archive

Taïwan

Bonjour tout le monde !

Je vous parle tout le temps de SEO chinois sur Baidu, 360, ces temps-ci, et j’ai un peu délaissé les sujets SMO, et c’est le moment de les reprendre en main ! Après avoir regardé une étude de We Are Social Singapore, j’ai relevé quelques informations que je vais poster ci-dessous qui pourrait vraiment vous intéresser si vous voulez faire du SMO en Asie. Taïwan est le territoire où les réseaux sociaux sont super utilisés ! Il est dans le top 10 que cela soit sur PC ou sur mobile.

Je voulais d’abord vous montrer deux slides sur la croissance des abonnements mobile en Asie vs. en Europe :

asie-europe-mobile-janvier-2017-2

asie-europe-mobile-janvier-2017-2

Pendant les abonnements mobiles augmentent de plus en plus en Asie, c’est la tendance contraire qui est provoquée en Europe, on est en négatif ! Si on parle d’une tendance générale de la croissance, on constate clairement que celle est Europe est beaucoup plus lente et petite comparée à celle en Asie. Donc, si vous voulez faire du web marketing en Asie, croyez moi que le premier mot d’ordre, c’est que tout soit compatible mobile ! #responsivedesign 🙂

En termes de classement des pays et des territoires qui utilisent le plus les réseaux sociaux, on retrouve la Corée du Sud et Taïwan dans le classement :

classement-pays-penetration-reseaux-sociaux-jan-2017-autoveille

En termes de croissance d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, la Chine est première, et parmi les autres pays asiatiques de l’est, on retrouve les Philippines, le Japon et le Vietnam !

classement-pays-utilisateurs-reseaux-sociaux-jan-2017-autoveille

On a la même tendance pour l’utilisation des réseaux sociaux sur mobile : Taïwan est dans le top 10 ! On retrouve aussi deux autres pays asiatiques de l’est : la Corée du Sud et Singapour !

classement-pays-penetration-reseaux-sociaux-mobile-jan-2017-autoveille

Sur mobile, en termes d’utilisateurs, c’est aussi en Chine que cela croit le plus vite :

classement-pays-utilisateurs-reseaux-sociaux-mobile-jan-2017-autoveille

Les Philippines, le Vietnam et le Japon sont également dans le classement.

Je travaille sur les pays asiatiques dont je maîtrise les langues surtout (car je suis beaucoup plus à l’aise, et vous me diriez que c’est normal !), quand je vois que la Chine se développe à une vitesse incroyable, je suis à la fois contente, mais cela fait aussi peur, car tout va très vite. Je suis familière avec Hong Kong, la Chine, Taïwan, et Singapour. J’adore ces pays pour commencer, et je me sens à l’aise avec les personnes locales, j’ai l’impression que je retrouve mes racines. Je comprends leurs valeurs, leurs traditions, et cela fait de moi, quelqu’un de 100% bi-culturel. Pour travailler avec ces marchés, il faut avoir ce type de « connaissances » pour maîtriser à bien les comportements, les attentes des individus. C’est totalement différent de l’Europe, de la France voire de Paris, là où je suis née et grandie. Cela peut vous paraître un peu « wow », mais lorsque vous allez entrer en contact avec les asiatiques locaux, vous comprendrez 😉

Je me demande si un jour … le Cambodge entrera dans le classement ! Vu que le Vietnam y est, cela ne devrait plus être très loin.

Pour les réseaux sociaux asiatiques, je manipule au quotidien WeChat, Line, Weibo, Baidu Tieba, etc. ils sont tellement différents de Twitter, Facebook, Linkedin ! Dans la plupart des pays asiatiques, on utilise quand même Facebook, Twitter, etc. Il n’y a qu’en Chine, Corée et Japon où ils ont leurs outils locaux (WeChat, Line, Kakaotalk, etc.)

