archive

Archives de Tag: community management

Bonjour à tous !

En effectuant ma veille automatisée de la matinée, mon logiciel de veille a rapatrié une infographie très intéressante ! Comment gérer une crise d’e-réputation sur les réseaux sociaux ? Et surtout comment répondre aux personnes qui vous critiquent sur la toile ? Sur le coup, on peut être extrêmement « furax », mais il ne faut surtout pas s’énerver et poster n’importe quoi (surtout des grossièretés) sur vos (ou pas) timelines.

En écrivant ces quelques lignes, l’histoire du restaurant Amy Bakery Company m’est revenue en tête. Il faut justement ne pas faire comme eux … Regardez un peu les messages qu’ils ont postés sur Facebook … c’est inadmissible (insultes envers les clients / les fans), et ils ont complètement détruit leur image en quelques heures :

Gérer une crise d'identité numérique sur les réseaux sociaux

 

Gérer une cyber-crise n’est pas facile, surtout quand on est sous l’émotion. On quitte l’écran du PC le temps de se remettre, on réfléchit, et on revient répondre calmement aux gens.

Voici quelques bons petits conseils à prendre dans l’infographie, réalisée par 360PR, ci-dessous :

Gestion de crise d'e-réputation sur les réseaux sociaux | AUTOVEILLE

 

Pour résumer :

  • Mettez en place un système de community management
  • Faites de la veille d’e-réputation, de la modération sur ce qui est dit sur vous (!!)
  • Restez « cool » et calme
  • Essayez de comprendre pourquoi on vous « attaque »
  • Au mieux, détournez une conversation à tonalité négative en positive

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

Publicités

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous ai préparé un article un peu différent de ceux que je publie d’habitude: ni sur un truc geek (enfin si quand même), ni sur de la veille automatique, ni sur les tests ou logiciels d’automatisation d’AUTOVEILLE, mais une interview avec le fondateur de l’agence web, Avalon.

Je vous laisse dès à présent découvrir cet entretien très riche et très éducatif ! C’est parti 😉

***

Bonjour Yann,

Merci tout d’abord d’avoir accepté de répondre à mes quelques questions, et j’espère également que tu es heureux de participer à cet entretien !

1) Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Yann pour les amis

Alias yanndetod

Je suis webmaster, créateur de site internet depuis le siècle dernier. Je suis autodidacte, c’est normal à l’époque il n’y avait rien, pas de formation, pas d’école du web et pas de moteur de recherche non plus. J’ai créé des sites pour des web agency depuis 1999, j’ai commencé en tant que directeur artistique, puis en freelance pour le Groupe AB Prod, Artys, Grolier etc ..

J’ai ensuite fait comme beaucoup de mes confrères, en tant que profession libérale, je me suis spécialisé en site pour les autres professions libérales : les avocats, les experts comptable, les architectes et surtout les cliniques de chirurgie esthétique en France et au Royaume uni.

2) Que faisais-tu avant le web ?

Avant le web, j’étais responsable des crédits commerciaux à la direction des ventes spéciales de Renault. Je m’occupais d’accorder des crédits pour les actions des loueurs en longue et courte durée, sur les achats de véhicule du groupe aussi bien pour les concessionnaires que pour les filiales en France. Je suis parti ensuite à la direction régionale de Lille pour m’occuper des primes gouvernementale sur achats de véhicules les fameuses aides Balladur et les aides Juppé. J’ai travaillé chez Renault cinq ans, et continué mes études en gestion en même temps, au CNAM.

Mais Renault était en période de restructuration, et je ne savais pas ce qui allait se passer pour moi à la fin des primes Balladur aux véhicules, j’ai donc décidé de partir du groupe et de rentrer à Paris, exercer un emploi plus en accord avec mes diplômes. Mais c’était une illusion, personne ne m’attendait, les entreprises n’embauchaient pas, et moi avec une expérience dans une société où on est considéré comme « fonctionnaire » a un poste que les employeurs ne considéraient pas comme une expérience de comptable, je n’avais aucune chance. Je me suis retrouvé au chômage, sans perspective et sans avenir.

3) Pourquoi le web ?

Par hasard, je suis passé devant une vitrine qui me semblait être une agence de voyage au vu des poster d’iles et de vacances qu’il y avait, et qui recherchait un aide comptable.

