archive

Big Data

Bonjour tout le monde !

En effectuant ma veille informationnelle du jour avec mon logiciel de veille automatique, je suis tombĂ©e sur une petite animation trĂšs sympathique que j’ai envie de partager avec vous : Internet en temps rĂ©el !

Le nombre de donnĂ©es gĂ©nĂ©rĂ©es par seconde est simplement impressionnant. Par exemple pour Linkedin, à chaque seconde accumulĂ©e, les recherches sont pratiquement doublĂ©es. Au fur et Ă  mesure des annĂ©es, le Big Data va devenir une vraie problĂ©matique Ă  traiter au vu du nombre d’informations produites par seconde. L’infobĂ©sitĂ© n’est pas prĂȘte de s’arrĂȘter !

Ce GIF a été trouvé sur le site Search Engine Watch.

Le web en temps réel 2015 - AUTOVEILLE

Traitez-vous des projets liĂ©s au Big Data ? Pensez-vous que cette gĂ©nĂ©ration massive de donnĂ©es peut ĂȘtre un rĂ©el problĂšme pour l’avenir (bruit, informations dupliquĂ©es, informations de mauvaise qualitĂ©, etc.) ? Auriez-vous des moyens pour « lutter » contre les points mentionnĂ©s ?

N’hĂ©sitez pas Ă  laisser vos impressions et vos commentaires dans l’espace ci-dessous. Cela serait trĂšs intĂ©ressant de partager sur le sujet !

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

AprĂšs un week-end Ă  ĂȘtre restĂ©e au lit en raison d’un rhume / grippe, je reviens en meilleure forme avec un nouvel article portant sur le blogging et son « pouvoir » impactant pour le business d’une entreprise. L’infographie, que je vais utiliser, est signĂ©e Neil Patel. Je suis fan de son blog ! On y apprend vraiment beaucoup de choses. Je fais une veille informationnelle trĂšs rĂ©guliĂšre sur son site et vu que je le connais bien, je n’utilise pas systĂ©matiquement mon logiciel de veille pour dĂ©couvrir les nouveautĂ©s.

En tout cas, avec l’inbound marketing, le content marketing, le SEO, etc. une chose est certaine : le blogging est un des meilleurs moyens pour attirer de nouveaux clients ! D’aprĂšs les chiffres de l’infographie, 57% des entreprises, qui ont un blog, ont gagnĂ© un client via ce canal. Donc, plus vous bloguez, plus vous ĂȘtes susceptibles d’avoir de nouveaux clients 🙂

Les blogs influencent rĂ©ellement les consommateurs Ă  acheter un produit ou pas. La plupart d’entre eux se renseignent et lisent des articles de blogs avant d’acheter. DĂ©sormais, en webmarketing, les blogs seraient bien plus puissants que les publicitĂ©s en termes d’attractivitĂ© et de confiance (81% des internautes amĂ©ricains croient aux conseils et aux informations issus des billets de blogs).

En termes de visites et de rĂ©fĂ©rencement naturel, le blogging permet Ă©galement d’augmenter le trafic d’un site officiel ou du blog lui-mĂȘme (si l’entreprise ne vit qu’avec un blog). Les sociĂ©tĂ©s, qui bloguent, gagnent environ 80% de nouvelles visites par mois. Le blogging est une solution qui convient aux petits budgets ! Cela ne coĂ»te presque rien (sauf le temps de rĂ©diger des articles) et c’est efficace.

Le trafic gĂ©nĂ©rĂ© par le blogging provienne de ces sources principales : rĂ©seaux sociaux, moteurs de recherche et l’e-mailing. Le blogging n’aide pas seulement Ă  gagner du trafic, mais Ă©galement Ă  gagner plus de leads. Les petites entreprises, qui bloguent rĂ©guliĂšrement (16 Ă  20 fois par mois), pourraient gagner 3 fois plus de business B2B ainsi qu’autant de leads durant une pĂ©riode de 30 jours.