Si vous avez des questions sur les réseaux sociaux en Asie, contactez-moi via autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

En ce moment, je suis à fond dans mon livre car il y a la traduction anglaise de ce dernier qui est en train de se dérouler (il paraîtra aux éditions américaines Wiley : « Baidu SEO: Challenges and Intricacies of Marketing in China » ) !

Actuellement, mon livre « SEO Baidu : référencement naturel et marketing en Chine » peut être acheté chez ISTE Editions au prix de 29€.

Dans cet article, j’ai envie de revenir sur son histoire, sur sa naissance, et comment les choses se sont déroulées. Ce n’était pas hyper facile au début, mais c’est un des plus beaux projets que j’ai réalisés jusqu’à présent (avec mon projet AUTOVEILLE ^^)

En fait, à la base, ce livre devait être une thèse de doctorat. Oui, vous avez bien lu, je voulais rédiger une thèse pour faire de la recherche dans l’indexation sémantique chinoise avec les moteurs de recherche Baidu, 360, Sogou, etc. Mon projet a été accepté par ma faculté, et ils étaient très intéressés, mais le problème, c’est que je ne pouvais pas faire de thèse Cifre (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche) car les critères de mon ancienne entreprise n’y répondaient plus, et c’était surtout des problèmes administratifs qui ont fait que je n’ai pas pu devenir doctorante … de plus j’ai changé d’entreprise peu de temps après, donc le projet de doctorat dans mon ancienne entreprise est un peu tombé à l’eau. Nous étions en janvier 2016.

Je laisse le temps passé (février, mars, avril, mai, juin 2016 (qui correspond à la transition de mon ancienne boite à ma nouvelle entreprise aussi)), et l’idée me vient d’écrire un livre. Comme j’adore rédiger, je voulais surtout laisser une trace de mon savoir quelque part, et que je puisse la partager avec un plus grand nombre. En juillet 2016, je recontacte mes professeurs de faculté qui trouvent que c’est une bonne idée. J’ai commencé à contacter quelques éditeurs, et je tombe sur ISTE Editions (contact donné par mon responsable de Master). Je les contacte, et je reçois très vite un contrat d’édition (j’étais tellement heureuse !) après avoir validé mon projet (un résumé de mon livre en 5 à 10 pages). Et voilà, la rédaction commence !

Je rédige mon livre tous les dimanches, pendant 3 à 4 heures sur mon petit bureau. Très vite, 4 mois passent. J’ai rédigé tous les week-ends de juillet 2016 à mi-novembre 2016. La rédaction fut un plaisir ! Une vraie passion !! Mais le mois de décembre a été plus stressant avec les 2 relectures pour se mettre en phase avec l’éditeur, mais j’y suis arrivée, et je remercie encore ma relectrice !

Mon livre paraît cette année 2017, et sa version anglaise aussi (normalement), aux Etats-Unis chez Wiley. Il sera disponible en France chez Eyrolles, et sur les sites en ligne (Amazon, Chapitre .com, etc.). C’est une aventure incroyable, intense que je vais garder en souvenirs toute ma vie car je sais que ce n’est pas tout le monde qui va rédiger un livre dans sa vie (et même deux finalement, avec la version anglaise !).

Couverture et Quatrième de couverture SEO Baidu : Référencement naturel et marketing en Chine par Véronique Duong (Auteur)

Couverture et Quatrième de couverture « SEO Baidu : Référencement naturel et marketing en Chine » par Véronique Duong (Auteur)

Quand j’ai découvert la couverture la première fois (mi-janvier 2016), j’avais presque les larmes aux yeux ! Je ne réalisais pas que mon rêve devenait une réalité. Mon livre est aussi international que son contenu : publié par un éditeur à Londres, et il sera disponible en France, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis … et en ligne bien sûr.

Je vais organiser un petit concours pour vous le faire gagner, et je réfléchis encore à quoi ^^ … mais je trouverais !

On m’a demandé si je me considère comme une experte … j’ai envie de répondre que je ne le serais jamais, je suis juste passionnée par ce que je fais, et j’y mets tout mon cœur !

