archive

SEO international

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus d’un 1 an que j’apprends le japonais, et je sais actuellement lire, écrire et parler un peu comme un enfant japonais ! La lecture et l’écriture sont beaucoup plus simple pour moi car je maîtrise le chinois, et je suis habituée aux idéogrammes depuis mes 6 ans !

Afin de pratiquer mon japonais, j’ai commencé à poster des contenus sur les réseaux sociaux dans la langue nipponne, puis je me suis dit, pourquoi ne pas créer une page en me présentant très succinctement (avec le vocabulaire que j’ai) en japonais pour Yahoo! Japan et d’espérer remonter dans le moteur 🙂 ? Chose faite le lundi 08 avril 2019 à 0h30 (juste avant 3 jours de folie au Salon E-marketing Paris 2019 !).

J’ai développé ma page en japonais, et voici le code HTML en question (léger et simple, bonne pratique pour les moteurs de recherche !) :

seo-yahoo-japan-test-biographie-veronique-duong

J’ai créé la page en 30 minutes environ, puis je l’ai mise en ligne sur mon site perso : Véronique DUONG – SEO Japon – Yahoo! Japan

Je me suis bien « amusée » à chercher le vocabulaire et les mots-clés populaires en japonais dans le domaine du SEO, et je les ai mis dans mes contenus.

En environ 3 ou 4 jours, ma page a été indexée dans Yahoo! Japan, et je remonte en première page dans les résultats de recherche sur « Veronique DUONG 検索エンジン最適化(SEO)専門家 » (encore heureux, il y a mon patronyme dans la requête !) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan

J’ai testé une requête générique, « æ¤œç´¢ã‚¨ãƒ³ã‚¸ãƒ³æœ€é©åŒ–専門家 », et je remonte en milieu de 2e page au 13/04/2019 (au moment où j’ai écrit cet article) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan-requete-generique-1-semaine

Cela veut dire que Yahoo! Japan indexe très rapidement les nouvelles pages, et même si elles sont sur un NDD étranger (en plus un sous domaine), cela n’a pas d’incidence, du moment que le contenu est en japonais.

Je remonte en premier résultat en première page Yahoo! Japan sur « optimisation SEO français » (pour les marques japonaises qui veulent optimiser leurs SEO pour être visible sur du contenu français) :

veronique-duong-seo-japonais-yahoo-japan-seo-francais

Je continuerai à poster des contenus à japonais, et certainement à étoffer mes sites afin que j’ai des contenus en chinois, en japonais, en anglais et en français sur mes blogs et mes sites (mais il me faut le temps pour les créer !)

Si vous avez des questions sur le SEO sur Yahoo! Japan, contactez moi sur vduong@rankwell.fr

Bon courage à tous !

Véronique DUONG – Experte SEO passionnée par l’international – Spécialiste de l’Asie (Chine, Japon, Taïwan, Hong Kong, etc.) – Directrice de l’agence SEO RANKWELL

Publicités

Bonjour tout le monde !

Grâce à mes articles, mes conférences, et même mes ouvrages, je reçois souvent des demandes, et surtout la même question : « comment j’ai fait pour me spécialiser sur le SEO sur Baidu, en Chine ? » car il n’existe pas de formations ou d’ateliers sur cette thématique ! C’est vrai. Alors dans cet article, j’ai décidé de vous raconter dans les grandes lignes comment cela est arrivé … 😉

Avant de me spécialiser sur Baidu, je faisais déjà du référencement naturel sur Google depuis 3 ou 4 ans. Google a donc toujours été mon point de départ. Un jour, je me suis dit « ah c’est dommage, je ne pratique plus trop le chinois mandarin dans le cadre du travail » (après avoir changé de poste de chef de projet de veille juridique sur la Chine dans le domaine du HSE à SEO Manager en agence). J’ai donc décidé de creuser un peu et de voir quels sont les moteurs de recherche utilisés en Chine, et là, je tombe sur le futur moteur de recherche sur lequel je me spécialiserai en tant que (quasi) pionnière aussi : BAIDU.

livre-seo-baidu-books-veronique-duong-autoveille2

Je me suis dit à l’instant « ah, ce n’est pas Google CN qui est utilisé ! », et j’ai vu une opportunité pour m’entraîner à lire en mandarin, à tester des nouveautés, et là, ma passion grandissait encore un peu plus ! Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que les critères de référencement, les critères de code, de balisage sont tout de même assez différents de Google. Mais surtout, faire du SEO en Chine demande de s’adapter totalement à la culture, et heureusement que j’ai cette chance d’être biculturelle. Je me sens tout aussi française que chinoise / cambodgienne. J’ai les valeurs des deux côtés, et je me sens bien équilibrée.

Finalement faire du marketing fait appel à des aspects culturels, de comprendre les coutumes locales, etc. C’est HYPER important. Vous me verrez jamais traduire littéralement des contenus (surtout que je suis issues d’une formation d’ingénierie linguistique).

C’est un peu ainsi que je suis devenue une spécialiste du moteur de recherche Baidu, puis j’ai creusé du côté de Qihoo 360, Sogou, Shenma pour comprendre leurs différences avec Baidu, et j’ai étendu mes compétences à ces autres moteurs.

J’adore le web, les langues, la technique, et j’ai appris par la suite le japonais pour comprendre Yahoo! Japan, et aussi parce que le japonais a toujours une langue que je veux apprendre 🙂

Vous connaissez mon histoire maintenant, et je veux continuer à l’écrire avec vous.

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РDirectrice associ̩e chez Rankwell, mais avant tout passionn̩e par le SEO et les langues

 

 

 

Bonjour tout le monde !

Le 31 janvier 2019 se tenait le premier petit déjeuner partenaire entre OnCrawl et Rankwell ! Au cours de ce petit déjeuner, les deux entités ont parcouru les problématiques de SEO à l’international, un sujet très en vogue depuis quelques temps. La majorité des entreprises veulent se développer dans différents pays, et le référencement naturel est le premier canal efficace pour obtenir un maximum de visibilité.

Ce petit déjeuner a rassemblé plus d’une cinquantaine de participants inscrits, très actifs lors de la session Questions / Réponses. Nicolas Duverneuil d’OnCrawl a parlé de problématiques SEO sur Google et Yandex avec les balises linguistiques Hreflang, notamment, et la gestion de Duplicate Content (par exemple de l’anglais pour différents pays comme les US, le Canada, le UK, etc.), et Véronique Duong, directrice de Rankwell, a expliqué les actions concrètes à mener pour réussir son référencement sur les moteurs chinois et son implantation en Chine. Elle a aussi expliqué les problématiques de SEO international avec les contenus littéralement traduits (et non adaptés aux marchés, aux cultures, etc.), les noms de domaine à choisir en fonction de la communication voulue par la marque, les différences techniques entre Baidu et Google, etc.

La conférence a duré une heure en tout, et plusieurs participants avaient des questions. On sentait un réel intérêt pour le SEO à l’international, et cela semble être le début de nombreux débats et de discussions.

Voici quelques photos du petit-déjeuner :

petit-dejeuner-oncrawl-rankwell-seo-international petit-dejeuner-oncrawl-rankwell-seo-international (5)  petit-dejeuner-oncrawl-rankwell-seo-international (5)

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous envoyer un mail ou à nous contacter directement via notre formulaire !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РExperte SEO passionn̩e depuis 2010

Bonjour tout le monde !

Cela fait plus d’un an que mon premier ouvrage sur le SEO Baidu a été publié par mon éditeur ISTE Editions, et je me rends compte que je n’ai jamais vraiment expliqué le contenu du livre. Vous allez avoir l’auteure elle-même qui vous résume un peu chaque chapitre du manuscrit chaque semaine pour vous donner envie d’en savoir plus sur la Chine, l’Asie et le SEO en général.

Je décris pas mal de méthodes et d’astuces simples à appliquer dans mes ouvrages car mon idée est de vulgariser les informations et d’aider les personnes intéressées par le SEO à découvrir le sujet. Évangélisons le SEO !

