archive

Archives de Tag: Conseils web marketing

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille d’informations stratégique avec mon outil de veille automatisée, j’ai trouvé une infographie très intéressante qui explique que certaines tâches ou actions, considérées comme une phase ou une étape du « SEO », n’ont rien à voir avec les moteurs de recherche ou le référencement naturel.

Le mot « SEO » est utilisé un peu pour décrire tout et n’importe quoi en webmarketing maintenant. Entre les confusions de SEA, SEM, SEO, certaines personnes ne savent pas de quoi elles parlent … Le SEA (Search Engine Adversiting), c’est le référencement payant avec les liens sponsorisés. Le SEO (Search Engine Optimization), c’est le référencement naturel et le SEM (Search Engine Marketing) englobe les deux, mais certains l’utilisent pour désigner le SEA …

Mais maintenant, on parle surtout de « OC / DC » ! Vous allez me dire qu’est ce que c’est ce que ça encore … En gros, c’est l’optimisation de contenu (OC) pour découvrir des conversions (DC).

Voici les informations principales extraites de l’infographie réalisée par copyblogger :

Optimisations on-site

  • Avoir un site web avec un temps de chargement rapide (en 3 secondes maximum) et qui soit Responsive Design
  • Créer du contenu utile, informatif pour les internautes
  • Optimiser et tester les call-to-actions afin d’avoir plus de leads et de conversions

Optimisations off-site

  • Être stratégique dans sa définition de l’audience à cibler
  • Utiliser des mots-clés qui tournent autour du contexte du site ( penser au Knowledge Graph, au web sémantique)
  • Employer le marketing sur les réseaux sociaux (vive le SMO !)
  • Augmenter la visibilité de son site et de ses contenus en les promouvant sur les autres sites (netlinking … encore et toujours !)

Pensez OC/DC dès maintenant 🙂

Pourquoi le SEO est mort ? Explications - AUTOVEILLE

Qu’avez-vous pensé de cette infographie ? Moi, je viens d’apprendre un nouveau concept, le OC/DC ! Je vais ajouter ça sur mon CV, tiens ^^ Trêve de plaisanterie, n’hésitez pas à commenter et à m’écrire si vous avez des questions sur le web marketing en général (Asie ou Europe) : autoveille@gmail.com

Véronique Duong –

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille informationnelle avec mon logiciel de veille, ce dernier m’a rapatrié une nouvelle infographie très intéressante de Neil Patel sur le storytelling ! Récemment, j’avais déjà rédigé un article sur la science du storytelling, mais les piqûres de rappel ne font jamais de mal !

D’après beaucoup d’experts dans le domaine de l’e-marketing, le storytelling est une méthode très efficace pour convaincre les internautes. Un contenu attirant et convaincant va être le facteur qui va déclencher une conversion (ou non) auprès des internautes. Mais pourquoi le storytelling est une méthode aussi efficace ? Regardez et écoutez autour de vous. La plupart du temps, les gens racontent leurs vies, leurs histoires, des gossips et cela intéresse les autres (ou pas) de connaître les détails de la vie d’une personne.

Et ici, c’est la même chose pour les entreprises ! Si les discours sont moins professionnels et un peu plus personnels, les internautes pourraient sentir une proximité plus forte entre eux et la société en question, et pourraient être convaincus par les services ou les produits de cette dernière. Et pour convaincre, il faut « prouver » avec des expériences, créer des histoires convaincantes avec des « preuves à l’appui ». Un conseil, je vous recommande d’utiliser des histoires vraies (témoignages, votre vécu, les réunions avec les clients, etc.)

On peut utiliser des histoires pour influencer la décision de notre audience en les faisant penser que votre idée est également leurs propres idées. Il faut alors de les convaincre émotionnellement. Il faut stimuler la partie du cerveau qui s’appelle « l’insula » ou le « cortex insulaire » (représentant nos sentiments : inspiration, peur, joie, dégoût, douleur).

L’utilisation des métaphores peut être un bon moyen pour engager l’audience. Plus les métaphores sont frappantes, plus elles seront engageantes.

Les histoires peuvent améliorer l’engagement et activer la partie du cerveau qui contrôle les sens et les mouvements.

Il y a aussi des termes à éviter dans une stratégie de storytelling : « responsabilité », « créativité », « proactif », ou encore « une dure journée », « maladroit », « on ne va pas mentir ». Racontez des histoires vraies vous évitera de tomber dans le « mensonge », le « publicité mensongère ».

Voici l’infographie en question de Quicksprout :

Storytelling, une méthode efficace pour convaincre - AUTOVEILLE

J’ai beaucoup aimé cette infographie. Parmi toutes les illustrations que j’ai vues sur le storytelling, celle-ci me parait la plus éducative pour le moment. Qu’en avez-vous pensé ? Employez-vous des stratégies de storytelling dans votre campagne marketing ?

N’hésitez pas à partager votre expérience avec nous dans les commentaires !

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong Рautoveille@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :