archive

SMO

Hello tout le monde,

Plus que 2 semaines avant le SMX Paris ! Cette année, le programme est dense, très dense, et on aura droit à des conférences de qualité, avec des speakers venant de Google, de Bing, et de grandes agences de référencement !

Sans plus attendre, voici le programme final ci-dessous :

N’oubliez pas de prendre vos places en utilisant mon code promo : AUTO17 (il y a 15% de remise sur les pass 1 jour et 2 jours ! Profitez en !)

Normalement, je serais sur place pour la remise des prix des SEMY Awards le jeudi 1er juin, et ce sera l’occasion de se rencontrer !

Une question sur l’évènement ? N’hésitez pas à contacter l’équipe du SMX Paris.

Bon courage à tous,

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

 

Bonjour tout le monde !

Depuis quelques années, la Chine connaît un incroyable essor des personnes qui veulent devenir des Wang Hong, des « célébrités internet ». Beaucoup de jeunes s’y mettent et passent des heures devant leurs mobiles ou leurs PC à jouer la star, à chanter, danser, en espérant de créer le buzz et d’attirer les regards sur eux. Ils travaillent durs, parfois très durs, et se font aider dans ce rôle.

Un Wang Hong gagne très bien sa vie s’il réussit. En 6 mois, il peut s’acheter un appartement, une voiture, et s’offrir une belle vie de luxe. Le salaire minimum mensuel d’un Wang Hong est de 2000 yuans (soit environ 275 euros, mais pour eux, c’est notre équivalent de 2000€ par mois), et il ne travaille que 4 heures par jour. Beaucoup de jeunes filles sont attirées par ce « métier », et s’y mettent …

wanghong-chine-autoveille

Il y a une application qui permet aux jeunes gens chinois de devenir des « célébrités internet » très facilement : Hua Jiao. Cette application appartient au moteur de recherche 360, et les Wang Hong qui sont dessus peuvent promouvoir des produits de clients, d’entreprises, etc. Ces derniers touchent 70% de commission (ce qui est énorme), et 360, les 30% restants.

huajiao-logo-wanghong-autoveille

Pour créer du buzz et avoir augmenté son CA, une entreprise peut tout à fait embaucher un ou une Wang Hong qui s’occupera de faire le buzz de la société. Par exemple, une Wang Hong peut faire un tutoriel maquillage avec une marque de cosmétiques, et les internautes qui apprécient le tuto peuvent payer la Wang Hong via de l’argent virtuel ou des cadeaux, et l’entreprise peut se partager le bénéfice avec le ou la Wang Hong, et l’éditeur de la plateforme touche également sa part.

Cette méthode de promotion séduit de plus en plus de monde en Chine : les consommateurs, les entreprises, les personnes qui veulent devenir Wang Hong elles-mêmes. Les Wang Hong doivent être originaux et créer du buzz en permanence, un « métier » qui n’est pas du tout facile à « exercer ».

Si vous avez des questions pour devenir Wang Hong, et vous voulez le devenir via l’application Hua Jiao de 360, écrivez moi à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

L’Asie est très mobile depuis quelques années, et plus particulièrement la Chine qui connaît un essor incroyable et effroyable par rapport à l’utilisation du mobile. WeChat est L’OUTIL du moment. Tous les Chinois sont dessus, et naviguent sur cette app presque 24h sur 24.

Au China Connect de Mars 2017, nous avons entendu plusieurs intervenants parler de cette messagerie instantanée qui s’est transformée peu à peu en moyens de paiement (WeChat remplace totalement la carte bleue !), de cartographie (il intègre Autonavi ou Gao De Di Tu dans son système de geolocation et de recherche de commerces locaux), de génération de coupons), de site de rencontres (comme un peu à la Tinder … avec le fameux “Shake” ou “Secouer”) etc. Pour comprendre comment WeChat marche, commencez par installer l’app sur votre téléphone, et vous comprendrez …

paiement sur Wechat - AUTOVEILLE

Toujours au China Connect, 360 était présent, représenté par son directeur général David Ip. Il expliquait que les chinois ne s’attendent plus à avoir à télécharger de logiciels sur leurs PC ou Mac. Cela est vraiment has-been en Chine. Tout se passe en ligne ! Les logiciels en produits comme des boxes qu’on trouve dans certains magasins, cela n’existe pas dans le Pays du Milieu.

David Ip a expliqué aussi que la concurrence est extrêmement rude en Chine. Pour sortir un nouveau produit, les entreprises montent une équipe spécifique, et hébergent leurs collaborateurs au sein de l’entreprise pendant un ou deux mois. Ils ne rentrent pas du tout chez eux … au cas où il y a une fuite d’informations, et qu’un concurrent apprenne la nouveauté ou l’innovation ! Ce serait la catastrophe pour l’entreprise en question, qui a eu l’idée en premier.

