archive

Chine

Bonjour tout le monde !

Petit article rapide pour vous prévenir des mises à jour de prix des icÎnes de Baidu, et des derniÚres nouveautés.

Voici les icĂŽnes disponibles Ă  l’achat et leurs prix :

  • Authentification de l’identitĂ© du propriĂ©taire du site et du site mĂȘme : 600 yuan par an
  • Baidu Business Card : 3000 yuan par an
  • Authentification du site 6288 yuan par an
  • IcĂŽne Site Officiel : 3000 yuan par an
  • Authentification de la marque / logo : 2000 yuan par an

baidu-v-trust-v-cards-seo-chine-veronique-duong

 

Je rappelle que ces icĂŽnes apportent plus de confiance (d’oĂč le V-Trust) aux internautes chinois, et les avoir dans les snippets du site vont attirer plus les yeux de ces derniers. Les indispensables selon moi sont « Site Officiel », « Trademark / logo » et « Authentification du site web » (le plus cher).

Mon agence et moi pouvons vous accompagner pour les obtenir, mais avant de nous contacter, faites en sorte d’avoir dĂ©jĂ  une ligne mobile chinoise, et un contact chinois pour avoir un numĂ©ro de carte d’identitĂ© au cas oĂč.

Bon courage Ă  tous

VĂ©ronique DUONG – Experte SEO Chine / Asie / International – Directrice chez RANKWELL

 

Publicités

Bonjour tout le monde !

En aoĂ»t, je publiais un post sur LinkedIn parlant de l’algorithme / produit « Aladdin » que Baidu a lancĂ© afin de proposer une plateforme multicanal pour gĂ©rer les diffĂ©rents formats de publicitĂ©s pour le secteur de l’hĂŽtellerie. « Aladdin » existe pour ces services Baidu suivants :

  • Baidu Search : le moteur de recherche avec plus de 660M d’utilisateurs actifs par mois, et plus de 161M d’utilisateurs actifs par jour !
  • Baidu Ditu (Map) : on va dire que c’est le « Google Maps » chinois avec plus de 300M d’utilisateurs actifs par mois
  • Baidu Nuomi : Une app multifonction « lifestyle » avec plus de 70M d’utilisateurs actifs par mois, proposant des services locaux comme divertissements, transports, voyages, etc.

Comme je n’ai pas encore personnellement testĂ© le service, je me suis renseignĂ©e en faisant ma veille d’informations, et un site en anglais, Koddi en parle, et voici comment Aladdin fonctionne, et ses diffĂ©rences avec le systĂšme de Google Ads :

baidu-aladdin-sea-ppc-chine-veronique-duong-differences-google

Source : https://koddi.com/baidu-introduces-aladdin-hotel-ads-product/

On constate qu’Aladdin est disponible sur plus de plateformes que Google Hotel Campaigns, mais en termes de types d’enchĂšres, Google propose plus de choix : CPC et CPA, alors que Baidu, uniquement CPC.

La navigation de l’utilisateur est Ă©galement un peu diffĂ©rente : Chez Baidu, on a « annonce > liste d’hĂŽtels > liste chambres et sponsors > rĂ©servation », et chez Google, c’est ce flux : « annonce > liste des sponsors > liste des chambres > rĂ©servation », nous n’avons pas la liste des hĂŽtels

Le dĂ©coupage est diffĂ©rent entre les deux moteurs, et pour la partie Chine, on a un peu plus de choix en termes de plateformes et de listes, Google l’a dĂ©coupĂ© d’une autre maniĂšre.

Voici en image ce que Aladdin donne sur les plateformes Baidu Ditu, Baidu Nuomi vs Google (tout Ă  droite) :

baidu-aladdin-sea-ppc-chine-veronique-duong-differences-google-2

Source : Koddi

On voit la liste des localisations sur Baidu Map (à gauche), la lsite des hÎtels sur Baidu Nuomi, et la liste des chambres sponsorisées sur Google.

DĂšs que j’ai un peu de temps, je vais encore tester tout cela, et vous faire mes retours sur ce que j’en pense. On trouve peu d’actualitĂ©s sur Aladdin qui est destinĂ© qu’Ă  un secteur. Cela me rappelle que Baidu avait lancĂ© l’icĂŽne Avion pour les entitĂ©s liĂ©es au voyage, et si vous voulez relire l’article, ma tribune est publiĂ©e au Journal Du Net : Baidu crĂ©e l’icĂŽne « Avion » pour les agences de voyage certifiĂ©es

En tout cas, je reste Ă  disposition pour en discuter, les choses Ă©voluent tellement vite en Asie, qu’il faut toujours garder un Ɠil sur tout ce qui se passe !

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG – SpĂ©cialiste du webmarketing en Asie et experte SEO certifiĂ©e CESEO – Directrice chez RANKWELL

 

 

Bonjour tout le monde !

RĂ©cemment, je reçois Ă©normĂ©ment de questions sur les outils chinois comme Weibo Ads, WeChat Ads, IcĂŽnes V sur Baidu, Qihoo 360, etc. et j’ai donc dĂ©cidĂ© de les « traiter » sous forme de petits articles de blog. Je commence par WeChat Ads.

Il existe 4 Ă©tapes pour ouvrir un compte Ads sur l’application mobile n°1 en Chine :

  1. Avoir un compte officiel WeChat (et contrairement Ă  ce que l’on croit, les entreprises Ă©trangĂšres peuvent avoir un compte WeChat officiel ! Je suis française, et j’en ai un)
  2. Rassembler ces Ă©lĂ©ments :- nom de l’entreprise

    – matricule de l’entreprise

    – numĂ©ro d’identification de la carte d’identitĂ© de l’administrateur, du passeport ou du permis de conduire

A partir de lĂ , vous devriez avoir un numĂ©ro d’utilisateur qui se nomme en chinois

compte-officiel-wechat-veronique-duong-4

Ensuite

  1. L’ouverture du compte WeChat Ads ensuite coĂ»te 99 dollars (donc prĂ©voir un moyen de paiement)
  2. Pensez à avoir vos trois derniers mois de factures de téléphone mobile et fixe (demandées en justificatif)
  3. Il faut attendre 2 Ă  3 jours pour la validation du compte par Tencent (groupe dont fait partie WeChat)

NumĂ©ro de carte identitĂ©, lignes mobile et fixe, factures, immatriculation d’entreprise, etc. cela fait beaucoup de documents administratifs Ă  fournir, mais c’est nĂ©cessaire si on veut arriver au bout de la dĂ©marche.

Si vous avez des questions, contactez moi sur Linkedin ou mon mail vduong@rankwell.fr

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – PassionnĂ©e de webmarketing et SEO – Google, Baidu, WeChat, Shenma, Weibo !

 

Bonjour tout le monde !

Si vous suivez les actualitĂ©s Ă©conomiques, digitales et internationales, vous avez dĂ» vous apercevoir que les relations franco chinoises sont vivement prĂ©sentes ces derniers temps dans les news. De part mes origines, j’ai commencĂ© Ă  me spĂ©cialiser sur la Chine depuis le lycĂ©e ! Si on veut vraiment pousser les choses, je dirais mĂȘme depuis l’Ă©cole primaire, mais je ne faisais qu’apprendre la langue, alors qu’au lycĂ©e, on avait la « section de langue orientale » avec des cours portants sur la gĂ©ographie et l’histoire de la civilisation chinoise. Au baccalaurĂ©at (j’ai fait ES pour ceux que ça intĂ©resse !), j’ai pris l’option section orientale, et sur mon diplĂŽme, j’ai cette mention de « section de langue orientale ». Plus d’informations ici : https://eduscol.education.fr/cid46517/sections-europeennes-ou-de-langues-orientales-selo.html#lien2

Ensuite, j’ai continuĂ© mes Ă©tudes avec une licence en langues Ă©trangĂšres appliquĂ©es. Sur le site mon ancienne facultĂ©, Paris 7 Denis Diderot, on peut lire le descriptif de la licence pour ceux qui sont intĂ©ressĂ©s :

La licence LEA anglais-chinois de Paris Diderot possĂšde une option unique Échanges internationaux. Elle permet d’acquĂ©rir un trĂšs bon niveau linguistique et une connaissance des rĂ©alitĂ©s gĂ©opolitiques, culturelles et Ă©conomiques de la Chine et des pays d’Asie Orientale. Elle prĂ©pare les Ă©tudiants aux Ă©changes avec ces rĂ©gions, non seulement au niveau Ă©conomique mais aussi dans d’autres domaines comme la communication culturelle ou la traduction.

