archive

Veilles

Bonjour tout le monde !

Dans cet article, je vais vous parler de l’importance de la veille en m’appuyant sur une infographie que mon système de veille a collecté pendant son crawl. Maintenant, je fais beaucoup de SEO, et on me connaît comme « Consultante SEO (Baidu) » que « Consultante en veille stratégique », alors que j’avais commencé par ce métier. J’ai appris le SEO toute seule, et grâce à ma veille informationnelle à l’époque. Je me forme énormément grâce aux informations pertinentes que je collecte, et c’est aussi comme ça que je me suis spécialisée sur Baidu, car j’ai vu qu’il y avait quelque chose à faire entre le SEO, le TAL et la Chine !

Dans l’infographie ci-dessous, signée ARIST Bretagne et créée en 2013, on reprend des points essentiels de la veille et pourquoi il faut en faire en permanence, et lire les articles qui s’y trouvent. Cela demande du temps, et c’est pour ça qu’il faut avoir de bons outils de veille pour réduire la phase de tri d’articles et de contenus au maximum !

Voici les points et les objectifs principaux de la veille :

  • Anticiper les enjeux pour mieux définir sa stratégie
  • Surveiller ses concurrents et les nouveaux
  • Être à l’écoute de ses clients
  • Trouver de nouveaux débouchés et se diversifier

J’ajouterai aussi :

  • Se former et apprendre plus sur un domaine
  • Être pionnier en innovant
  • Montrer aux clients qu’on sait trouver l’information aux bons endroits

Cependant, il y a des freins qui empêchent parfois d’avancer :

  • Le manque de temps (eh oui, veiller prend du temps !)
  • La transformation en leviers d’action
  • L’analyse et la synthèse des informations collectées

Je pense que pour y arriver, il faut vraiment se dégager au moins 1 à 2 heures par semaine pour faire de la veille. Ce n’est pas une perte de temps, mais quelque chose qui est totalement nécessaire pour toutes les boîtes.

l'importance de la veille stratégique et de l'intelligence économique - AUTOVEILLE

Si vous avez des questions sur la veille stratégique, les outils de veille, comment mettre en place un système de veille, etc. vous pouvez m’écrire à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous,

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO et Consultante en veille stratégique 🙂

Publicités

Bonjour tout le monde,

En effectuant ma recherche et veille informationnelle avec mon logiciel de veille automatique, je suis tombée sur une infographie super intéressante sur la comparaison du SEO traditionnel (que tous les SEO connaissent) et le SEO moderne à l’OC/DC qui commence à être très à la mode …

Récemment, j’avais publié un article sur la mort du mot « SEO » et de la naissance du sigle OC/DC, et l’article d’aujourd’hui fait bien suite à cela. Maintenant, lorsqu’on fait du référencement naturel, on devrait être beaucoup plus focalisé sur le contenu que sur les méta tags, les URLs, etc. Ce sont des éléments toujours importants à optimiser, mais ils n’ont plus leurs poids de l’an 2000 !

Pour l’illustration, je vais plutôt me focaliser sur le SEO moderne :

Avec le SEO moderne, on se concentre plutôt sur les internautes que sur les moteurs de recherche et les mots-clés. On travaillera surtout sur :

  • Les optimisations (on-page, off-page)
  • Les métriques
  • Les opportunités de découverte – grâce aux conversions (OC/DC)
  • Le développement de la stratégie de contenu
  • L’implémentation de la stratégie Social Media (SMO)
  • Le développement technique

Ces éléments permettent d’offrir une meilleure expérience utilisateur (UX) aux internautes et aux visiteurs d’un site.

Avec le SEO holistique, on va également travailler plus les mots-clés « long tail » que les mots-clés ultra-génériques très concurrentiels. Ce type de mots-clés ont moins de recherches, mais peuvent apporter du trafic plus ciblé et intéressant.

Par rapport au netlinking, les liens contextualisés sont plus priorisés dans une technique de SEO holistique. On évite de chercher des liens à mettre uniquement dans les footers, dans les pages partenaires sans contexte, etc.

De plus, l’approche holistique du SEO moderne fait qu’on se concentre beaucoup plus sur le content marketing et l’image de marque (e-réputation … :)). Avec le SEO traditionnel, on est toujours plus dans les mots génériques, les termes concurrentiels, etc.

Voici l’infographie en question, réalisée par Digital Marketing Phillipines et MOZ :

SEO traditionnel vs. SEO avec l'OC/DC - AUTOVEILLE

Personnellement, je pense qu’il faut faire un petit mélange de SEO traditionnel et de SEO holistique avec l’OC/DC. Il faut se concentrer sur le content marketing tout en optimisant les textes à chaque fois. Sinon, ces derniers peuvent avoir un manque de mots-clés, et il faut être réaliste et logique, pour remonter sur certains mots, il faut les utiliser dans le contenu, … autrement, on ne remontera pas dessus !

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre opinion.