Mais comment ĂȘtre sĂ»r que le blogging que vous allez effectuĂ© soit bĂ©nĂ©fique pour votre business ? Suivez ces Ă©tapes ci-dessous :

  • Dites vous que votre prioritĂ© est de donner de la valeur ajoutĂ©e Ă  votre public
  • CrĂ©ez du contenu exceptionnel et non du « bruit »
  • Construisez une audience solide au sein des rĂ©seaux sociaux et une liste de contacts pour vos e-mailings
  • Construisez aussi une ou des communautĂ©s pour maximiser votre visibilitĂ© (et crĂ©dibilitĂ©)

Le ROI du blogging se mesure sur du long terme (tout comme le rĂ©fĂ©rencement naturel). Les articles crĂ©Ă©s seront indexĂ©es suffisamment longtemps dans les moteurs de recherche pour ĂȘtre lus, relus et repartagĂ©s. Avec le temps, ils vont mĂȘme avoir plus d’autoritĂ© (un des facteurs de positionnement en SEO) et ĂȘtre bien classĂ©s dans Google, Bing, Yahoo!, etc.

Les marketeurs qui travaillent sĂ©rieusement leur blogging ont 13 fois plus de chance d’obtenir un ROI positif ! 🙂

Voici l’illustration de Neil Patel :

Comment le Blogging peut impacter votre business ?  - AUTOVEILLE

GrĂące Ă  cette infographie, j’ai beaucoup appris sur le blogging (surtout les chiffres que je ne connaissais pas). Je ne savais pas que cette mĂ©thode pouvait gĂ©nĂ©rer autant de leads et de ROI comparĂ©e aux autres. J’adore bloguer et je peux vous assurer que grĂące Ă  mes blogs, j’ai participĂ© Ă  des projets trĂšs intĂ©ressants dans le passĂ©. Pour ceux qui n’ont pas encore de blog, je vous conseille d’en crĂ©er un pour 2015 … sur une passion Ă  vous ;). J’ai conseillĂ© des amis de bloguer sur quelque chose qu’ils aiment, et aujourd’hui, eux aussi ils sont Ă©panouis !

J’espĂšre que cet article vous aura plu et qu’il vous servira un jour dans vos recherches et vos analyses.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonne AnnĂ©e 2015 Ă  tout le monde ! 🙂

Pour bien dĂ©buter cette nouvelle annĂ©e, j’ai trouvĂ© grĂące Ă  mon logiciel de veille, une infographie trĂšs intĂ©ressante sur 10 prĂ©dictions concernant le domaine du marketing pour 2015 ! Des infographies comme celle-ci, j’en ai souvent traitĂ© dans ce blog AUTOVEILLE. Cette illustration a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e par Wheelhouse Advisors. Quand je l’ai lue, elle m’a semblĂ© trĂšs complĂšte par rapport Ă  certaines autres infographies que j’ai publiĂ©es ici.

Voici un résumé des prédictions marketing pour 2015 en 10 points:

  1. Travail constant des contenus pour optimiser SEO, inbound marketing, et popularité sur le web
  2. Utilisation des données marketing
  3. Augmentation du bruit (cela veut dire des informations qui ont peu de valeur ajoutĂ©e) : il y aura de plus en plus de monde sur le web, et l’infobĂ©sitĂ© va continuer de croĂźtre aussi
  4. Baisse du guest posting (rĂ©dactions d’articles invitĂ©s sur d’autres blogs)
  5. Adoption des contenus vidĂ©os pour augmenter l’engagement et faire durer les visites sur le site plus longtemps
  6. Augmentation de l’achat des logiciels marketing
  7. Mise en place de la personnalisation
  8. Ciblage hyper spécifique et localisé
  9. Augmentation du mobile marketing
  10. Augmentation des dépenses dans les publicités en ligne

Je pense que cette illustration a abordĂ© la plupart des points, mais il est dommage qu’elle n’a pas rĂ©ellement traitĂ© le rĂ©fĂ©rencement naturel. J’ai inclut le SEO dans le premier point sur le marketing de contenu (content marketing), mais je pense que ce n’est pas suffisant. En 2015, pour moi, le SEO sera focalisĂ© sur le contenu (toujours), les bons liens (naturels, grĂące au inbound marketing), les mots-clĂ©s pertinents (on ne regarde pas que les volumes de recherche), et la mise Ă  jour rĂ©guliĂšre des pages web.

La voici 🙂 :

10 prédictions et tendances en Marketing pour 2015 - AUTOVEILLE

Auriez-vous d’autres points Ă  rajouter ? Qu’en pensez-vous ? N »hĂ©sitez Ă  commenter ci-dessous !

Bon courage Ă  tous ! Une nouvelle annĂ©e commence 🙂 !

VĂ©ronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

Le dernier jour de l’annĂ©e 2014 est arrivĂ© ! Comme je le dis souvent dans mes news AUTOVEILLE sur mon site dĂ©diĂ© Ă  mon logiciel de veille, je ne vois pas le temps passĂ© ! Je suis souvent trĂšs (trop) occupĂ©e, et les journĂ©es passent tellement vite mĂȘme si elles sont souvent longues. Cette annĂ©e Ă©tait chargĂ©e, voire trĂšs chargĂ©e par moment (je me rappelle des journĂ©es oĂč je faisais des projets pro et perso en SEO jusqu’Ă  1h voire 2h du matin !) mais je commence Ă  ĂȘtre un peu fatiguĂ©e, et je limite mes journĂ©es Ă  21h maximum.

Pour résumé les bonnes choses qui se sont passées en 2014 :

  • AUTOVEILLE continue Ă  se dĂ©velopper et commence Ă  ĂȘtre assez connu
  • J’ai participĂ© Ă  deux ou trois interviews (prĂ©vus pour ĂȘtre publiĂ©es en 2015)
  • J’ai obtenu la certification CESEO 2014
  • J’ai eu pas mal de demandes et de projets SEO Ă  gĂ©rer (Google, Baidu, 360, Yahoo! Japan … mĂȘme du Yandex !)
  • J’ai rencontrĂ© et discutĂ© avec des personnes connues et intĂ©ressantes du domaine !
  • J’ai crĂ©Ă© le blog AUTOVEILLE MultimĂ©dia que j’alimente occasionnellement
  • J’ai dĂ©couvert des sources de veille informationnelle trĂšs intĂ©ressantes ! (pour une veilleuse, c’est mĂȘme une super nouvelle !)

Et pour rĂ©sumĂ© les principales tendances en SEO pour 2015, j’ai composĂ© une petite infographie Ă  partir des images de Advanced Web Ranking :

Tendances SEO en 2015 - Résumé - AUTOVEILLE

En 2015, le référencement naturel se focalisera sur :

  • Le contenu de qualitĂ© et original
  • L’expĂ©rience utilisateur
  • Le temps de chargement qui doit ĂȘtre court
  • Le taux de rebond qui doit ĂȘtre bas
  • Le fait de faire revenir des visiteurs sur le site !

Je suis satisfaite de cette fin d’annĂ©e 2014 ! Pour 2015, il y aura encore et toujours du travail, des demandes, des projets, mais je souhaiterais aussi rencontrer plus de monde, voyager un peu plus, dĂ©couvrir d’autres cultures, et je pense que cela ne pourrait que m’aider dans mon quotidien pour gĂ©rer des sites multilingues et internationaux !

Et vous ? Quelles sont vos résolutions ?

Je voudrais Ă©galement remercier tous mes lecteurs et ceux qui m’envoient des mails trĂšs sympathiques rĂ©guliĂšrement ! Merci pour votre soutien !!