Bon courage à tous … et en cas de questions sur le SEO Baidu, vous pouvez m’écrire à autoveille@gmail.com ! ou lire mon livre maintenant haha  😉

V̩ronique Duong РConsultante SEO passionn̩e, tout simplement.

Bonjour tout le monde,

Je reviens avec un article qui porte sur les réseaux sociaux en Asie : l’utilisation et les temps passés sur ces derniers ! Les chiffres que je vais vous montrer ci-dessous sont très récents, et datent de Mars 2015. On va commencer par parler de l’utilisation et des temps passés sur PC, puis sur Mobile. Grâce à mon logiciel de veille AUTOVEILLE, je suis tombée sur un article très intéressant de We Are Social qui publie des études pertinentes sur les réseaux sociaux en Asie Pacifique. Je suis ce blog depuis un moment, et j’ai toujours trouvé des informations incroyablement bien renseignées.

Voici un premier aperçu des chiffres par rapport à l’utilisation des réseaux sociaux en Asie.

Je m’intéresse surtout à Hong Kong, Taiwan, Chine, Corée et Japon (en tant que Responsable SEO / Web Marketing Asie, j’ai tous ces pays à ma charge :)).

  • Taïwan : 71% d’actifs sur les réseaux sociaux par rapport à la population totale
  • Hong Kong : 66% d’actifs
  • Chine : 46% d’actifs
  • Corée du Sud : 30% d’actifs
  • Japon : 19% d’actifs (c’est très peu pour le Japon ! c’est assez étonnant)

Taïwan arrive en tête de liste, et le Japon en dernier. Hong Kong est plus actif que la Chine sur les réseaux sociaux.

Pourcentage des utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux en Asie - AUTOVEILLE

Les réseaux sociaux les plus utilisés en Asie sont :

  1. Facecook (oui, il n’est qu’interdit qu’en Chine, et les autres pays asiatiques peuvent l’utiliser, donc il arrive bel et bien en tête ! Il ne faut plus confondre Chine et Asie comme beaucoup de personnes le font !)
  2. QQ
  3. WhatsApp
  4. QZone
  5. Facebook Messenger
  6. WeChat
  7. Skype
  8. Instagram
  9. Baidu Tieba (forum de Baidu)
  10. Google+
  11. Twitter
  12. Viber

Utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux en Asie Pacifique (Chine, etc.) - AUTOVEILLE

Voici les temps passés par pays / jour sur les réseaux sociaux :

  • Les Philippins passent 3,4 heures par jour sur les réseaux sociaux, ce qu’il fait qu’ils arrivent en tête de liste
  • Les Taïwanais, Singapouriens, les Hong Kongais et les Chinois passent moins de 2 heures par jour (entre 1,4 et 1,7 heures)
  • Les Japonais y passent seulement 30 minutes ! (j’ai l’impression que ce n’est pas avec les Japonnais qu’il faut faire du SMO :/)

Temps passés sur les réseaux sociaux en Asie par jour - AUTOVEILLE

Pour finir cet article, je vous laisse un petit aperçu des pourcentages d’actifs sur les réseaux sociaux via Mobile :

  • Singapour : 80% d’actifs via mobile
  • Taiwan : 62% d’actifs
  • Hong Kong : 58% d’actifs
  • Chine : 37% d’actifs
  • Corée du Sud : 27% d’actifs
  • Japon : 17% d’actifs

Pourcentage d'utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux via Mobile en Asie - AUTOVEILLELes conclusions que j’en tire de cette étude sont que si l’on veut faire du SMO en Asie, il vaut mieux se tourner vers Taïwan, Hong Kong, Singapour, Chine, mais la Corée du Sud et le Japon ne sont pas très « réseaux sociaux ». Je pense que beaucoup ont eu tendance à penser que le Japon, avec ses hautes technologies, doit surement être très actif sur les réseaux, mais cette étude nous montre que ce n’est pas le cas.

J’espère que cet article vous a appris quelque chose et vous a plu !

