archive

Archives de Tag: Big Data

Bonjour tout le monde !

Avant-hier, je vous parlais de Big Data et de TaoBao, comment grâce à ses masses de données, on arrive à déterminer quels sont les secteurs plus privilégiés par les chinois. Aujourd’hui, je reviens avec un article sur le Big Data, toujours, mais en vous montrant comment on peut augmenter ses ventes grâce à une bonne collecte de données, de crawl du web et de la veille informationnelle stratégique pour anticiper les choses …

L’infographie ci-dessous a été réalisée par Lattice en 2013. Tous les ans, chaque entreprise n’a qu’un seul objectif : augmenter le CA ! Pour cela, elles se focalisent sur ces 4 points :

  • Faire entrer des nouveaux comptes, clients
  • Augmenter l’efficacité des ventes
  • Augmenter le taux de pénétration des comptes
  • Optimiser la génération des leads

Les commerciaux et les marketeurs devraient travailler ensemble pour augmenter efficacement les ventes et gagner … plus d’argent au final, et avoir un meilleur budget. Les plus gros problèmes observés sont :

  • 67% des entreprises luttent pour générer des leads
  • 59% doivent améliorer l’incubation des leads

Comment faire pour changer cela ?

  1. Armez les équipes commerciales de données importantes sur les futurs leads, trouvez leurs points faibles
  2. Priorisez certains comptes, et se concentrez sur ces derniers d’abord
  3. Développez des contenus et donnez des formations aux équipes commerciales pour les soutenir et accélérer les ventes

Voici l’infographie ci-dessous :

Augmenter ses revenus avec le Big Data - AUTOVEILLE

On voit à travers cette infographie que le Big Data ou plutôt les bonnes données, les bonnes informations fournies aux commerciaux peuvent changer la donne, et accélérer les ventes et les signatures de contrats. J’aime beaucoup travailler sur le Big Data, la veille informationnelle, le crawl des contenus, l’e-réputation des marques, etc. pour en faire quelque chose d’utile ! Eh oui, il n’y a pas que le SEO que j’aime 🙂

En tout cas, si vous avez des questions sur mes outils de crawl, mes logiciels de veille ou encore sur le SEO chinois ou sur Google, écrivez-moi à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO et passionn̩e par le TAL !

Publicités

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille informationnelle du jour avec mon logiciel de veille automatique, je suis tombée sur une petite animation très sympathique que j’ai envie de partager avec vous : Internet en temps réel !

Le nombre de données générées par seconde est simplement impressionnant. Par exemple pour Linkedin, à chaque seconde accumulée, les recherches sont pratiquement doublées. Au fur et à mesure des années, le Big Data va devenir une vraie problématique à traiter au vu du nombre d’informations produites par seconde. L’infobésité n’est pas prête de s’arrêter !

Ce GIF a été trouvé sur le site Search Engine Watch.

Le web en temps réel 2015 - AUTOVEILLE

Traitez-vous des projets liés au Big Data ? Pensez-vous que cette génération massive de données peut être un réel problème pour l’avenir (bruit, informations dupliquées, informations de mauvaise qualité, etc.) ? Auriez-vous des moyens pour « lutter » contre les points mentionnés ?

N’hésitez pas à laisser vos impressions et vos commentaires dans l’espace ci-dessous. Cela serait très intéressant de partager sur le sujet !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

Cela fait au moins 6 mois que je n’ai pas vraiment veillé et publié d’articles sur le sujet du big data ! De ce fait, ce matin, en effectuant ma veille d’informations, mon logiciel de veille m’a rapatrié une infographie très intéressante sur l’avenir du big data, de l’Internet, et plus exactement, comment il sera en 2015.

Actuellement, le contenu qui génère le plus de trafic et de données, c’est la vidéo. Après les vidéos, on constate que ce sont les partages de fichiers (sites de téléchargements, images, sons, etc.), les mails, les appels vidéos, les jeux qui génèrent un trafic intéressant sur le web.