Bon courage à tous et BONNE ANNEE 2015 !! 🙂 🙂

VĂ©ronique Duong – autoveille@gmail.com

« We can do it » 😉

Bonjour Ă  tous,

Dans l’article d’aujourd’hui, nous nous intĂ©ressons aux systĂšmes et aux mĂ©thodes d’indexation et de rĂ©fĂ©rencement de Google. En effectuant une veille stratĂ©gique sur les algorithmes de Google, mon logiciel de veille m’a rapatriĂ© un article trĂšs intĂ©ressant portant sur le fonctionnement des crawlers et des diffĂ©rents autres composants de Google. Cet article a Ă©tĂ© rĂ©digĂ© par les deux fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page. Vous pouvez lire cet article en suivant le lien sur le site de Stanford.edu

MĂȘme si les algorithmes du moteur sont confidentiels, grĂące au schĂ©ma fourni dans l’article, on peut tout de mĂȘme mieux comprendre comment marche l’indexation chez Google. Dans le livre d’Olivier Andrieu, on peut lire que Google possĂ©derait deux index : un index principal (oĂč il faut absolument y ĂȘtre pour ĂȘtre visible) et un index secondaire (pages dupliquĂ©es, pages ayant peu de liens externes, pages « mal liĂ©es », etc.).

Voici l’architecture « high level » (comme le dĂ©crit les fondateurs) de Google :

Architecture des composants de Google - AUTOVEILLE

 

Source : Stanford (Article rédigé par Sergey Brin et Larry Page)

Voici ce que les fondateurs expliquent par rapport Ă  cette structure [Extrait de l’article] :

In Google, the web crawling (downloading of web pages) is done by several distributed crawlers. There is a URLserver that sends lists of URLs to be fetched to the crawlers. The web pages that are fetched are then sent to the storeserver. The storeserver then compresses and stores the web pages into a repository. Every web page has an associated ID number called a docID which is assigned whenever a new URL is parsed out of a web page. The indexing function is performed by the indexer and the sorter. The indexer performs a number of functions. It reads the repository, uncompresses the documents, and parses them. Each document is converted into a set of word occurrences called hits. The hits record the word, position in document, an approximation of font size, and capitalization. The indexer distributes these hits into a set of « barrels », creating a partially sorted forward index. The indexer performs another important function. It parses out all the links in every web page and stores important information about them in an anchors file. This file contains enough information to determine where each link points from and to, and the text of the link.

The URLresolver reads the anchors file and converts relative URLs into absolute URLs and in turn into docIDs. It puts the anchor text into the forward index, associated with the docID that the anchor points to. It also generates a database of links which are pairs of docIDs. The links database is used to compute PageRanks for all the documents. […]

Pour rĂ©sumer en français, le crawling est effectuĂ© par diffĂ©rents robots. Il y a un « URLserver » qui envoie une liste d’URLs Ă  extraire aux crawlers. Ces URLs seront ensuite envoyĂ©es dans le « storeserver ». Puis le storeserver compresses et stockes les pages web (URLs) dans un « entrepĂŽt ». Chaque page a un ID nommĂ© docID qui lui est assignĂ©e.

L’index fonctionne grĂące Ă  deux composants : l' »indexer » et le « sorter » (outils d’indexation et de tri). L’indexer possĂšde plusieurs fonctions. Il lit les Ă©lĂ©ments dans l’entrepĂŽt, dĂ©compresse les documents et les dĂ©crypte. Chaque document est dĂ©coupĂ© en mots nommĂ©s « hits ». L’indexer met ces « hits » dans des silos (« barrels »), ce qui crĂ©e des index partiellement triĂ©s. L’indexer analyse tous les liens d’une page et stocke les ancres dans un fichier nommĂ© « anchors ». Ce fichier contient des informations qui indiquent d’oĂč provient un lien et le texte sur ce lien (l’ancre).