Si vous avez une question sur le SEO, c’est par ici : autoveille@gmail.com

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille stratégique d’informations avec mon outil de veille automatique, je suis tombée sur une petite illustration bien sympathique de Wearesocial. Cette dernière indique les moments où les chinois sont plus actifs sur Weibo ! Si vous faites du marketing en ligne sur le réseau social chinois, cela pourrait vous intéresser.

Voici les moments où les chinois utilisent activement Weibo dans une journée :

  • 62% après manger
  • 62% avant de dormir
  • 39% au travail ou à l’école (incluant les étudiants)
  • 38% sur le trajet de travail (soit entre 8h et 10h)

Le moment le plus stratégique pour poster ces publications sur Weibo est entre 20h et 0h00 (heure chinoise, « après manger » et « avant de dormir »), soit dans l’après-midi pour nous en France, ce qui est parfait (si vous travaillez depuis l’Europe, bien évidemment).

Voici l’image de Wearesocial :

Utilisation active de Weibo par les chinois à différents moments de la journée - AUTOVEILLEJ’espère que ce petit article vous aura donné une meilleure idée sur l’activité des chinois sur Weibo. Ils sont dessus surtout le soir (heure locale).

Si vous avez des questions sur le web marketing chinois, vous pouvez m’écrire à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO

Bonjour tout le monde,

En effectuant ma veille informationnelle d’infographies et de publications, mon logiciel de veille automatique m’a rapatrié une illustration assez intéressante avec des chiffres sur la croissance du web et du search (SEO, SEA, etc.) au Moyen-Orient en 2016. Eh oui, cette infographie a été réalisée par Smart Touch, une agence web basée en Arabie Saoudite ! Cela change un peu des articles que je rédige régulièrement sur l’Asie ou l’Occident 😉

Voici les tendances de croissance du web pour l’année prochaine !

  • Il y aura 72 million d’internautes
  • Au Moyen-Orient, les gens passeront environ plus de deux heures sur internet
  • Une croissance de plus de 2500% pour les langues arabiques
  • Environ 100 million de recherches par jour sur Google !
  • Environ 25 millions d’appareils mobiles
  • La langue arabe sera la 4e langue la plus parlée au monde
  • KSA sera le leader de la 4G dans le Moyen-Orient en 2016

Voici la petite illustration en question :

Croissance du web et du search en 2016 - AUTOVEILLE

Travaillez-vous avec le Moyen-Orient ? Si oui, je pense que certaines données de cette illustration pourraient être importantes pour vous. La langue arabe sera placée la 4e langue la plus parlée au monde, et le nombre d’internautes et de mobinautes ne cessent d’augmenter. J’ai souvent eu la question par rapport au moteur de recherche le plus utilisé dans le monde arabophone : c’est Google qui a la plus grosse part de marché !

Si vous avez des questions sur le SEO, le web marketing ou la veille stratégique, n’hésitez pas à m’écrire à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille d’informations avec mon logiciel de veille AUTOVEILLE sur les dernières nouveautés en web marketing, je suis tombée sur une infographie très intéressante qui donne les qualités et les compétences à avoir en tant que « Content Marketer » ou « Marketeur de contenu ».

Pour être un bon marketeur, voici les compétences et les qualités à avoir :

  • Avoir une pensée créative, être créatif (avoir des compétences pour créer des vidéos et des visuels)
  • Avoir une pensée stratégique (avoir des objectifs à atteindre et des processus à suivre)
  • Être innovant, persévérant, pleine de ressources, etc.
  • Être capable de collaborer avec les collègues en interne et les autres agences ou clients en externe
  • Être capable de faire de la promotion énergique tout en influant
  • Avoir l’esprit analytique (savoir utiliser les outils Analytics aussi)
  • Avoir de l’humour (important pour certains types de contenus)
  • Avoir une belle plume tout en appliquant les règles du SEO, du Storytelling, etc.

L’infographie est réalisée par Curata :

Anatomie d'un Marketeur de contenu / Content Marketer - AUTOVEILLE

Vous reconnaissez-vous dans cette description du bon « Content Marketer » ? ou devez-vous encore renforcer certaines compétences ?

La liste présentée couvre pas mal de points, et si vous notez que certains vous manquent, ce n’est pas grave … ils nous en manquent à tous ! Et c’est pour cela que les métiers dans le web marketing sont si intéressants, car on peut en apprendre plus tous les jours ! Je ne m’en lasse pas, et je continue à découvrir beaucoup de choses dans mon quotidien.

N’hésitez pas à commenter ou à m’écrire si vous avez des questions !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde,

Je reviens avec un article qui porte sur les réseaux sociaux en Asie : l’utilisation et les temps passés sur ces derniers ! Les chiffres que je vais vous montrer ci-dessous sont très récents, et datent de Mars 2015. On va commencer par parler de l’utilisation et des temps passés sur PC, puis sur Mobile. Grâce à mon logiciel de veille AUTOVEILLE, je suis tombée sur un article très intéressant de We Are Social qui publie des études pertinentes sur les réseaux sociaux en Asie Pacifique. Je suis ce blog depuis un moment, et j’ai toujours trouvé des informations incroyablement bien renseignées.

Voici un premier aperçu des chiffres par rapport à l’utilisation des réseaux sociaux en Asie.

Je m’intéresse surtout à Hong Kong, Taiwan, Chine, Corée et Japon (en tant que Responsable SEO / Web Marketing Asie, j’ai tous ces pays à ma charge :)).

  • Taïwan : 71% d’actifs sur les réseaux sociaux par rapport à la population totale
  • Hong Kong : 66% d’actifs
  • Chine : 46% d’actifs
  • Corée du Sud : 30% d’actifs
  • Japon : 19% d’actifs (c’est très peu pour le Japon ! c’est assez étonnant)

Taïwan arrive en tête de liste, et le Japon en dernier. Hong Kong est plus actif que la Chine sur les réseaux sociaux.

Pourcentage des utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux en Asie - AUTOVEILLE

Les réseaux sociaux les plus utilisés en Asie sont :

  1. Facecook (oui, il n’est qu’interdit qu’en Chine, et les autres pays asiatiques peuvent l’utiliser, donc il arrive bel et bien en tête ! Il ne faut plus confondre Chine et Asie comme beaucoup de personnes le font !)
  2. QQ
  3. WhatsApp
  4. QZone
  5. Facebook Messenger
  6. WeChat
  7. Skype
  8. Instagram
  9. Baidu Tieba (forum de Baidu)
  10. Google+
  11. Twitter
  12. Viber

Utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux en Asie Pacifique (Chine, etc.) - AUTOVEILLE

Voici les temps passés par pays / jour sur les réseaux sociaux :

  • Les Philippins passent 3,4 heures par jour sur les réseaux sociaux, ce qu’il fait qu’ils arrivent en tête de liste
  • Les Taïwanais, Singapouriens, les Hong Kongais et les Chinois passent moins de 2 heures par jour (entre 1,4 et 1,7 heures)
  • Les Japonais y passent seulement 30 minutes ! (j’ai l’impression que ce n’est pas avec les Japonnais qu’il faut faire du SMO :/)

Temps passés sur les réseaux sociaux en Asie par jour - AUTOVEILLE

Pour finir cet article, je vous laisse un petit aperçu des pourcentages d’actifs sur les réseaux sociaux via Mobile :

  • Singapour : 80% d’actifs via mobile
  • Taiwan : 62% d’actifs
  • Hong Kong : 58% d’actifs
  • Chine : 37% d’actifs
  • Corée du Sud : 27% d’actifs
  • Japon : 17% d’actifs

Pourcentage d'utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux via Mobile en Asie - AUTOVEILLELes conclusions que j’en tire de cette étude sont que si l’on veut faire du SMO en Asie, il vaut mieux se tourner vers Taïwan, Hong Kong, Singapour, Chine, mais la Corée du Sud et le Japon ne sont pas très « réseaux sociaux ». Je pense que beaucoup ont eu tendance à penser que le Japon, avec ses hautes technologies, doit surement être très actif sur les réseaux, mais cette étude nous montre que ce n’est pas le cas.

J’espère que cet article vous a appris quelque chose et vous a plu !

Si vous avez des questions sur le SMO, ou des réseaux spécifiques comme WeChat et / ou Weibo, n’hésitez pas à m’écrire !

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

Après avoir effectué ma veille stratégique d’informations avec mon logiciel de veille automatique, mon outil de collecte de données m’a ramené une infographie plutôt intéressante qui indique 4 raisons prouvant qu’avoir qu’un seul site web ne suffit pas pour réussir dans le domaine de marketing digital.

Voici les 4 raisons sans plus tarder :

  1. Obtenir plus de visiteurs grâce aux SEO, SEA, SMO, et au web marketing en général comme les newsletters, les e-mailings, etc.
  2. Mettre en place une stratégie de conversion avancée avec grâce aux médias en ligne (la TV, le print, etc., les médias traditionnels apportent moins de conversions)
  3. Penser à la rentabilité des moyens investis dans le digital marketing : les outils en ligne peuvent être souvent gratuits (on peut toujours se débrouiller) par rapport aux moyens des médias traditionnels (TV, print, etc.)
  4. Mesurer facilement le ROI des médias digitaux (SEO, SEA, etc.) mis en place avec les outils Analytics contrairement aux médias traditionnels (télévision, catalogue papier, etc.)

Voici l’infographie en question, réalisée par SushiDigital :

4 raisons qui montre qu'un site web n'est pas suffisant pour réussir en marketing digital - AUTOVEILLECet article s’adresse aux sociétés qui estiment encore que le web marketing et/ou le mobile marketing sont secondaires. Vous pouvez lire à quel point vous pouvez augmenter vos visites, vos ventes, rentabiliser vos stratégies marketing grâce aux médias digitaux (vs. aux médias traditionnels).

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter pour avoir de l’aide dans votre stratégie de marketing digital !

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :