation chinoise. Au baccalaurĂ©at (j’ai fait ES pour ceux que ça intĂ©resse !), j’ai pris l’option section orientale, et sur mon diplĂŽme, j’ai cette mention de « section de langue orientale ». Plus d’informations ici : https://eduscol.education.fr/cid46517/sections-europeennes-ou-de-langues-orientales-selo.html#lien2

Ensuite, j’ai continuĂ© mes Ă©tudes avec une licence en langues Ă©trangĂšres appliquĂ©es. Sur le site mon ancienne facultĂ©, Paris 7 Denis Diderot, on peut lire le descriptif de la licence pour ceux qui sont intĂ©ressĂ©s :

La licence LEA anglais-chinois de Paris Diderot possĂšde une option unique Échanges internationaux. Elle permet d’acquĂ©rir un trĂšs bon niveau linguistique et une connaissance des rĂ©alitĂ©s gĂ©opolitiques, culturelles et Ă©conomiques de la Chine et des pays d’Asie Orientale. Elle prĂ©pare les Ă©tudiants aux Ă©changes avec ces rĂ©gions, non seulement au niveau Ă©conomique mais aussi dans d’autres domaines comme la communication culturelle ou la traduction.

Source : https://formations.univ-paris-diderot.fr/fr/offre-de-formation/licence-lmd-XA/arts-lettres-langues-ALL/licence-langues-etrangeres-appliquees-lea-parcours-anglais-chinois-program-langues-etrangeres-appliquees-2-4.html

Puis j’ai enchaĂźnĂ© avec un Master 1 en Conception de Documentation Multilingue et MultimĂ©dia avec un bi-parcours LLCE Chinois et un Master 2 recherche en ingĂ©nierie linguistique (anglais / chinois, toujours !).

Cela a avancĂ©, et je n’ai pas arrĂȘtĂ© de travailler avec la Chine : textes de lois, veille juridique pour commencer, puis SEO Baidu, etc. jusqu’au jour oĂč j’ai Ă©crit mon livre sur « SEO Baidu », puis donnĂ© une interview complĂšte dĂ©diĂ©e Ă  mes activitĂ©s professionnelles :

interview-experte-seo-veronique-duong-magazine-le9-mai-2019

Tout se prĂ©pare et s’organise dans la vie. Cela peut prendre du temps. Mais quand on croit Ă  ce que l’on fait, rien ne peut nous arrĂȘter.

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG

Publicités

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus d’un 1 an que j’apprends le japonais, et je sais actuellement lire, Ă©crire et parler un peu comme un enfant japonais ! La lecture et l’Ă©criture sont beaucoup plus simple pour moi car je maĂźtrise le chinois, et je suis habituĂ©e aux idĂ©ogrammes depuis mes 6 ans !

Afin de pratiquer mon japonais, j’ai commencĂ© Ă  poster des contenus sur les rĂ©seaux sociaux dans la langue nipponne, puis je me suis dit, pourquoi ne pas crĂ©er une page en me prĂ©sentant trĂšs succinctement (avec le vocabulaire que j’ai) en japonais pour Yahoo! Japan et d’espĂ©rer remonter dans le moteur 🙂 ? Chose faite le lundi 08 avril 2019 Ă  0h30 (juste avant 3 jours de folie au Salon E-marketing Paris 2019 !).

J’ai dĂ©veloppĂ© ma page en japonais, et voici le code HTML en question (lĂ©ger et simple, bonne pratique pour les moteurs de recherche !) :

seo-yahoo-japan-test-biographie-veronique-duong

J’ai crĂ©Ă© la page en 30 minutes environ, puis je l’ai mise en ligne sur mon site perso : VĂ©ronique DUONG – SEO Japon – Yahoo! Japan

Je me suis bien « amusĂ©e » Ă  chercher le vocabulaire et les mots-clĂ©s populaires en japonais dans le domaine du SEO, et je les ai mis dans mes contenus.