Si vous avez des questions sur le SMO, ou des réseaux spécifiques comme WeChat et / ou Weibo, n’hésitez pas à m’écrire !

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

Le dernier jour de l’année 2014 est arrivé ! Comme je le dis souvent dans mes news AUTOVEILLE sur mon site dédié à mon logiciel de veille, je ne vois pas le temps passé ! Je suis souvent très (trop) occupée, et les journées passent tellement vite même si elles sont souvent longues. Cette année était chargée, voire très chargée par moment (je me rappelle des journées où je faisais des projets pro et perso en SEO jusqu’à 1h voire 2h du matin !) mais je commence à être un peu fatiguée, et je limite mes journées à 21h maximum.

Pour résumé les bonnes choses qui se sont passées en 2014 :

  • AUTOVEILLE continue à se développer et commence à être assez connu
  • J’ai participé à deux ou trois interviews (prévus pour être publiées en 2015)
  • J’ai obtenu la certification CESEO 2014
  • J’ai eu pas mal de demandes et de projets SEO à gérer (Google, Baidu, 360, Yahoo! Japan … même du Yandex !)
  • J’ai rencontré et discuté avec des personnes connues et intéressantes du domaine !
  • J’ai créé le blog AUTOVEILLE Multimédia que j’alimente occasionnellement
  • J’ai découvert des sources de veille informationnelle très intéressantes ! (pour une veilleuse, c’est même une super nouvelle !)

Et pour résumé les principales tendances en SEO pour 2015, j’ai composé une petite infographie à partir des images de Advanced Web Ranking :

Tendances SEO en 2015 - Résumé - AUTOVEILLE

En 2015, le référencement naturel se focalisera sur :

  • Le contenu de qualité et original
  • L’expérience utilisateur
  • Le temps de chargement qui doit être court
  • Le taux de rebond qui doit être bas
  • Le fait de faire revenir des visiteurs sur le site !

Je suis satisfaite de cette fin d’année 2014 ! Pour 2015, il y aura encore et toujours du travail, des demandes, des projets, mais je souhaiterais aussi rencontrer plus de monde, voyager un peu plus, découvrir d’autres cultures, et je pense que cela ne pourrait que m’aider dans mon quotidien pour gérer des sites multilingues et internationaux !

Et vous ? Quelles sont vos résolutions ?

Je voudrais également remercier tous mes lecteurs et ceux qui m’envoient des mails très sympathiques régulièrement ! Merci pour votre soutien !!

Bon courage à tous et BONNE ANNEE 2015 !! 🙂 🙂

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

« We can do it » 😉

Bonjour tout le monde !

Nous sommes à la dernière semaine de l’année 2014, et on va clôturer cette année avec un article sur Baidu et le webmarketing en Chine. Cette année, j’ai traité peu d’articles sur le moteur de recherche chinois par rapport à l’année 2013. Enfin, j’ai eu cette impression. Pour en revenir à notre sujet, mon logiciel de veille automatique a trouvé une étude sous forme d’infographie portant sur les tendances actuelles de l’e-commerce chinois et le SEO sur Baidu.

En Chine, les internautes ont un comportement assez différents par rapport à ceux de l’Europe. Par exemple, les chinois sont habitués à avoir un nouvel onglet qui s’ouvre lorsqu’ils cliquent sur un lien. Pour eux, cela est plus « naturel » pour la navigation, comme si chaque lien ouvrait réellement une toute autre page web. Je ne vais pas trop m’attarder sur les points génériques de cette illustration car j’estime que si vous lisez mes articles sur Baidu (haha), vous devriez déjà avoir une petite connaissance sur ce moteur !

De ce fait, je vais directement aux points essentiels de l’infographie qui me paraissent intéressants :

– L’e-commerce en Chine va continuer à croître en 2015 voire jusqu’en 2017 (on pourrait passer de 49% à 71% d’acheteurs en ligne entre 2013 et 2017)

– Le profil de l’internaute moyen qui achète en ligne : Majoritairement des hommes (52% contre 48% de femmes), environ la trentaine, ayant un salaire moyen supérieur à la moyenne de la population, issu d’une grande province / ville comme Pékin, Shanghai, Guangzhou, etc.

РLes moyens de paiement pr̩f̩r̩s : Tenpay, Alipay ou en directement esp̬ces au moment de la livraison (les chinois pr̩f̬rent la derni̬re m̩thode qui semble ̻tre plus s̩curis̩e pour eux)

Voici deux autres points concernant le moteur de recherche Baidu :

– Baidu aime les sites qui offrent une bonne expérience-utilisateur, du contenu de bonne qualité, du contenu original (Baidu pénaliserait aussi le Duplicate Content), les taux de clic élevés. Dans l’infographie, on lit que les liens sont moins importants que le contenu maintenant. Mais ce ne serait pas tout à fait vrai. Je pense que les liens ont encore pas mal d’importance pour le moteur chinois. Il faut se concentrer autant sur les liens que sur le contenu à mon avis (et d’après mes tests).

– Baidu n’aime pas les sites spammy, les tendances black-hat, les liens en nofollow, les liens dans les forums et les blogs, les petits sites qui ont plus de 40 liens sortants, etc. En résumé, tout ce qui relève du spam et du black-hat sont mal aimés par le moteur chinois.

En ce qui concerne les positionnements :

  • 60 à 65% des internautes cliquent sur les 10 premiers résultats de recherche
  • entre 20 et 25% d’entre eux cliquent sur ceux de la 2ème page
  • finalement 3 à 4% des individus cliquent sur les résultats de la 3ème page

Voici l’infographie en question qui a été réalisée par l’agence britannique Search Laboratory :

E-commerce chinois et SEO Baidu 2014 - 2015 - AUTOVEILLE

Si vous avez des questions pour optimiser votre site pour les internautes chinois, n’hésitez pas à me contacter pour en parler, échanger, trouver des idées, etc. >> autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

Bonjour tout le monde,

Exceptionnellement, je poste ma news AUTOVEILLE sur le blog alors que d’habitude je le fais sur mon site officiel. Mais à cause d’un problème de serveur et de Filezilla, je n’arrive pas à me connecter (voir image ci-dessous). Je souhaitais mettre à jour mon site et enlever les publicités qui sont apparues, mais je ne peux accéder à mon site via le FTP. J’espère que le problème sera vite résolu !

Problème connexion à Filezilla - AUTOVEILLESinon, cette semaine a été aussi intense que les autres malgré que ce soit les vacances d’été ! 🙂 J’ai eu beaucoup de projets à gérer et à finir, et j’en suis satisfaite ! J’enchaîne souvent réunions, productions, gestion, nouvelles missions, et j’aime vraiment ce que je fais. Il y a tellement de nouveautés à découvrir dans chaque domaine que je ne m’ennuie presque jamais.

Côté veille stratégique, mon logiciel de veille a collecté quelques infographies intéressantes sur le mobile marketing. J’en ai rédigé quelques articles que je vous invite à lire :

Tendances du Mobile Marketing en 2014 – 2015

Qu’est ce que le Web en 2014 ?

Côté SEO, j’ai surtout travaillé sur l’optimisation de méta tags en chinois traditionnel (Hong Kong et Taïwan) et en chinois simplifié (Chine continentale – Baidu). De plus, j’ai réalisé quelques devis et quelques audits pour de nouveaux clients et prospects, et on vient d’en gagner un nouveau 🙂 Je me spécialise aussi de plus en plus en E-réputation (toujours pour le web occidental et le web asiatique), et j’adore cette double spécialité dans laquelle je peux réellement m’épanouir !

