archive

RĂ©daction web multilingue

Bonjour tout le monde !

Souvenirs ! Il y a 1 an et demi, bientĂŽt 2 ans, le mercredi 19 juin 2019, je donnais une interview Ă  France Culture portant sur le rĂ©fĂ©rencement naturel, et plus particuliĂšrement sur les diffĂ©rences entre le SEO Google et le SEO Baidu. Je vous invite Ă  redĂ©couvrir l’interview sur le mĂ©dia officiel :

Cliquez sur l’image du reportage ci-dessous pour accĂ©der Ă  l’entrevue :

Voici un extrait filmĂ© de l’interview au sein des locaux de mon agence, RANKWELL :

Si vous souhaitez Ă©couter mes interviews audio, vous pouvez aller sur mon site Mon Podcast SEO oĂč je partage aussi des Ă©pisodes audio portant sur des conseils SEO 🙂

SEO Podcast de VĂ©ronique DUONG

J’aime partager mes trouvailles, mes tests, mes conseils en SEO avec le grand public, les Ă©tudiants, les chefs d’entreprise. C’est une vraie passion. En parler via des interviews, des reportages dans les mĂ©dias permet de faire connaĂźtre un peu plus le SEO et notamment le SEO en Asie qui est encore trĂšs immature pour les EuropĂ©ens et les Occidentaux. Je tente d’ĂȘtre l’intermĂ©diaire entre ces deux cultures. Je me sens tout Ă  fait heureuse de pouvoir incarner ce rĂŽle pour des marques françaises voulant aller en Asie, et des marques asiatiques voulant venir en Europe. Je suis souvent dĂ©signĂ©e comme la pionniĂšre du rĂ©fĂ©rencement asiatique en France car j’ai menĂ© des tests, des recherches, et fait pas mal de travaux sur Baidu, Naver, etc. il y a environ 10 ans.

En 2010 – 2011, le SEO Ă©tait « secondaire », souvent pas du tout la prioritĂ©, voire totalement nĂ©gligĂ© par les grandes marques. En 2021, ce n’est plus du tout la mĂȘme histoire. Le SEO est primordial, et les gens ont compris que c’est le canal de trafic incontournable pour leur visibilitĂ©.

Mon blog, mon podcast SEO, mes ouvrages, ma chaĂźne YouTube sont d’autant de formats proposĂ©s par mes soins pour vous expliquer le SEO et vous sensibiliser sur ce sujet qui devient de plus en plus important pour les commerçants, surtout les petits commerçants suite Ă  la crise sanitaire de 2020. La digitalisation est grande, et la visibilitĂ© des marques sur le web doit suivre. On va entrer dans un monde de plus en plus virtuel, de plus en plus connectĂ©, et il faut s’y mettre dĂšs maintenant ! 🙂

Bon courage Ă  tous et croyez en vos objectifs !

VĂ©ronique DUONG – Expert en rĂ©fĂ©rencement multilingue – PassionnĂ©e de SEO – SpĂ©cialiste webmarketing – Directrice chez RANKWELL

Bonjour tout le monde !

Les personnes, qui me suivent depuis longtemps, savent que je suis une passionnĂ©e de langues Ă©trangĂšres, de linguistique. Je maĂźtrise 7 langues, dont 4 Ă  l’oral, Ă  l’Ă©crit et Ă  la lecture, et 3 Ă  l’Ă©crit et Ă  la lecture, mais encore Ă  l’oral. Quand je parle de l’oral, c’est savoir parler de façon fluide dans la langue, et non seulement dire deux ou trois phrases.

Je parle couramment français, anglais, cantonais et mandarin. Voici une petite vidĂ©o oĂč je me prĂ©sente dans ces quatre langues :

On peut me dĂ©finir comme une personne quadrilingue. Et que veut dire « quadrilingue » exactement ? Voici une dĂ©finition trouvĂ©e sur le web :

Le plurilinguisme renvoie Ă  la capacitĂ© d’une personne
Ă  utiliser plus d’une langue, dans des situations variĂ©es de
la vie quotidienne. Il n’existe pas de dĂ©finition universelle
du degrĂ© de compĂ©tence ni de la frĂ©quence d’utilisation Ă 
partir desquels une personne peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme
bilingue, trilingue, etc. Dans le sens le plus large de la définition,
une personne bilingue est celle qui peut communiquer
en deux langues au moins, que ce soit sous une forme
productive (la parole et l’écriture) ou rĂ©ceptive (par l’écoute
et la lecture).
La langue principale est la ou les langue(s) dans laquelle/
lesquelles une personne pense et qu’elle sait le mieux (formulation
du relevé structurel). Ce concept remplace celui de
langue maternelle depuis le recensement de 1990.
Les résultats présentés dans les chapitres deux et trois
se rĂ©fĂšrent par contre aux langues d’usage rĂ©gulier, ou
langues utilisées réguliÚrement, définies comme toutes
langues utilisĂ©es au moins une fois par semaine, Ă  l’oral, Ă 
l’écrit ou pour lire, dans au moins un des contextes suivants:
– avec le ou la partenaire ou avec les enfants vivant dans
le ménage
– avec les membres de la famille vivant en dehors du
ménage et les amis
– pour regarder la TV, Ă©couter la radio, naviguer sur internet
– pour lire durant les loisirs
– dans le cadre du travail

Source : Pratiques linguistiques en Suisse – Premiers rĂ©sultats de l’EnquĂȘte sur la langue, la religion et la culture 2014 – 1612-1401

Je parle cantonais et français depuis toute petite. J’ai commencĂ© par le cantonais (et le teochew, dialecte chinois, mais je ne l’utilise pas tellement dans mon quotidien, et c’est plutĂŽt sous forme « rĂ©ceptive » que je la pratique si je reprends la dĂ©finition), puis le français Ă  l’Ă©cole.

Ensuite, j’ai appris le mandarin, puis l’anglais. Dans mon quotidien, je suis amenĂ©e Ă  parler ces langues Ă  mon entourage et dans le milieu professionnel. Mon profil quadrilingue m’a permis de faire plus de choses comme travailler avec les villes et les pays asiatiques tels que la Chine, Singapour, Hong Kong, Macau, TaĂŻwan, etc. Pour ces 4 langues, c’est la forme productive (la parole et l’écriture) qui prĂŽne chez moi.

Par la suite, j’ai appris le Japonais, le CorĂ©en : pour le moment, je sais lire et Ă©crire, et c’est sous forme « rĂ©ceptive » Ă  nouveau dans ces deux cas.

Voici mes niveaux pour chacune de mes langues :

  1. Français : Langue maternelle
  2. Anglais : Bilingue
  3. Cantonais : Langue maternelle
  4. Mandarin : Bilingue
  5. Teochew : Courant
  6. Japonais : Intermédiaire
  7. Coréen : Débutant
  8. Khmer : Notions

Et vous ? Combien de langues parlez-vous ? Quels sont vos niveaux pour chacune ? 🙂

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique DUONG – IngĂ©nieur linguisteExperte SEO international

Bonjour tout le monde !

Je suis une personne qui aime beaucoup rĂ©diger, et qui n’a pas trop le problĂšme du « syndrome de la page blanche ». Mais cela est vrai seulement pour les sujets qui me passionnent comme le SEO, l’univers de la beautĂ©, le minimalisme (d’ailleurs, j’ai lancĂ© un blog sur la frugalitĂ© et le mode de vie minimaliste pendant le confinement, et je vous invite Ă  y faire un tour si vous voulez des conseils pour Ă©conomiser ou tout simplement connaĂźtre ma mĂ©thodologie).

J’aurais plus de mal Ă  rĂ©diger des articles sur un sujet qui ne me passionne pas. De ce fait, pour commencer, je vous dirais de vous spĂ©cialiser sur les domaines que vous aimez vraiment, qui ne vous lassent pas d’Ă©crire dessus, mĂȘme de petits articles plus courts de 200 mots, cela fait au moins du contenu et permet au blog d’ĂȘtre maintenu correctement.

Afin de trouver de l’inspiration, le plus souvent, je me pose seule dans mon bureau, je fais un peu de veille informationnelle, j’Ă©coute de la musique, et je me dĂ©cide sur un sujet que je veux aborder Ă  ma maniĂšre, avec mon point de vue Ă  moi. Souvent, pour les articles de ce blog, les sujets me viennent un peu spontanĂ©ment, et je trouve cela beaucoup plus naturel car cela reflĂšte une part de ma personnalitĂ© active et proactive.

Ce que je fais Ă©galement c’est d’Ă©couter des confĂ©rences, regarder des vidĂ©os sur YouTube, aller networker pour rencontrer du monde et gĂ©nĂ©rer de nouvelles idĂ©es en moi. Il ne faut pas rester seul et isolĂ©, ce n’est pas comme ça qu’on peut avancer. Il faut s’ouvrir au monde, aller chercher l’information, trouver des solutions pour atteindre ses objectifs.

Je fais cela pour la plupart de mes projets, et si ce n’est pas pour tout de suite, j’attends le moment propice pour me lancer. Par exemple, lors du confinement, j’ai eu un peu plus de temps pour lancer un nouveau blog, commencer un projet personnel dans l’univers de la beautĂ©, et maintenir mes pages Facebook. Je faisais dĂ©jĂ  cela, mais je n’avais pas le temps de tout mettre Ă  jour. Il faut se crĂ©er du temps, des opportunitĂ©s, et oser puis agir.

inspiration-rediger-articles-blog-autoveille

Bon courage Ă  tous pour vos projets !

VĂ©ronique DUONG – Directrice chez RANKWELL et Experte SEO international depuis 2010

Bonjour tout le monde !

Pour 2020, je lance une nouveauté : la rédaction web en vietnamien !

Le Vietnam est un pays qui se dĂ©veloppe Ă  une vitesse Ă©claire, et est plus avancĂ© que le Cambodge par exemple. J’ai de la famille au Vietnam (Ă  HĂŽ Chi Minh-Ville / Saigon) et je partage ma vie avec un français d’origine vietnamienne aussi, et bien Ă©videmment cela aide pour crĂ©er du contenu dans la langue vietnamienne !

DerriĂšre le business, il y a souvent une histoire, et pour le Vietnam, il y a beaucoup de choses : lors du gĂ©nocide cambodgien, ce sont les vietnamiens qui ont sauvĂ© la majoritĂ© de ma famille, et maintenant que je suis avec mon compagnon qui est franco-vietnamien, je ne peux que rendre hommage Ă  ce beau pays en l’aidant aussi Ă  se dĂ©velopper Ă©conomiquement en crĂ©ant plus d’emplois locaux (rĂ©daction web asiatique, community management des rĂ©seaux sociaux asiatiques, etc.).

Surtout, j’ai dĂ©couvert rĂ©cemment que j’ai aussi des origines vietnamiennes (je suis devenue « chinoise » rĂ©cemment en fait, d’aprĂšs le graphe), et cela me donne encore plus envie de travailler avec mes pays d’origines et de les aider Ă  se dĂ©velopper Ă  ma maniĂšre : Cambodge et Vietnam

veronique-duong-redaction-web-en-vietnamien

Avec mon Ă©quipe, nous sommes capables de rĂ©diger des textes en vietnamien (ce n’est pas de la traduction littĂ©rale !), et pour cela, il suffit de nous envoyer votre demande, et nous rĂ©aliserons un devis sur-mesure pour cela (nombre de textes, nombre de mots par texte, nombre de langues Ă  traiter, etc.).

Bien évidemment, une analyse sémantique est réalisée afin de vous proposer des textes optimisés avec des mots-clés recherchés en vietnamien.

Voici quelques clichĂ©s pris par mon compagnon lors de son voyage au Vietnam 🙂

RĂ©daction web vietnamienne - AUTOVEILLE

Hanoi

 

RĂ©daction web vietnamienne - AUTOVEILLE

Ho Chi Minh Ville

RĂ©daction web vietnamienne - AUTOVEILLE

Hanoi

RĂ©daction web vietnamienne - AUTOVEILLE

Da nang

Bon courage Ă  tous, et croyez en nos rĂȘves et nos projets !

VĂ©ronique DUONG – PassionnĂ©e et spĂ©cialiste SEO Ă  l’international – Co-fondatrice / Directrice de RANKWELL

%d blogueurs aiment cette page :