En environ 3 ou 4 jours, ma page a Ă©tĂ© indexĂ©e dans Yahoo! Japan, et je remonte en premiĂšre page dans les rĂ©sultats de recherche sur « Veronique DUONG æ€œçŽąă‚šăƒłă‚žăƒłæœ€é©ćŒ–ïŒˆSEOïŒ‰ć°‚é–€ćź¶ » (encore heureux, il y a mon patronyme dans la requĂȘte !) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan

J’ai testĂ© une requĂȘte gĂ©nĂ©rique, « æ€œçŽąă‚šăƒłă‚žăƒłæœ€é©ćŒ–氂門柶 », et je remonte en milieu de 2e page au 13/04/2019 (au moment oĂč j’ai Ă©crit cet article) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan-requete-generique-1-semaine

Cela veut dire que Yahoo! Japan indexe trĂšs rapidement les nouvelles pages, et mĂȘme si elles sont sur un NDD Ă©tranger (en plus un sous domaine), cela n’a pas d’incidence, du moment que le contenu est en japonais.

Je remonte en premier rĂ©sultat en premiĂšre page Yahoo! Japan sur « optimisation SEO français » (pour les marques japonaises qui veulent optimiser leurs SEO pour ĂȘtre visible sur du contenu français) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan-seo-francais

Je continuerai Ă  poster des contenus Ă  japonais, et certainement Ă  Ă©toffer mes sites afin que j’ai des contenus en chinois, en japonais, en anglais et en français sur mes blogs et mes sites (mais il me faut le temps pour les crĂ©er !)

Si vous avez des questions sur le SEO sur Yahoo! Japan, contactez moi sur vduong@rankwell.fr

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO passionnĂ©e par l’international – SpĂ©cialiste de l’Asie (Chine, Japon, TaĂŻwan, Hong Kong, etc.) – Directrice de l’agence SEO RANKWELL

Bonjour tout le monde !

J’ai Ă©tĂ© contactĂ©e par la fondatrice de Wavespod en mars 2019 pour une interview sur mes activitĂ©s d’entrepreneure spĂ©cialisĂ©e sur le rĂ©fĂ©rencement naturel et mon biculturalisme franco-chinois que je cultive jour aprĂšs jour.

Je vous invite Ă  Ă©couter le podcast ici : METTRE LE LIEN

logo-waves-pod

Sinon, voici les questions / réponses de notre entrevue :

1- ton métier : que veut dire experte en SEO ? Quelle est la spécificité de ton entreprise RANKWELL ? Quel est ton offre et tes clients ?

Pour illustrer trĂšs clairement ce qu’est le SEO qui veut dire Search Engine Optimization (ou le rĂ©fĂ©rencement naturel en français), c’est d’utiliser toutes les actions possibles pour classer un site web dans le top des rĂ©sultats de recherche des moteurs de recherche comme Google.
Mon entreprise RANKWELL est une agence spĂ©cialisĂ©e en rĂ©fĂ©rencement naturel international. C’est Ă  dire que mon Ă©quipe et moi travaillons sur diffĂ©rents moteurs de recherche : Google, Baidu (dont je suis spĂ©cialiste depuis plus de 7 ans), Yandex, Naver, Yahoo! Japan, Bing, etc.
Les services proposées par RANKWELL consistent en audits des sites web des clients, les études de mots-clés, les optimisations de contenu, le netlinking (la recherche de partenariats et de sites externes), et du consulting de référencement et de webmarketing.
Parmi nos clients, on compte plusieurs secteurs : luxe, tourisme, BTP, agroalimentaire, cosmétique, etc.

2- Quelle différence entre le SEO Google et celui sur Baidu ? Quelles sont les spécificités culturelles ? Quels sont le profil de tes clients intéressés par ces référencements ?

Il existe plusieurs critĂšres qui diffĂ©rencient les stratĂ©gies Ă  employer pour Google vs Baidu. Je dirais que Google est trĂšs orientĂ© qualitĂ© de contenu du site, et Baidu plutĂŽt sur l’aspect communautaire et rĂ©seaux sociaux. Ces Ă©lements font partie des critĂšres de positionnements SEO.
Les marques ou les entreprises intĂ©ressĂ©es par ces prestations sont souvent des marques françaises ou europĂ©ennes voulant se dĂ©velopper et s’implanter en Chine. Nous avons aussi des marques chinoises qui veulent venir en Europe, et donc ĂȘtre visible sur Google, notamment.

3- ton engagement (prĂ©sidente du SEO Camp france, blogueuse autoveille, professeur vacataire Ă  l’inalco, CEO de l’entreprise RANKWELL) : comment est venu ton engagement et ton envie d’entreprendre ? Est-ce que cela a Ă©tĂ© difficile pour toi ? pourquoi ?