Je viens également de préparer un nouvel article pour Veille Digitale de Jérôme Deiss. Je ne vous dit rien pour le moment sur ce dernier. La publication passera normalement en ligne le mardi 22 juillet, soyez donc en mode veille informationnelle ! 😉

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

(Espérons que le serveur fonctionnera très bientôt …)

 

 

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’ai (enfin !) le temps de préparer cet article qui a été très demandé par la SEOsphère : les différences et les ressemblances entre Google et Baidu. J’avais besoin d’étudier les deux moteurs en profondeur pour pouvoir rédiger cette publication.

Actuellement, mis à part les demandes que je reçois pour mon logiciel de veille AUTOVEILLE (et auxquelles, je ne peux pas répondre immédiatement parfois …), on m’envoie de plus en plus d’offres pour le SEO chinois sur Baidu (même si, pour l’instant, je suis dans la phase « donner des conseils gratuitement »).

Pour commencer, je vais vous parler des ressemblances. Dans les guidelines Baidu que j’ai lues, j’ai l’impression que l’algorithme de Baidu est très similaire à celui de Google :

  • le Duplicate Content serait pénalisé (eh oui !)
  • il faut des titres et des descriptions uniques par page web
  • la balise keywords ne serait plus prise en compte
  • il faut un robots.txt
  • il faut un sitemap.xml

Avec mes propres tests, je dois avouer que Baidu et Google se ressemblent de plus en plus, surtout du côté technique. Mais je pense que ce qui vous intéresse plus, ce sont les différences entre les deux 😉

Alors, on va commencer par analyser un snippet : j’ai choisi la marque « Sephora » mais je précise que je ne travaille pas pour. Sur Google, lorsqu’on entre la requête « Sephora »,  on voit les éléments suivants apparaître :

  • le titre
  • l’URL
  • le cache
  • la description
  • l’adresse Google Local
  • la page Google+ reliée où on peut donner des avis
  • les sitelinks

Snippet de Sephora - Analyse SEO - AUTOVEILLE

 

Les éléments essentiels qui comptent pour Google sont :

  • Un contenu original et unique souvent mis à jour
  • Des liens de qualité provenant de sites de confiance
  • L’Authorank et l’Authorship
  • Les mots-clés dans les méta tags
  • L’autorité et la popularité des pages web

En ce qui concerne Baidu, voici le snippet de Sephora sur le moteur chinois :

Snippet de Sephora dans Baidu - AUTOVEILLE

 

On y voit également :

  • le titre
  • la description
  • l’URL
  • le cache

Et … trois ou quatre indicateurs de confiance ! Je pense que comme les sites chinois sont souvent piratés, copiés, recopiés, et dupliqués, Baidu a inventé (beaucoup) d’indicateurs de sites de confiance / de sites officiels / protégés, etc.

La favicon est importante pour Baidu (voir l’encadré en rose) : elle est comme un indicateur de site officiel. Baidu attribut une petite icône « å®˜æ–¹ » au site qu’il a identifié comme officiel (voir l’encadré en vert).

Et plus récemment, les fameuses Baidu Vcards (voir l’encadré en orange). Elles indiquent que le site a été validé et est un site de confiance aux yeux de Baidu ! Pratiquement TOUTES les grandes marques ont ce petit « V » dans leur snippet maintenant.

Sinon, il y a encore l’indicateur « ä¿ » (bao) qui concerne plus la partie Baidu Shopping (très intéressant pour les sites e-commerce), et qui signifie « protection / garantie » :

Snippet Baidu Shopping - Bao Garantie - AUTOVEILLE

 

Les liens externes (de qualité !) sont extrêmement important pour Baidu. Plus un site en a, plus il sera bien positionné. Donc, voilà, il faut mener une bonne campagne de netlinking pour être bien classé.

Voilà, je vous ai donné un rapide aperçu des similitudes et des différences entre Google et Baidu. Si vous voulez en savoir plus (la limitation des caractères, la création d’un compte Baidu, la gestion des actions techniques, etc.), contactez-moi. Je serais ravie d’en parler avec vous.

N’hésitez pas à interagir avec moi sur le blog ou sur Twitter !

Véronique Duong –

%d blogueurs aiment cette page :