Il est dit qu’il faudrait au moins 5 ans pour visionner l’ensemble des vidéos postées en 1 seconde en 2015. Cela me paraît gigantesque, mais logique. Avec le mobile marketing qui monte en flèche, je pense que cela est plutôt cohérent. Les gens lisent rarement sur mobile et préfèrent regarder une vidéo. Plus lisible, plus facile saisir le sens des informations immédiatement.

C’est également pour cela que j’ai créé mon nouveau blog AUTOVEILLE Multimédia. Ainsi, mes lecteurs pourront continuer à lire mes news tout en ayant une interface adaptée.

Voici l’étude en question, réalisée par CISCO :

Big Data - Vidéo en 2015 - AUTOVEILLE

La comparaison à la fin est assez parlante en termes de volume de données pour le Big Data 2015 😉

A retenir : Les vidéos seront les contenus qui généreront le plus de trafic et de données en 2015.

Qu’en pensez-vous ?

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

Bonjour à tous !

Ce nouvel article ne va pas proposer de tests techniques ou de développements d’outils de veille ou de SEO, mais juste refléter quelques pensées que j’ai par rapport au Big Data.

Je vais parler de deux problématiques qui me reviennent souvent à l’esprit dès que je veille ou que je lis des articles sur le Big Data.

  1. Comment récupérer au maximum les données présentes (bases de données, webanalytics, CRM ou GRC) pour bien connaître ses visiteurs, ses internautes ?
  2. Comment faire pour bien définir une stratégie marketing (proposition personnalisée de produits, retargeting, etc.) très personnalisée ?

Par rapport à la collecte, cela dépend de la stratégie marketing que vous voulez mettre en place. Si on prend l’exemple de la vente des produits, ça serait utiliser le Big Data pour redéfinir une meilleure stratégie de vente. Il faudrait se tourner vers les bases de données PHP, SQL (type OVH déjà) où on peut par exemple récupérer les données (coordonnées, autres informations) sur les utilisateurs, leurs commentaires pour ensuite les analyser attentivement.

Il faut faire des groupes d’utilisateurs, car tous les produits que l’on vend, ne sont pas forcément dédiés tout public. Plus un produit est ciblé et correspond aux attentes, mieux c’est. Cependant, il y a des contraintes quant à la collecte des données. On ne peut pas toujours tout récupérer.

Voici les plus gros challenges auquel le Big Data pour le Marketing doit faire face :

Défis du Big Data pour le Marketing

 

 

Certaines entités ont trop peu de clients pour se constituer une base, certaines collectent irrégulièrement les données et pas assez en temps-réel, le manque de partage des données est un frein pour mesurer correctement le retour sur investissement de la stratégie marketing, et surtout … 45% des entités n’utilisent pas correctement les données des clients / consommateurs pour personnaliser leurs stratégies de communication ! Je trouve cela vraiment dommage.

Cependant, cette petite infographie date de 2012, et les chiffres auraient légèrement évoluer depuis (avec toutes les sensibilisations qu’on a sur le web, on aurait plus de sociétés qui optimisent cela).

Je pense que les sociétés et les entreprises devraient mieux exploiter leurs données clientèles pour proposer des services plus adaptés à chaque consommateur. Il y a certes de l’investissement au début, mais si c’est pour bien améliorer le ROI, cela en vaut la peine.

Si vous êtes SEO à la base, je vous conseille de lire cet article sur le remarketing de Moz. Cela m’a fait beaucoup réfléchir en parallèle sur le sujet du Big Data.

Je suis prête à discuter avec vous sur le sujet du Big Data qui m’intéresse autant que la veille et le SEO ! Email : autoveille@free.fr

Merci beaucoup

Véronique Duong –

Bonjour à tous !

C’est la rentrée ! Nous sommes en Septembre ! Et pour bien commencer, je vous propose de faire un petit rappel sur ce qu’est le Big Data … ou plutôt quels sont les éléments principaux qui le constituent.

En effectuant ma veille automatisée avec mon logiciel de veille, je suis tombée sur une infographie qui démontre, de façon plus ou moins vulgarisée, les 4 principaux pilliers du Big Data.

Le Big Data se définirait par la règle des 4V : Volume, Variété, Véracité et Vélocité (Vitesse)

Je profite également de cet article pour donner une définition complète et détaillée du Big Data (une définition provenant du site d’IBM) :

Le Big Data se présente sous la forme de données structurées ou non structurées (texte, données de capteurs, son, vidéo, données sur le parcours, fichiers journaux, etc.). De nouvelles connaissances sont issues de l’analyse collective de ces données.

Les entreprises sont submergées de volumes de données croissants de tous types, qui se comptent en téraoctets, voire en pétaoctets. Le Big Data va bien au-delà de la seule notion de volume : il constitue une opportunité d’obtenir des connaissances sur des types de données et de contenus nouveaux, afin de rendre votre entreprise plus agile et de trouver enfin une réponse aux questions laissées en suspens.

D’après cette définition, le Big Data équivaut à tout ce que l’on trouve sur le web. En tout cas, c’est ma vision des choses. Chaque information, chaque vidéo, constitue une petite partie du Big Data. En veillant de façon régulière sur cette masse de données, les particuliers et les entreprises peuvent en apprendre de plus sur leurs domaines et affiner leurs stratégies. C’est pourquoi, il faut absolument gérer, classer, analyser ces données, ces informations.

Voici l’infographie sur les 4 pilliers du Big Data, réalisée par IBM :

Les 4 pilliers de la Big Data | AUTOVEILLEActuellement, aucun logiciel n’est encore capable de gérer toutes ces données sur le web. En plus de cela, il faut encore prendre en compte les données « cachées » dans le web profond ou le web invisible qui pourraient être encore plus difficile à récupérer. Les problématiques du Big Data font partie de notre quotidien, et il faudrait des solutions de plus en plus avancées pour gérer la masse de données qui ne cesse d’augmenter.

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

Bonjour à tous !

Ce week-end pour changer un peu des veilles automatiques d’infographies avec AUTOVEILLE, mon logiciel de veille, je vous propose de découvrir un outil que je suis en train de développer pour identifier automatiquement les auteurs et les sources des articles.

Avec la big data, la curation, les partages sur les divers médias sociaux et l’infobésité, parfois, on ne sait plus qui est l’auteur original d’un article ou d »une information. J’ai donc décidé (et surtout tenté) de développer un nouvel outil pour extraire les auteurs et le maximum de sources pour retrouver le créateur de l’article parmi une base de fichiers HTML que j’aurais collectés au préalable avec … AUTOVEILLE corpus.

Dans mon algorithme, j’y ai mis plusieurs règles pour pouvoir extraire un maximum d’éléments sur les auteurs. De ce fait, mon outil pourrait également être utilisé dans l’extraction des « auteurs-copieurs » d’articles, les plagiats et le duplicate content …

Voici un cas de figure que je suis en train d’étudier :

Je recherche sur le web si on m’a copié avec Google. Je copie/colle un extrait d’un de mes articles entre  »  »Â  dans le moteur de recherche.

Ensuite, j’aspire automatiquement toutes les pages qui contiennent cet extrait.

Puis, je télécharge les liens de ces pages sous forme de fichiers .html. Cela me crée une base.

Et au final, je lance mon algorithme d’identification d’auteurs, et je découvre qui sont les auteurs qui ont repris mes contenus …

Voici un extrait de mon code source :

Outil extraction d'auteurs automatique big data AUTOVEILLEVoici ce que j’obtiens en résultats :

Résultats extraction automatique d'auteurs AUTOVEILLEJ’ai identifié une personne qui reprend souvent mes contenus et qui les publient sur son blog. J’ai son nom et son prénom, son profil Google+, ainsi que les citations qu’il a repris de mes discours (vous reconnaîtriez mon style …)

Pour l’instant, mon outil est en cours de développement. Je pense qu’un outil d’identification d’auteurs, pour trouver les plagiats, les duplicate content, ou tout simplement retrouver l’auteur original d’un article, pourrait être très utile pour affiner les tris des informations lors d’un processus de veille, par exemple.

Qu’en pensez-vous ? Toute suggestion est la bienvenue en tout cas. Et si vous souhaitez en savoir plus, écrivez-moi !

Bon courage à tous 🙂

Véronique Duong –

 

%d blogueurs aiment cette page :