Je suis hyper active, effectivement (rires) ! Je suis avant tout une grande passionnĂ©e de SEO, d’ingĂ©nierie linguistique (ma formation de base), et pouvoir contribuer Ă  la sociĂ©tĂ© en participant Ă  la vie d’une association telle que le SEO Camp, ĂȘtre chargĂ©e de TD Ă  l’INALCO, ĂȘtre auteure d’ouvrages sur le rĂ©fĂ©rencement, cela demande de vrais soft skills en termes de gestion et d’organisation. J’ai toujours voulu crĂ©er mon monde, et j’ai commencĂ© Ă  entreprendre vers 21 ans. On m’avait dĂ©jĂ  dit Ă  l’Ă©poque que je « n’entrais pas dans un moule ». J’ai un profil atypique : jeune femme asiatique, bi-culturelle (franco-chinoise), spĂ©cialiste du web et du rĂ©fĂ©rencement (environnement trĂšs masculin), et j’en ai fait une force. Je n’ai pas rencontrĂ© de difficultĂ©s particuliĂšres en tant qu’entrepreneur.

4- Quel avenir pour ton entreprise et quel est ton point de vue sur le monde francochinois des affaires ?

Avec mes associĂ©s, nous souhaitons nous implanter en Asie prochainement pour ĂȘtre plus proche des cultures locales. Je pense que le monde franco chinois des affaires a de beaux jours devant lui au vue des informations et du dĂ©veloppement Ă©conomique et digital de la Chine. Selon moi, cela ne fait que commencer.

Si vous avez des questions sur le webmarketing en Chine, je suis Ă  votre Ă©coute !

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG – PassionnĂ©e de webmarketing et de SEO – Directrice chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

En Asie, les enceintes vocales sont un peu partout, et plusieurs marques ont leurs propres enceintes. Je me suis procurĂ©e celle de Xiaomi car c’Ă©tait la seule qui Ă©tait disponible en paramĂ©trages pour la Chine continentale (Xiaomi est une marque chinoise), et les autres fonctionnaient uniquement avec des applications mobiles taĂŻwanaises (et dont une ligne mobile taĂŻwanaise pour l’activer ! … et cela pose encore une nouvelle limite !)

Voici mon enceinte vocale Xiaomi (trÚs grande) à cÎté de ma Google Home mini :

Enceinte vocale Xiaomi - Google Home - Veronique Duong

J’ai paramĂ©trĂ© l’enceinte sur la Chine continentale (il Ă©tait possible de le faire pour TaĂŻwan aussi). Ainsi, je peux la connecter aux services de WeChat, de QQ, et des autres rĂ©seaux sociaux et applications mobiles chinoises.

DĂ©jĂ , il faut avoir l’application de l’enceinte vocale Xiaomi, donc premiĂšre Ă©tape, il faut la tĂ©lĂ©charger :

app mobile enceinte vocale xiaomi VĂ©ronique Duong

Ensuite, il faut crĂ©er un compte, entrer ses dĂ©tails personnels, je vous passe les Ă©tapes car c’est assez basique.

Puis pour lancer QQ Music, il est aussi possible de passer par WeChat, et c’est ce que j’ai fait pour connecter l’ensemble des systĂšmes :

QQ Music Enceinte vocale Xiaomi - connexion WeChat - VĂ©ronique DUONG

Ensuite, via le compte Xiaomi, on peut dĂ©signer les fournisseurs d’informations que l’on veut :

compte-enceinte-vocale-xiaomi-veronique-duong

 

Pour avoir testĂ© Google Home et Xiaomi AI, je trouve que les fonctionnalitĂ©s sont assez similaires. Clairement, je n’ai pas encore poussĂ© Ă  fond les tests, mais je ne vais tarder de le faire car cela me passionne 🙂

Ah oui, et pour activer l’enceinte vocale Xiaomi, il faut dire « ć°çˆ±ćŒć­Š » (xiao ai tong xue) qui veut littĂ©ralement dire « camarade xiao ai » ! On joue toujours sur le cĂŽtĂ© mignon avec l’Asie (c’est dans la culture, ne me demandez pas pourquoi.)

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – PassionnĂ©e de SEO, de webmarketing et de high tech – Experte SEO international – Directrice chez RANKWELL

 

 

Bonjour tout le monde !

Le titre rĂ©sume un peu la situation. J’ai lancĂ© mon site personnel Influenceuse Asiatique fin fĂ©vrier, et en moins d’un mois, il s’est retrouvĂ© premier sur toutes les requĂȘtes ultra ciblĂ©es et niches que je vise :

influenceuse asiatique franco chinoise veronique duong

L’outil de suivi de classements SEO : SERP Mojo

A l’heure actuelle, je ne l’ai toujours pas peaufiner au maximum car j’ai d’autres projets parallĂšles (comme mon nouvel ouvrage qui va bientĂŽt ĂȘtre publiĂ©, mon agence Ă  gĂ©rer, mes clients, etc.).

Je ne cherche absolument pas Ă  me positionner sur des requĂȘtes qui n’ont rien Ă  voir avec mon profil car cela ne sera pas du tout pertinent de toute façon. Et c’est le message que je souhaite communiquer : choisissez des mots-clĂ©s qui sont en lien avec vos thĂ©matiques. Par exemple, cela ne sert Ă  rien de se classer sur des termes liĂ©s aux sacs Ă  dos si vous ne vendez que des sacs bandouliĂšres ! Vous allez crĂ©er du taux de rebond et des dĂ©ceptions.

J’ai crĂ©Ă© mon mini site grĂące Ă  une template HTML5, et j’ai ajoutĂ© mes propres contenus, mes collaborations en tant qu’influenceuse et mes photos dessus (car c’est un portfolio avant tout). Le site ne fait qu’une page. J’ai tout boostĂ© cĂŽtĂ© Google Images, car finalement, quand on fait de l’influence, c’est sur l’image de la personne qui compte.

Mon site remonte actuellement en 2e sur Google sur « influenceuse asiatique », et en premiĂšre page sur « influenceuse chinoise », des mots-clĂ©s ayant tout de mĂȘme de la recherche (20 par mois par mot) sur Google (et les personnes, qui tapent ces termes, ont dĂ©jĂ  une idĂ©e bien prĂ©cise du profil recherchĂ©) :

influenceuse-asiatique-chinoise-mots-cles-veronique-duong

Je suis parmi les média référents dans la premiÚre SERP de Google :

influenceuse-chinoise-francaise-veronique-duong

influenceuse-asiatique-veronique-duong

Clairement, j’ai crĂ©Ă© ce site un peu pour tester des techniques en SEO, et vous constatez qu’un nouveau site parti de nulle part peut se classer trĂšs vite sur des mots-clĂ©s populaires avec une bonne mĂ©thodologie mise en place 😉

Un petit aperçu du netlinking du site :

netlinking-influenceuse-asiatique-veronique-duong

Ma cible : les marques françaises (toute taille) qui ont besoin d’un visage asiatique en tant que porte parole pour les pays asiatiques et pour promouvoir leurs produits !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG

Experte SEO international certifiĂ©e CESEO – Directrice chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

La semaine derniĂšre je vous ai parlĂ© du chapitre 1 de mon ouvrage, et aujourd’hui, je vais vous raconter un peu ce qui se passe dans le chapitre 2 … sans tout vous dĂ©voiler bien sĂ»r (pour ceux qui veulent lire mon livre, je ne vais pas commencer Ă  spoiler toute seule haha) !

Le chapitre 2 est portĂ© sur la technique du SEO chinois. Je vais dans le vif du sujet et le concret en parlant d’hĂ©bergement web Ă  Hong Kong ou en Chine, de noms de domaine en .cn, le MIP (Mobile Instant Pages de Baidu), tous les algorithmes de Baidu connus, les balises qui ne fonctionnent pas pour Baidu comme les hreflang, les meta itemprop de Schema .org, etc. C’est le plus gros chapitre de mon ouvrage.

Le SEO est trĂšs portĂ© sur la technique car tout dĂ©pend de la structure du site, de sa technologie, de son balisage, mĂȘme si certes les contenus textuels sont hyper importants aussi. J’ai toujours plus apprĂ©ciĂ© la partie technique en SEO car je trouve qu’il y a plus de choses Ă  explorer, Ă  tester, Ă  innover, et c’est de la recherche finalement, et c’est ce que j’aime !

Un petit extrait de la table des matiĂšres du chapitre 2 :

chapitre-2-veronique-duong-seo-baidu

Comme vous pouvez le constater, c’est orientĂ© technique dĂšs le deuxiĂšme chapitre, et j’aborde les techniques SEO chinoises. Elles ne s’appliquent pas forcĂ©ment Ă  Google, mais bien Ă©videmment, un tronc commun existe (entre tous les moteurs de recherche).

Écrire un ouvrage prend du temps, nĂ©cessite de l’inspiration, des recherches, des rĂ©flexions, de l’Ă©nergie, du temps, mais quand on est passionnĂ© par le sujet, je vous assure qu’on s’Ă©clate ! Mes livres, je les ai Ă©cris dans le salon de chez mes parents, sur mon petit bureau, et cela ne m’a pas empĂȘchĂ© de rĂ©aliser cet ouvrage jusqu’au bout.

Je ne souhaite pas ĂȘtre cataloguĂ©e « SpĂ©cialiste SEO Baidu » mĂȘme si 50% de mon activitĂ© est sur la Chine, je suis avant tout une SEO spĂ©cialisĂ©e sur du SEO Google. J’ai au fur et Ă  mesure ajoutĂ© d’autres moteurs de recherche Ă  ma passion 🙂

Dans le prochain article, je vous fais un spĂ©cial focus sur le 3e chapitre ! 😉

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Directrice chez Rankwell et PassionnĂ©e par le SEO Ă  l’international

 

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus d’un an que mon premier ouvrage sur le SEO Baidu a Ă©tĂ© publiĂ© par mon Ă©diteur ISTE Editions, et je me rends compte que je n’ai jamais vraiment expliquĂ© le contenu du livre. Vous allez avoir l’auteure elle-mĂȘme qui vous rĂ©sume un peu chaque chapitre du manuscrit chaque semaine pour vous donner envie d’en savoir plus sur la Chine, l’Asie et le SEO en gĂ©nĂ©ral.

Je dĂ©cris pas mal de mĂ©thodes et d’astuces simples Ă  appliquer dans mes ouvrages car mon idĂ©e est de vulgariser les informations et d’aider les personnes intĂ©ressĂ©es par le SEO Ă  dĂ©couvrir le sujet. ÉvangĂ©lisons le SEO !

Dans le chapitre 1 de mon ouvrage, je parle de l’historique de Baidu, des services que le premier moteur de recherche chinois propose, je reviens sur les parts de marchĂ©, les concurrents tels que Qihoo 360, Sogou, Shenma, etc.

DĂšs le chapitre 1, j’aborde dĂ©jĂ  des aspects techniques comme comment fonctionne Baiduspider, l’eye-tracking, etc. :

chapitre-1-veronique-duong-seo-baidu

Pour comprendre le SEO en Chine, mĂȘme si je parle beaucoup de Baidu, il faut connaĂźtre les autres moteurs de recherche car ils Ă©voluent vite et peuvent proposer du jour au lendemain des services puissants, pratiques, etc.

La Chine est un marchĂ© qui bouge Ă©normĂ©ment, et tout change en 6 mois environ ! Dans mon ouvrage, j’ai posĂ© les fondamentaux afin que tout le monde part de la mĂȘme base et se rend compte de la difficultĂ© de faire les choses dans le Pays du Milieu (procĂ©dure pour la licence ICP, ligne mobile chinoise, compte bancaire chinois, etc.)

Lorsque je fais du SEO sur la Chine, je ne le fais pas comme pour Google. Il y a une Ă©norme dimension culturelle qui entre en jeu. Je rĂ©flĂ©chis aux maniĂšres marketing pour attirer les Chinois, et non seulement des audits techniques, sĂ©mantiques, etc., je dirais d’assez classique pour Google. DĂšs 2016, je voyais dĂ©jĂ  les Wang Hong (en chinois, et qui ne sont autres que les KOL en anglais) explosĂ©s sur la toile chinoise, et maintenant, en 2019, c’est carrĂ©ment une stratĂ©gie Ă  adopter pour le marketing en Chine !

Je reviendrais sur le chapitre 6 spécial SMO / KOL (Wang Hong) dans un prochain article :

chapitre-6-kol-veronique-duong-seo-baidu

En attendant, vous pouvez me contacter si jamais vous avez des questions sur la Chine ou sur le SEO, je serais ravie de rĂ©pondre Ă  vos interrogations sur ce marchĂ© oĂč le marketing en ligne est tellement diffĂ©rent de l’Occident !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Directrice chez Rankwell – PassionnĂ©e de SEO depuis 2010

%d blogueurs aiment cette page :