Ce n’était pas une agence de voyage mais une association antillaise, la case sociale antillaise, et ils ne recherchaient pas un comptable, mais une personne pour créer un site internet pour les activités musicales qu’ils menaient.

A l’époque, encore peu de personnes avaient entendu parler de site web et très peu avaient ne serait-ce qu’une adresse email. J’ai donc appris comme cela. Puis ensuite tout est allé très vite, le bouche à oreille, les sites de plus en plus aboutit et finalement j’en ai fait mon métier.

Cela m’a permis de me retrouver dans le monde du travail, de devenir profession libérale et d’en vivre.

Agence web Avalon

4) Est-ce une passion ? ou juste un métier ?

C’est une passion et un métier, comme beaucoup d’autres pros du web, on peut passer des heures sur un détail en création de site ou en référencement naturel. Les gens qui ne sont pas des métiers du web ne se rendent pas compte que chaque action, ou que le moindre petit détail en design, par exemple, est terriblement chronophage.
L’éventail des métiers que regroupe ce travail est impressionnant, et demande une foule de compétences qui ne peuvent se faire sans passion.

5) Comment vois-tu le web dans ton quotidien ?

Je suis comme pas mal de mes collègues hyper connecté. En tant que geek, je suis toujours derrière le PC. En fait, j’en ai deux qui sont branchés simultanément et qui me permettent de faire de la veille et de travailler sur les sites en même temps. Je fais aussi ma veille sur mon iPhone, c’est mon animal de compagnie. Je travaille 10 à 16 heures par jour, je ne vois pas le temps passer. Donc finalement, le web je ne le vois pas, je contribue à son existence ! Comme vous, ou comme tous ceux qui en vivent d’une manière ou d’une autre.

6) Combien de métiers du web en as-tu fait (ex: webmaster, référenceur, community manager, veilleur … ) ?

Avant la conception de pages web à généralement porté sur l’esthétique. Tout le monde voulait un site avec un maximum d’effets, au tout départ on a utilisé des gifts animés, des musiques sur les intro des sites, et tout cela en 56 k. A cette époque, c’était aussi un moyen de mettre en valeur nos compétences de notre savoir-faire du métier. Puis il y a eu le Flash qui permettait de faire des sites qui sortaient de l’ordinaire et cela donnait un côté « pro » au site. On pouvait arriver même à le référencer sur Google, très mal, mais c’était possible.

Avec l’évolution de l’environnement des technologies, et surtout des demandes des entreprises,  la conception d’une page web ne se limite plus seulement à montrer ses talents en design, mais aussi en termes de visibilité sur un marché ciblé.

Aujourd’hui, les concepteurs de site doivent se tenir au courant des dernières techniques pour survivre à la concurrence de plus en plus intense, notamment dans le e-commerce. Ils doivent apprendre ce qu’est une optimisation du moteur de recherche et comment cela fonctionne.
Bien sûr, les sites web doivent toujours être agréable a regarder et simple à utiliser pour attirer les clients potentiels. Mais il faut aussi les préparer dès le départ au SEO pour augmenter le trafic. Créer des sites web équilibrés, qui répondent aux besoins des clients et aux impératifs de Google, est un jeu qui demande du temps et de solides connaissances en optimisations.

7) Tu as une agence web, Avalon. Qu’est ce qu’elle fait exactement ? Quels en sont les services ?

Avalon web agency est une agence de community management et de création de site internet. C’est une agence qui regroupe les compétences du fait de la nécessité de travailler en synergie avec plusieurs profils du monde du web.

Internet est maintenant plus une affaire de collaboration. Je suis passé par tous les metiers de l’internet, comme tous les indépendants des métiers du web. Mais travailler seul est devenu quasiment impossible. Cela demande trop de compétences, trop d’outils pour arriver à une valeur professionnelle reconnue.

De plus, c’est un lourd investissement pour une profession libérale: les logiciels en premier lieu. La suite adobe est le meilleur outil pour la création de site, mais le métier change à une vitesse exponentielle et nous devons nous adapter à chaque fois. Les coûts en logiciel et les formations sont un budget de plus en plus conséquent pour un entrepreneur multi compétences. C’est une course qui ne peut se gagner seul, mais en relais uniquement, avec une équipe et surtout une organisation et une méthodologie efficace.