Dans le chapitre 1 de mon ouvrage, je parle de l’historique de Baidu, des services que le premier moteur de recherche chinois propose, je reviens sur les parts de marché, les concurrents tels que Qihoo 360, Sogou, Shenma, etc.

Dès le chapitre 1, j’aborde déjà des aspects techniques comme comment fonctionne Baiduspider, l’eye-tracking, etc. :

chapitre-1-veronique-duong-seo-baidu

Pour comprendre le SEO en Chine, même si je parle beaucoup de Baidu, il faut connaître les autres moteurs de recherche car ils évoluent vite et peuvent proposer du jour au lendemain des services puissants, pratiques, etc.

La Chine est un marché qui bouge énormément, et tout change en 6 mois environ ! Dans mon ouvrage, j’ai posé les fondamentaux afin que tout le monde part de la même base et se rend compte de la difficulté de faire les choses dans le Pays du Milieu (procédure pour la licence ICP, ligne mobile chinoise, compte bancaire chinois, etc.)

Lorsque je fais du SEO sur la Chine, je ne le fais pas comme pour Google. Il y a une énorme dimension culturelle qui entre en jeu. Je réfléchis aux manières marketing pour attirer les Chinois, et non seulement des audits techniques, sémantiques, etc., je dirais d’assez classique pour Google. Dès 2016, je voyais déjà les Wang Hong (en chinois, et qui ne sont autres que les KOL en anglais) explosés sur la toile chinoise, et maintenant, en 2019, c’est carrément une stratégie à adopter pour le marketing en Chine !

Je reviendrais sur le chapitre 6 spécial SMO / KOL (Wang Hong) dans un prochain article :

chapitre-6-kol-veronique-duong-seo-baidu

En attendant, vous pouvez me contacter si jamais vous avez des questions sur la Chine ou sur le SEO, je serais ravie de répondre à vos interrogations sur ce marché où le marketing en ligne est tellement différent de l’Occident !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РDirectrice chez Rankwell РPassionn̩e de SEO depuis 2010

Bonjour tout le monde !

Tant que cela est encore frais, je vous fais mon retour sur la première édition de Search Y, un événement orienté search international. Selon moi, c’est une très belle réussite ! L’événement a réuni plus de 600 personnes, et les salles étaient pleines. J’avais personnellement un programme chargé pour cette journée car j’avais :

  • la surveillance de la certification QASEO du SEO CAMP (comme je suis dans le jury des certifications, dans la commission CESEO, et ex-présidente de l’association, cela est tout à fait légitime !)
  • ma conférence sur le SEO chinois à donner
  • ma participation à la grande discussion sur le futur des moteurs de recherche (Google, Bing, Yandex et Baidu)
  • mon podcast en anglais sur « What Baidu does better than Google? » avec Jason Barnard

Ce n’était pas tout repos, mais j’ai adoré cette journée ! Je n’ai pas pu voir beaucoup de conférences, mais j’ai entendu des retours super positifs.

Plusieurs personnes m’ont demandé si mes slides seront mis à disposition, et je vais les mettre en ligne sur mon espace Academia dès que possible, donc ne vous inquiétez pas 😉 Au pire, envoyez moi un mail à vduong@rankwell.fr

Voici les clichés pris pendant ma conférence sur Baidu, et les participants ont bien pris notes de mes astuces SEO chinois (que vous pouvez récupérer et garder ci-dessous) :

Lors de la table ronde, j’ai surtout orienté mon discours sur les enceintes connectées de Baidu, d’Alibaba, et le mobile (Baidu ne propose presque plus les volumes de recherche PC !) :

Voici quelques retours du Search Y :

D’autres retours sous formes de tweets sur l’événement !

Ah et surtout la veille … on s’est bien amusé dans le parc Walt Disney Studios avec Roger, Vincent, Daniel, Will (et Kelvin … qui avait une conf call !!)

La tour de la terreur m’a marquée !

Search Y intervenants et organisateurs : Roger SIM, Vincent Terrasi, Will Critchlow, Daniel de Search Foresight

Puis un petit dîner avec Olivier Andrieu, Vincent Courson (Google), Fabrice Canel et Frédéric Dubut (Bing) ;

Diner Google, Bing, Baidu, Olivier Andrieu, Véronique Duong, Vincent Courson, Frédéric Dubut, Fabrice Canel

Le lendemain, déjeuner avec Thomas Grange et Benjamin Bussière (Botify), Aymeric Bouillat et Vincent Courson (Google) :

dejeuner google botify Thomas Grange, Benjamin Bussière, Aymeric bouillat, Véronique duong, Vincent Courson

Et bien sûr … sur scène, selfies (les participants ne voulaient vraiment pas se mettre devant ^^ ») :

Véronique Duong (SEO Baidu) et Google, Bing, Yandex sur scène à Search Y

Bon, vous l’aurez compris, je suis aussi la reine des selfies !

veronique-duong-philippe-yonnet-search-y-2019

Et bien sûr, avec Philippe Yonnet pour finir ! Sans lui, il n’y aura pas eu Search Y !

Quelle journée, je me suis amusée, j’ai pu partager ma passion, et wow, quelles rencontres !

Vivement la prochaine édition ! Et peut être qu’on pourra parler de Naver ou de Yahoo! Japan ? 

Bon courage à tous 🙂

V̩ronique Duong РExperte SEO international passionn̩e et Directrice chez Rankwell

Bonjour tout le monde !

L’heure du bilan de l’année 2018 arrive en ce 31 décembre 2018. Je n’ai pas vu le temps passé, ni l’année en elle-même ! De janvier à décembre, les journées étaient chargées, pleines de rendez-vous, et je n’avais presque pas une minute à moi ! Je suis hyper satisfaite de cette année 2018 au niveau professionnel, elle a carrément lancé mon activité d’entrepreneure, et cela aussi grâce à mes associés et mon équipe 🙂

Aller, je vous fais le déroulé mois par mois, et je ne vous ai listés que les meilleurs moments de chaque mois (et il y en a bien d’autres !!)

Janvier 2018 :

  • Inauguration de Rankwell après 3 mois d’ouverture en octobre 2017, le temps de se préparer
  • Recrutement du premier collaborateur Rankwell : Kim 😉
  • Passage à la radio sur Ici Canada Première pour parler de la vie digitale d’un internaute chinois
  • Commencement de mes cours de japonais

 

Février 2018 :

  • Nomination en tant que Responsable communication et marketing de l’AJCF
  • Accélération des prospects et des rendez-vous clients Rankwell
  • Signatures de grands comptes et maisons de luxe (yeah !)

Mars 2018 :

  • Participation à plusieurs événements sur la Chine (avec la CCI, l’AJCF, etc.)
  • Signature d’une grande maison de luxe
  • SEO Campus Paris 2018 où j’ai présidé et fêté les 10 ans avec la communauté

veroduong-inspiring-the-seo-community

Inspirons la communauté SEO et webmarketing tous ensemble !

Avril 2018 :

  • Préparation des SEMY Awards pour SMX France 2018
  • Réunion avec la DGE et le Ministère de l’économie et des Finances (reconnaissance du métier de SEO !!)
  • Conférencière aux Trophées du Web
  • Recrutement du deuxième collaborateur de Rankwell : Geoffrey 😉

Mai 2018 :

  • Article sur la rencontre au DGE en tant que présidente du SEO Camp
  • Notation des candidats aux SEMY Awards du SMX France 2018 + pas mal de réunions téléphoniques
  • Formation SEO en cantonais pour un client 😉 – Rare expertise !
  • Echanges avec la BPI France

Juin 2018 :

  • Réunions SEMY Awards
  • Déroulement de la semaine Chinese Food Week
  • Organisation et présence au SEO Camp Day Lyon 2018 en tant que présidente du SEO Camp
  • Participation au SMX France (Remise des prix SEMY Awards, surveillance QASEO)

Juillet 2018 :

  • Rendez-vous avec plusieurs prospects (malgré les vacances d’été !)
  • Préparation des prochaines élections SEO Camp

Août 2018 :