L’URLresolver lit les fichiers d’ancres et convertit les liens relatifs en liens absolus qui sont ensuite transformĂ©s en docIDs. Cela met l’ancre de texte dans l’index transfĂ©rĂ©, associĂ© au docID dont l’ancre y pointe. Cela gĂ©nĂšre Ă©galement une base de donnĂ©es de liens qui est utilisĂ©e pour calculer le PageRank de chaque page … 🙂

GrĂące Ă  cet article, on comprend bien mieux comment Google fonctionne. Il n’y a pas qu’un outil, qu’un seul algorithme, mais plusieurs qui tournent en mĂȘme temps. Panda, Penguin, etc. ne seraient rien d’autres que des composants qui font partie de la chaĂźne de traitements maintenant.  Je n’ai traduit que l’essentiel de l’article car c’est la partie la plus intĂ©ressante pour comprendre le SEO Ă  mon avis. En voyant le schĂ©ma, c’est typiquement une chaĂźne de traitements d’ingĂ©nierie linguistique informatique trĂšs poussĂ©e. Peu Ă  peu, je vais me remettre dans les recherches scientifiques car j’aime beaucoup Ă©tudier les problĂ©matiques liĂ©es Ă  ce domaine.

Si vous avez des questions sur le traitement automatique des donnĂ©es ou le rĂ©fĂ©rencement naturel, n’hĂ©sitez pas Ă  me contacter avec cette adresse autoveille@gmail.com

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong –

Bonjour tout le monde,

Dans l’article d’aujourd’hui, le sujet de l’infographie, que j’ai trouvĂ©e via mon outil de veille AUTOVEILLE, porte sur … Que se passe t-il dans les laboratoires de Google ? Non, elle ne rĂ©vĂšle pas le secret des algorithmes de Google (on aurait tous bien aimĂ© 🙂 !), mais prĂ©sente les futurs produits et les projets que le gĂ©ant amĂ©ricain est en train d’entreprendre.

Google aurait quelques projets trĂšs intĂ©ressants pour 2015 … et plus tard :

Le projet ARA : ce serait le projet d’un tĂ©lĂ©phone totalement personnalisable (les coĂ»ts peuvent aller de 50 dollars Ă  500 dollars dĂ©pendant des caractĂ©ristiques qu’on veut lui donner). Il sera disponible en janvier 2015.

Le projet TANGO : c’est un projet trĂšs Ă©nigmatique. Google crĂ©e un outil qui permet de localiser les personnes … sans GPS ! Sa sortie n’est pas encore communiquĂ©e, mais la NASA l’utilise dĂ©jĂ .

Le projet Google Fiber : Un haut dĂ©bit ultra rapide ! PrĂšs de 100 fois plus rapide comparĂ© Ă  ceux d’aujourd’hui. Il sera disponible dans le Kansas, Ă  Austin et Provo trĂšs bientĂŽt (la chance !)

Le projet Android@Home : un framework qui permettra aux dĂ©veloppeurs d’interagir avec diffĂ©rentes applications. Il n’y a pas encore de date exacte sur sa sortie sur le marchĂ©.

Le projet Loon : Projet trĂšs intĂ©ressant qui vise Ă  donner l’accĂšs Ă  l’Internet dans les endroits les moins dĂ©veloppĂ©s de la planĂšte. Google constate que « deux tiers de la population mondiale n’ont toujours pas accĂšs Ă  une connexion rapide et bon marché », et a donc dĂ©cidĂ© de lancer un projet en utilisant des ballons stratosphĂ©riques gonflĂ©s Ă  l’hĂ©lium 🙂

Le projet Zero : Un projet contre les hackers ! Le fameux George Hotz a été embauché par Google suite au fait que le géant américain ait été hacké ! Wow !

Le projet Google Green : Projet sur le renforcement des énergies renouvelables pour la grande société américaine

Le projet Google Ideas : Projet pour instaurer la paix et limiter les menaces dans le monde grĂące Ă  la haute technologie.