Les membres de l’équipe sont tous responsables de l’optimisation du site web, des rédacteurs de contenu aux les spécialistes du marketing en ligne avec lesquels nous travaillons. Chacun a sa spécialité, mais en même temps est capable de faire le travail des autres.

Pour Avalon la première qui m’a suivi c’est Corinne, elle vient de Disney (sans doute la meilleurs formation du monde) et est habitué aux méthodes de travail en équipe et où chacun est capable de remplacer l’autre. Il y a Arielle qui s’occupe de gérer la boite et d’organiser tout le coté administratif pour nous et nos clients.

Et il y a tous les autres intervenants ponctuels sur des missions.

On fait des sites web, plutôt en wordpress ou en prestashop, mais on fait surtout du référencement et du community management. On développe aussi le secrétariat virtuel et on milite en faveur du télétravail en France.
La plus grande spécificité de notre agence, c’est que mis à part moi (et mon iPhone) tout le monde est du sexe féminin, c’est une agence de fille.

Logiciel de veille AUTOVEILLE entretien avec Agence web Avalon

8) Comment vois-tu le web ou même les métiers du web dans 5 ans ?

Avec Internet et les capacités de vidéos et des médias sociaux sur le web, les opportunités et les moyens qu’une entreprise a, de se faire connaître, sont infinies. Les gens vont être de plus en plus connectés et toute notre manière de consommer, ou même de vivre, va être bouleversée.
Mais c’est aussi une révolution et beaucoup ont encore du mal à comprendre les impératifs que cela représente. La présence dans l’Internet de demain est en préparation aujourd’hui même, et il sera difficile de sortir du lot sans une collaboration active entre tous les divers acteurs du web, et un regroupement des diverses compétences.

9) As-tu autres choses à ajouter ? Des commentaires ?

L’agence fonctionne avec des prestataires extérieurs dont le but est de devenir salarié de l’entreprise. Nous sommes une startup et nous recherchons toujours des gens ou des sociétés prêtes à nous donner un coup de main, ou à rejoindre notre projet.

AUTOVEILLE, logiciel de veille interview Agence web Avalon

Merci beaucoup à Yann De Tod pour cette interview !

***

Si vous êtes intéressé pour travailler dans une agence web, Avalon recherche des prestataires pouvant devenir des salariés (comme mentionné dans l’interview) ! N’hésitez donc pas à contacter le fondateur.

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

PS: Si vous souhaitez être interviewé, n’hésitez pas à me contacter. Les interviews ont pour but d’échanger: expériences, parcours, inspirations, et surtout passions !

Bonjour tout le monde !

Pourquoi échanger ses services avec d’autres ? On peut être très doué dans un domaine, et pas du tout dans un autre, et pour faire un monde (complet), il faut de tout ! 🙂 Cette règle s’applique également aux sites web.

L’idée d’échanges de services repose sur un concept de donnant-donnant bien sûr, sinon il n’y a pas d’intérêt. Sur Twitter, je viens de poster récemment pour un échange d’audit SEO sur quelques pages principales d’un site web contre le design d’un logo et d’une template pour un projet en cours 😉

Image

Bon courage !

Véronique D.

Hello tout le monde,

Je vais créer une catégorie « J’ai testé … » pour ce blog. Et le premier outil en liste est ERDIL CRM Analytics. Cet outil permet de faire une analyse sémantique automatiquement. Voici le test en image:

Image

Humainement, il m’a fallu 49 secondes pour déterminer la tonalité et les concepts du verbatim. L’outil a mis 0.03 secondes. Je pense que pour ce test en ligne, il y a déjà un grand corpus de verbatims tout prêt et annoté avec les tonalités et les concepts.

Toutefois, je trouve que l’outil peut être pas mal pour faire une première catégorisation des contenus collectés sur le web. Mais, il faut toujours une analyse humaine pour mieux définir les tons, les sens, etc.

Un outil comme celui-ci pourrait être tout à fait développer par un(e) ingénieur(e) linguiste :p car c’est notre coeur de métier (traitement automatique des langues).

Bon courage

Véronique Duong

%d blogueurs aiment cette page :