Source : https://formations.univ-paris-diderot.fr/fr/offre-de-formation/licence-lmd-XA/arts-lettres-langues-ALL/licence-langues-etrangeres-appliquees-lea-parcours-anglais-chinois-program-langues-etrangeres-appliquees-2-4.html

Puis j’ai enchaĂźnĂ© avec un Master 1 en Conception de Documentation Multilingue et MultimĂ©dia avec un bi-parcours LLCE Chinois et un Master 2 recherche en ingĂ©nierie linguistique (anglais / chinois, toujours !).

Cela a avancĂ©, et je n’ai pas arrĂȘtĂ© de travailler avec la Chine : textes de lois, veille juridique pour commencer, puis SEO Baidu, etc. jusqu’au jour oĂč j’ai Ă©crit mon livre sur « SEO Baidu », puis donnĂ© une interview complĂšte dĂ©diĂ©e Ă  mes activitĂ©s professionnelles :

interview-experte-seo-veronique-duong-magazine-le9-mai-2019

Tout se prĂ©pare et s’organise dans la vie. Cela peut prendre du temps. Mais quand on croit Ă  ce que l’on fait, rien ne peut nous arrĂȘter.

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG

Bonjour tout le monde !

J’ai Ă©tĂ© contactĂ©e par la fondatrice de Wavespod en mars 2019 pour une interview sur mes activitĂ©s d’entrepreneure spĂ©cialisĂ©e sur le rĂ©fĂ©rencement naturel et mon biculturalisme franco-chinois que je cultive jour aprĂšs jour.

Je vous invite Ă  Ă©couter le podcast ici : METTRE LE LIEN

logo-waves-pod

Sinon, voici les questions / réponses de notre entrevue :

1- ton métier : que veut dire experte en SEO ? Quelle est la spécificité de ton entreprise RANKWELL ? Quel est ton offre et tes clients ?

Pour illustrer trĂšs clairement ce qu’est le SEO qui veut dire Search Engine Optimization (ou le rĂ©fĂ©rencement naturel en français), c’est d’utiliser toutes les actions possibles pour classer un site web dans le top des rĂ©sultats de recherche des moteurs de recherche comme Google.
Mon entreprise RANKWELL est une agence spĂ©cialisĂ©e en rĂ©fĂ©rencement naturel international. C’est Ă  dire que mon Ă©quipe et moi travaillons sur diffĂ©rents moteurs de recherche : Google, Baidu (dont je suis spĂ©cialiste depuis plus de 7 ans), Yandex, Naver, Yahoo! Japan, Bing, etc.
Les services proposées par RANKWELL consistent en audits des sites web des clients, les études de mots-clés, les optimisations de contenu, le netlinking (la recherche de partenariats et de sites externes), et du consulting de référencement et de webmarketing.
Parmi nos clients, on compte plusieurs secteurs : luxe, tourisme, BTP, agroalimentaire, cosmétique, etc.

2- Quelle différence entre le SEO Google et celui sur Baidu ? Quelles sont les spécificités culturelles ? Quels sont le profil de tes clients intéressés par ces référencements ?

Il existe plusieurs critĂšres qui diffĂ©rencient les stratĂ©gies Ă  employer pour Google vs Baidu. Je dirais que Google est trĂšs orientĂ© qualitĂ© de contenu du site, et Baidu plutĂŽt sur l’aspect communautaire et rĂ©seaux sociaux. Ces Ă©lements font partie des critĂšres de positionnements SEO.
Les marques ou les entreprises intĂ©ressĂ©es par ces prestations sont souvent des marques françaises ou europĂ©ennes voulant se dĂ©velopper et s’implanter en Chine. Nous avons aussi des marques chinoises qui veulent venir en Europe, et donc ĂȘtre visible sur Google, notamment.

3- ton engagement (prĂ©sidente du SEO Camp france, blogueuse autoveille, professeur vacataire Ă  l’inalco, CEO de l’entreprise RANKWELL) : comment est venu ton engagement et ton envie d’entreprendre ? Est-ce que cela a Ă©tĂ© difficile pour toi ? pourquoi ?

Je suis hyper active, effectivement (rires) ! Je suis avant tout une grande passionnĂ©e de SEO, d’ingĂ©nierie linguistique (ma formation de base), et pouvoir contribuer Ă  la sociĂ©tĂ© en participant Ă  la vie d’une association telle que le SEO Camp, ĂȘtre chargĂ©e de TD Ă  l’INALCO, ĂȘtre auteure d’ouvrages sur le rĂ©fĂ©rencement, cela demande de vrais soft skills en termes de gestion et d’organisation. J’ai toujours voulu crĂ©er mon monde, et j’ai commencĂ© Ă  entreprendre vers 21 ans. On m’avait dĂ©jĂ  dit Ă  l’Ă©poque que je « n’entrais pas dans un moule ». J’ai un profil atypique : jeune femme asiatique, bi-culturelle (franco-chinoise), spĂ©cialiste du web et du rĂ©fĂ©rencement (environnement trĂšs masculin), et j’en ai fait une force. Je n’ai pas rencontrĂ© de difficultĂ©s particuliĂšres en tant qu’entrepreneur.

4- Quel avenir pour ton entreprise et quel est ton point de vue sur le monde francochinois des affaires ?

Avec mes associĂ©s, nous souhaitons nous implanter en Asie prochainement pour ĂȘtre plus proche des cultures locales. Je pense que le monde franco chinois des affaires a de beaux jours devant lui au vue des informations et du dĂ©veloppement Ă©conomique et digital de la Chine. Selon moi, cela ne fait que commencer.

Si vous avez des questions sur le webmarketing en Chine, je suis Ă  votre Ă©coute !

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique DUONG – PassionnĂ©e de webmarketing et de SEO – Directrice chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

En Asie, les enceintes vocales sont un peu partout, et plusieurs marques ont leurs propres enceintes. Je me suis procurĂ©e celle de Xiaomi car c’Ă©tait la seule qui Ă©tait disponible en paramĂ©trages pour la Chine continentale (Xiaomi est une marque chinoise), et les autres fonctionnaient uniquement avec des applications mobiles taĂŻwanaises (et dont une ligne mobile taĂŻwanaise pour l’activer ! … et cela pose encore une nouvelle limite !)

Voici mon enceinte vocale Xiaomi (trÚs grande) à cÎté de ma Google Home mini :

Enceinte vocale Xiaomi - Google Home - Veronique Duong

J’ai paramĂ©trĂ© l’enceinte sur la Chine continentale (il Ă©tait possible de le faire pour TaĂŻwan aussi). Ainsi, je peux la connecter aux services de WeChat, de QQ, et des autres rĂ©seaux sociaux et applications mobiles chinoises.

DĂ©jĂ , il faut avoir l’application de l’enceinte vocale Xiaomi, donc premiĂšre Ă©tape, il faut la tĂ©lĂ©charger :

app mobile enceinte vocale xiaomi VĂ©ronique Duong

Ensuite, il faut crĂ©er un compte, entrer ses dĂ©tails personnels, je vous passe les Ă©tapes car c’est assez basique.

Puis pour lancer QQ Music, il est aussi possible de passer par WeChat, et c’est ce que j’ai fait pour connecter l’ensemble des systĂšmes :

QQ Music Enceinte vocale Xiaomi - connexion WeChat - VĂ©ronique DUONG

Ensuite, via le compte Xiaomi, on peut dĂ©signer les fournisseurs d’informations que l’on veut :

compte-enceinte-vocale-xiaomi-veronique-duong

 

Pour avoir testĂ© Google Home et Xiaomi AI, je trouve que les fonctionnalitĂ©s sont assez similaires. Clairement, je n’ai pas encore poussĂ© Ă  fond les tests, mais je ne vais tarder de le faire car cela me passionne 🙂

Ah oui, et pour activer l’enceinte vocale Xiaomi, il faut dire « ć°çˆ±ćŒć­Š » (xiao ai tong xue) qui veut littĂ©ralement dire « camarade xiao ai » ! On joue toujours sur le cĂŽtĂ© mignon avec l’Asie (c’est dans la culture, ne me demandez pas pourquoi.)

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – PassionnĂ©e de SEO, de webmarketing et de high tech – Experte SEO international – Directrice chez RANKWELL

 

 

Bonjour tout le monde !

J’avais publiĂ© une tribune sur ce sujet dans le Journal Du Net, et je me dis qu’il faudrait qu’elle soit sur mon blog personnel aussi ! Donc, c’est parti pour les explications 🙂

Faire du SEO sur Baidu n’est pas sans frais comme on pourrait le penser ! Il faut prĂ©voir certaines dĂ©penses. Dans cet article, nous allons dĂ©crire les Ă©tapes oĂč il sera nĂ©cessaire de dĂ©bourser un budget pour s’assure d’un rĂ©fĂ©rencement pĂ©renne en Chine.

Parmi les éléments payants sur Baidu (si on doit prendre un moteur de recherche de référence en Chine), je pense que le grand public commence à connaßtre les fameuses Baidu V cards (qui existent aussi chez Qihoo 360, Sogou, Shenma, etc.)

Ces « V » qui coĂ»tent entre 80 et 850 euros en fonction du type de sites que vous avez (site perso, blog, site corporate, etc.)
Il est possible de payer pour le V1 et le V2 mais pour le V3, c’est grĂące Ă  la popularitĂ©, l’e-rĂ©putation et la fidĂ©lisation des clients que vous pourriez l’obtenir (cela est avĂ©rĂ© pour les sites d’e-commerce d’aprĂšs mes tests).

Cependant lors du dĂ©roulement d’un projet de SEO sur Baidu, il faut aussi prĂ©voir d’autres frais. Si vous ĂȘtes une marque, une entreprise, ou que vous avez tout simplement un site hĂ©bergĂ© en dehors de la Chine continentale, il faudra penser Ă  avoir un budget pour acheter une ligne mobile chinois (pas de Hong Kong ou TaĂŻwan, mais uniquement de Chine), et pour assurer l’hĂ©bergement en Chine continentale auprĂšs de Xinnet ou d’autres hĂ©bergeurs de ce type, etc.

Le coĂ»t d’un hĂ©bergement en Chine tourne autour de 650 euros par an (selon les prix de notre dernier devis avec Xinnet en mai 2016. Il dĂ©pendra de votre configuration : Windows ? Linux ? Cloud ou pas Cloud ? RAM, etc).

Voici les prix initiaux des offres de Xinnet (exprimĂ©s en RMB par mois) auxquels peuvent s’ajouter d’autres coĂ»ts :


Pour la ligne mobile chinoise, il faut compter environ 15 euros pour 3 mois, mais si on souhaite garder la ligne pour du long terme, il faudra signer un contrat avec les sociĂ©tĂ©s de tĂ©lĂ©phonie chinoises. Cela coĂ»te environ 20 euros par mois (avec la 3G ou 4G, si ce n’est pas nĂ©cessaire, c’est moins cher), soit prĂšs de 240 euros par an. C’est au client de choisir son forfait.

Il y a Ă©galement une autre icĂŽne payante qui est intĂ©ressante d’avoir pour maximiser la visibilitĂ© et le « TrustRank » du site. C’est l’icĂŽne « Site Officiel » de Baidu. Le prix de l’icĂŽne est de 3000 yuan par an, soit 405 euros pour 12 mois ! La voici en image :


Il faut passer par les Webmaster Tools de Baidu pour pouvoir accĂ©der Ă  cette fonctionnalitĂ© et obtenir l’icĂŽne « Site Officiel ».

Si on fait le total des coĂ»ts citĂ©s ci-dessus Ă  prĂ©voir pour ces Ă©tapes importantes du SEO Baidu, il faut compter environ 1400 euros en tout (au minimum), ce qui fait tout de mĂȘme un petit budget.
Heureusement qu’il y a tout de mĂȘme quelques outils SEO chinois gratuits provenant de Baidu : Baidu Webmaster Tools, Baidu Analytics et Baidu Index. TrĂšs utiles dans le cadre d’une campagne SEO chinoise.

Si vous voulez vous faire accompagner sur une stratégie de référencement en Chine, je me tiens à votre disposition pour en parler par téléphone ou de vive voix !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – Experte SEO international (Google et Baidu) et passionnĂ©e de webmarketing

%d blogueurs aiment cette page :