  • Toujours des réunions et des rendez-vous avec des clients et des prospects qui ne sont pas partis en vacances !
  • Préparation de la soirée Search International sur les pays MENA
  • Rendez-vous avec plusieurs partenaires

Septembre 2018 :

  • Des tonnes de soirées, de networking de rencontres, de rendez-vous avec différents partenaires et entités dont Business France, BPI, CC, etc. (c’est là que tout s’est accéléré ! Quelle rentrée !!! Mémorable !)
  • Soirée Search International Pays MENA – SEO Camp
  • Elections SEO Camp 2018 : je suis au CA en tant que Immediate Past President

Octobre 2018 :

  • Participation au SEO Camp Day Nancy 2018
  • Table ronde / Webinar / Conférence sur l’AEO avec SEMrush
  • Anniversaire de Rankwell !!
  • Soirée E-commerce Connect
  • Meetup à la DGE
  • Programme Impact Business France

veroduong-rankwell

A l’anniversaire de Rankwell

Novembre 2018 :

SEO By Night 2018

  • Conférence vendre sur JD .com avec Business France
  • Accord et validation de mon éditeur pour publier un nouvel ouvrage sur le SEO !!!!! SUPER NOUVELLE DE L’ANNEE !!!
  • Confirmation de l’intérêt de mon éditeur de traduire mon livre en anglais aussi !!! DOUBLE BONNE NOUVELLE !!

Décembre 2018 :

  • Rédaction de mon nouvel ouvrage (avec passion, persévérance, motivation et travail !)
  • Toujours de beaux prospects et de clients qui sont signés
  • Certification Yandex.Metrica

Et encore d’autres aventures à venir …. 🙂

Janvier 2019 : Search Y et Petit déjeuner en partenariat avec OnCrawl par exemple 😉

L’année 2018 a été l’une des plus riches au niveau professionnel, et je me sens grandir jour après jour ! Sur le plan personnel, 2018 a été l’année du changement aussi. J’ai découvert et vécu des événements plus ou moins intenses, et j’ai été affectée pendant quelques mois, mais cela ne m’a pas empêchée d’être tenace et de persévérer dans tout ce que je fais. Pour la partie perso, j’espère que 2019 sera bien plus grandiose, tout aussi grandiose que ma vie professionnelle ! Je ne demande que ça !

J’entre dans une nouvelle ère, et croyez-moi que celle-ci sera la mienne !

Et vous ? Quel est votre bilan ? Que retenez-vous de votre année 2018 ?

Bon courage à tous et … BONNE ANNEE 2019 ! 😀

V̩ronique Duong РDirectrice chez RANKWELL et Passionn̩e de Search et de Webmarketing depuis 2010Experte SEO Certifi̩e CESEO et Yandex.Metrica

Bonjour tout le monde !

J’ai souvent des questions sur le choix des noms de domaine pour l’international. Je ne vais pas revenir sur la définition des domaines génériques, nationaux, spécifiques, etc. car vous pouvez trouver l’information sur le web. L’idée de ce mini article est juste de vous donner ma vision des choses et une petite partie de ma réflexion stratégique.

Pour une marque qui veut communiquer à l’international et qui vend à peu près les mêmes produits partout, on prendra du .com/pays

Celles qui veulent communiquer de façon locale, et qui ont des offres différentes selon les pays, on prendra du .fr, .cn, .ru, .es, .de, etc.

Pour celles qui veulent communiquer de façon continentale, on peut prendre des sous domaines comme asia .brand .com, africa .brand .com, etc., et ces sous domaines peuvent avoir les autres pays en répertoire, comme asia .brand .com /china.

seo-multilingue-international-veronique-duong

Ayez le monde entre vos mains 😉

Il faut un peu de gymnastique du cerveau par moment pour bien trouver son axe de communication, et avec l’international, encore plus ! J’ai l’habitude de gérer cela depuis des années, et si vous voulez plus d’informations, écrivez moi à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РPassion̩e de SEO multilingue et experte SEO international sur Baidu, Yandex, Naver et Yahoo! Japan

Directrice associée chez Rankwell

%d blogueurs aiment cette page :