Lorsqu’on parle de moteur de recherche chinois, on pense surtout à Baidu, mais comment 360 arrive t-il à se différencier et à grignoter des parts de marché de Baidu ? Très simple, 360 fournit de “bons” résultats de recherche car il arrive à détecter les faux sites, les sites de contrefaçons, en indiquant clairement dans les résultats de recherche si les sites en question sont les vrais ou non. Par exemple, il y a des informaticiens chinois qui arrivent à créer un site identique à celui du vrai site HSBC … et si les internautes entrent leurs données dans le faux … vous savez ce qui va se passer par la suite.

capture-decran-2017-03-03-a-15-48-11

L’objectif de 360 est surtout de préserver l’identité des marques et de les protéger des contrefaçons.

La Chine est en pleine croissance, et tout va de plus en plus vite, même au niveau digital. Il y a 3 ou 4 ans, on estimait que le marché du digital était encore un immature, mais depuis 2013 – 2014, cela a totalement pris son envol. La Chine est le pays n°1 en termes de croissance mobile, et premier aussi en termes de croissance d’utilisation des réseaux sociaux.

capture-decran-2017-03-03-a-15-48-43

En termes d’usage des réseaux sociaux sur mobile, la Chine est dans le top 1, bien devant les Etats-Unis en 2016.

Si vous voulez en savoir plus sur le marché du digital chinois, n’hésitez pas à m’écrire à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous,

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

Je vous parle tout le temps de SEO chinois sur Baidu, 360, ces temps-ci, et j’ai un peu délaissé les sujets SMO, et c’est le moment de les reprendre en main ! Après avoir regardé une étude de We Are Social Singapore, j’ai relevé quelques informations que je vais poster ci-dessous qui pourrait vraiment vous intéresser si vous voulez faire du SMO en Asie. Taïwan est le territoire où les réseaux sociaux sont super utilisés ! Il est dans le top 10 que cela soit sur PC ou sur mobile.

Je voulais d’abord vous montrer deux slides sur la croissance des abonnements mobile en Asie vs. en Europe :

asie-europe-mobile-janvier-2017-2

asie-europe-mobile-janvier-2017-2

Pendant les abonnements mobiles augmentent de plus en plus en Asie, c’est la tendance contraire qui est provoquée en Europe, on est en négatif ! Si on parle d’une tendance générale de la croissance, on constate clairement que celle est Europe est beaucoup plus lente et petite comparée à celle en Asie. Donc, si vous voulez faire du web marketing en Asie, croyez moi que le premier mot d’ordre, c’est que tout soit compatible mobile ! #responsivedesign 🙂

En termes de classement des pays et des territoires qui utilisent le plus les réseaux sociaux, on retrouve la Corée du Sud et Taïwan dans le classement :

classement-pays-penetration-reseaux-sociaux-jan-2017-autoveille

En termes de croissance d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, la Chine est première, et parmi les autres pays asiatiques de l’est, on retrouve les Philippines, le Japon et le Vietnam !

classement-pays-utilisateurs-reseaux-sociaux-jan-2017-autoveille

On a la même tendance pour l’utilisation des réseaux sociaux sur mobile : Taïwan est dans le top 10 ! On retrouve aussi deux autres pays asiatiques de l’est : la Corée du Sud et Singapour !

classement-pays-penetration-reseaux-sociaux-mobile-jan-2017-autoveille

Sur mobile, en termes d’utilisateurs, c’est aussi en Chine que cela croit le plus vite :

classement-pays-utilisateurs-reseaux-sociaux-mobile-jan-2017-autoveille

Les Philippines, le Vietnam et le Japon sont également dans le classement.

Je travaille sur les pays asiatiques dont je maîtrise les langues surtout (car je suis beaucoup plus à l’aise, et vous me diriez que c’est normal !), quand je vois que la Chine se développe à une vitesse incroyable, je suis à la fois contente, mais cela fait aussi peur, car tout va très vite. Je suis familière avec Hong Kong, la Chine, Taïwan, et Singapour. J’adore ces pays pour commencer, et je me sens à l’aise avec les personnes locales, j’ai l’impression que je retrouve mes racines. Je comprends leurs valeurs, leurs traditions, et cela fait de moi, quelqu’un de 100% bi-culturel. Pour travailler avec ces marchés, il faut avoir ce type de « connaissances » pour maîtriser à bien les comportements, les attentes des individus. C’est totalement différent de l’Europe, de la France voire de Paris, là où je suis née et grandie. Cela peut vous paraître un peu « wow », mais lorsque vous allez entrer en contact avec les asiatiques locaux, vous comprendrez 😉

Je me demande si un jour … le Cambodge entrera dans le classement ! Vu que le Vietnam y est, cela ne devrait plus être très loin.

Pour les réseaux sociaux asiatiques, je manipule au quotidien WeChat, Line, Weibo, Baidu Tieba, etc. ils sont tellement différents de Twitter, Facebook, Linkedin ! Dans la plupart des pays asiatiques, on utilise quand même Facebook, Twitter, etc. Il n’y a qu’en Chine, Corée et Japon où ils ont leurs outils locaux (WeChat, Line, Kakaotalk, etc.)

Si vous avez des questions sur les réseaux sociaux en Asie, contactez-moi via autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

En ce moment, je suis à fond dans mon livre car il y a la traduction anglaise de ce dernier qui est en train de se dérouler (il paraîtra aux éditions américaines Wiley : « Baidu SEO: Challenges and Intricacies of Marketing in China » ) !

Actuellement, mon livre « SEO Baidu : référencement naturel et marketing en Chine » peut être acheté chez ISTE Editions au prix de 29€.

Dans cet article, j’ai envie de revenir sur son histoire, sur sa naissance, et comment les choses se sont déroulées. Ce n’était pas hyper facile au début, mais c’est un des plus beaux projets que j’ai réalisés jusqu’à présent (avec mon projet AUTOVEILLE ^^)

En fait, à la base, ce livre devait être une thèse de doctorat. Oui, vous avez bien lu, je voulais rédiger une thèse pour faire de la recherche dans l’indexation sémantique chinoise avec les moteurs de recherche Baidu, 360, Sogou, etc. Mon projet a été accepté par ma faculté, et ils étaient très intéressés, mais le problème, c’est que je ne pouvais pas faire de thèse Cifre (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche) car les critères de mon ancienne entreprise n’y répondaient plus, et c’était surtout des problèmes administratifs qui ont fait que je n’ai pas pu devenir doctorante … de plus j’ai changé d’entreprise peu de temps après, donc le projet de doctorat dans mon ancienne entreprise est un peu tombé à l’eau. Nous étions en janvier 2016.

Je laisse le temps passé (février, mars, avril, mai, juin 2016 (qui correspond à la transition de mon ancienne boite à ma nouvelle entreprise aussi)), et l’idée me vient d’écrire un livre. Comme j’adore rédiger, je voulais surtout laisser une trace de mon savoir quelque part, et que je puisse la partager avec un plus grand nombre. En juillet 2016, je recontacte mes professeurs de faculté qui trouvent que c’est une bonne idée. J’ai commencé à contacter quelques éditeurs, et je tombe sur ISTE Editions (contact donné par mon responsable de Master). Je les contacte, et je reçois très vite un contrat d’édition (j’étais tellement heureuse !) après avoir validé mon projet (un résumé de mon livre en 5 à 10 pages). Et voilà, la rédaction commence !

Je rédige mon livre tous les dimanches, pendant 3 à 4 heures sur mon petit bureau. Très vite, 4 mois passent. J’ai rédigé tous les week-ends de juillet 2016 à mi-novembre 2016. La rédaction fut un plaisir ! Une vraie passion !! Mais le mois de décembre a été plus stressant avec les 2 relectures pour se mettre en phase avec l’éditeur, mais j’y suis arrivée, et je remercie encore ma relectrice !

Mon livre paraît cette année 2017, et sa version anglaise aussi (normalement), aux Etats-Unis chez Wiley. Il sera disponible en France chez Eyrolles, et sur les sites en ligne (Amazon, Chapitre .com, etc.). C’est une aventure incroyable, intense que je vais garder en souvenirs toute ma vie car je sais que ce n’est pas tout le monde qui va rédiger un livre dans sa vie (et même deux finalement, avec la version anglaise !).

Couverture et Quatrième de couverture SEO Baidu : Référencement naturel et marketing en Chine par Véronique Duong (Auteur)

Couverture et Quatrième de couverture « SEO Baidu : Référencement naturel et marketing en Chine » par Véronique Duong (Auteur)

Quand j’ai découvert la couverture la première fois (mi-janvier 2016), j’avais presque les larmes aux yeux ! Je ne réalisais pas que mon rêve devenait une réalité. Mon livre est aussi international que son contenu : publié par un éditeur à Londres, et il sera disponible en France, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis … et en ligne bien sûr.

Je vais organiser un petit concours pour vous le faire gagner, et je réfléchis encore à quoi ^^ … mais je trouverais !

On m’a demandé si je me considère comme une experte … j’ai envie de répondre que je ne le serais jamais, je suis juste passionnée par ce que je fais, et j’y mets tout mon cœur !

Bon courage à tous … et en cas de questions sur le SEO Baidu, vous pouvez m’écrire à autoveille@gmail.com ! ou lire mon livre maintenant haha  😉

Véronique Duong – Consultante SEO passionnée, tout simplement.

Bonjour tout le monde !

Au début de l’année, beaucoup d’infographies sur les tendances digitales, les tendances SEO pour 2016 sont sorties aux USA, en Europe et un peu partout dans le monde. Mais ces tendances, ont-elles vraiment eu leurs places dans le courant de cette année ? En effectuant ma veille informationnelle avec mon système de veille, je suis tombée sur une infographie qui donne 5 tendances digitales en 2016, et on va voir si les choses se sont vraiment passées comme l’illustration l’indique !

Première tendance : les publicités sous forme de vidéos (video ads). On peut dire que c’est un marché florissant avec les publicités TrueView de YouTube, les post sponsorisés de Facebook et Twitter où l’on peut mettre une vidéo, etc.

Deuxième tendance : les applications. Oui, c’est effectivement ce qui est en train de se passer avec l’Instant Apps ! Les applications peuvent être utilisées sans même à avoir à les installer. C’est assez révolutionnaire !

Troisième tendance : l’assistance virtuelle. Siri et le fameux « Okay Google » sont bien montées en puissance cette année ! Les recherches vocales vont exploser, et ça sera même quelque chose de naturel en 2020 … soit dans 4 ans ! Cela va aller très très vite.

Quatrième tendance : les objets connectés. Oui, il me semble que cela continue à se développer correctement, et cela ne risque pas de s’arrêter désormais ! Pratiquement tout le monde (dans le web et le digital) a une montre connectée 🙂

Cinquième tendance : budget publicitaire. Les entreprises auraient dépenser 10 milliards de dollars en plus cette année par rapport en 2015 pour le marketing en ligne.

A en croire les résultats, la plupart des tendances prédites se sont réellement passées ! Celle qui m’a le plus intéressée et touchée, et celle de l’Instant Apps (voir mon précédent article).

Voici l’infographie réalisée par Anderson Direct & Digital, une agence de marketing américaine :

5-tendances-digitales-en-2016-AUTOVEILLE

Si vous avez des questions liées au marketing en ligne, au SEO Google, SEO Baidu, à l’e-réputation, etc. n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille informationnelle, je suis tombée sur une infographie très intéressante parlant du SEO comme un jeu. Au fond, pour moi, c’est vraiment un « jeu ». On a Google qui est le « Big Boss » à combattre ou à influencer, et nous, les SEO, on a nos tactiques pour le « tromper » en quelque sorte. Pour jouer à ce jeu, il faut avoir plusieurs qualités : être très patient, hyper analyste, curieux, réactif, intelligent, réfléchir pas mal, et être assez technique. Mais à part ça, il faut aussi connaître certaines astuces pour réussir à peu près à classer un site correctement.

L’infographie ci-dessous a été réalisée par Content Marketing Institute, une agence aux US. Elle donne 10 recommandations à suivre pour réussir son SEO … que voici :

  1. Voir le SEO et le Content Marketing comme des partenaires et non des ennemis
  2. Faire un audit technique pour comprendre tous les facteurs bloquant l’accessibilité du site et son indexation
  3. Bien choisir ses mots-clés à placer dans les zones stratégiques
  4. Créer des liens externes, mais pas des liens spammy
  5. Ajouter du contenu textuel ou graphique sur le site au moment propice
  6. Allier SEO et SMO ! Les deux marchent ensemble maintenant
  7. Utiliser les Rich Snippets pour attirer les individus à cliquer sur le résultat de recherche dans la SERP
  8. Faire appel à ses collaborateurs
  9. Mesurer la possibilité d’atteindre une audience intéressante ou non
  10. Utiliser les données SEO pour toujours améliorer sa stratégie de Content Marketing et de SEO en général !

Voici l’infographie de Content Marketing Institute en question :

Astuces et indices SEO - AUTOVEILLE

Si vous avez des projets SEO Google, SEO Baidu, SEO Bing, sur lesquels vous bloquez, vous ne comprenez pas comment avancer dans le « jeu », écrivez moi à autoveille@gmail.com et expliquez moi à quel niveau vous en êtes 😉

Bon courage à tous !

Véronique Duong – Consultante SEO certifiée CESEO

%d blogueurs aiment cette page :