Le projet Google X Lab : Projets secrets hyper intéressants ! Je cite Wikipédia :

Google X Lab est un complexe secret appartenant Ă  Google et situĂ© quelque part dans la rĂ©gion de la baie de San Francisco. Les Ă©quipes qui y travaillent sont dirigĂ©es par Sergey Brin, l’un des cofondateurs de Google, et concentrent leurs travaux sur des innovations de rupture en lien avec la robotique et l’intelligence artificielle. Le New-York Times dĂ©clare qu’une liste de 100 projets (dĂ©crite par des rumeurs plus ou moins fantaisistes selon les cas) sont en cours de dĂ©veloppement au sein du Google Lab, notamment des voitures automates, des lunettes de rĂ©alitĂ© augmentĂ©e (Project Glass), l’Internet des objets (notamment des ampoules et des machines Ă  cafĂ© qui fonctionneraient avec un appareil Android1), un ascenseur spatial2, des robots ou encore un rĂ©seau de neurones artificiel en apprentissage semi-autonome permettant de reconnaĂźtre la voix, des objets ou des formes dans une vidĂ©o ou un document.

Google nous prĂ©pare vraiment beaucoup de choses pour l’avenir et cela ne fait que commencer ! Cette entreprise est l’une qui me fascine le plus. En termes d’innovation, elle est juste incroyable !

Voici l’infographie en question, rĂ©alisĂ©e par TollFreeForwarding et Gryffing :

Secrets de Google - Coulisses laboratoire - AUTOVEILLE

 

Quels sont les projets qui vous plaisent le plus parmi ceux mentionnĂ©s ? Personnellement, j’aime beaucoup le Google Loon, je trouve que c’est une trĂšs bonne idĂ©e ! Le Google X Lab me fascine totalement ! Ce sont mes deux prĂ©fĂ©rĂ©s et me semblent ĂȘtre les plus utiles pour le futur (et bien sĂ»r que les autres le sont aussi).

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

C’est la rentrĂ©e ! Pour bien commencer, je vous propose un article sur un outil de veille que je viens de tester rĂ©cemment : ADDITCTOMATIC. Quand je teste des outils de veille, je n’ai jamais un regard de concurrent (car je ne vends pas mes outils d’automatisation) par rapport Ă  ces derniers, mais plutĂŽt, je cherche Ă  comprendre comment fonctionnent leurs technologies et Ă  essayer de voir comment je pourrais amĂ©liorer mon propre logiciel de veille, AUTOVEILLE Monitoring.

Logo Addictomatic - AUTOVEILLE

 

Robot d’Addictomatic

Donc, pour en revenir Ă  ADDITCTOMATIC, c’est une plateforme de veille qui ressemble beaucoup Ă  Netvibes en termes de fonctionnalitĂ©s. On a plusieurs petits tableaux collectant diffĂ©rentes sources qui s’affichent Ă  l’Ă©cran.

Pour utiliser l’outil de veille en ligne, cela est trĂšs simple :

1) Connectez-vous à http://addictomatic.com/

2) Entrez un nom de produit, une marque, un mot-clé dans la barre de recherche :

Outil de veille Addictomatic - AUTOVEILLE

 

3) Par exemple, pour « Iphone 5 », Addictomatic a collectĂ© plusieurs informations issues de diffĂ©rents types de sources (Bing News, YouTube, WordPress, Flickr, etc.)

Outil de veille Addictomatic - Iphone 5 - AUTOVEILLE

 

4) Pour trier les informations, il est possible de supprimer certains tableaux qui ne vous paraissent pas utiles (par exemple, lĂ  j’ai supprimĂ© les tableaux de YouTube, Flickr, Twitter Search, Google Blog Search) :

Outil de veille Addictomatic - AUTOVEILLE5) Il est Ă©galement possible de choisir diffĂ©rents types de sources grĂące Ă  l’onglet « Available sources » :

Logiciel de veille - Addictomatic - AUTOVEILLEMon avis gĂ©nĂ©ral sur l’outil : je le trouve trĂšs simple. Netvibes est un outil de collecte de donnĂ©es du mĂȘme type mais beaucoup plus avancĂ© en termes de fonctionnalitĂ©s. Testez-le pour vous faire votre propre idĂ©e, mais je pense qu’on peut trouver mieux sur le marchĂ©.

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong – autoveille@gmail.com

 

 

Bonjour tout le monde,

MalgrĂ© le rush de ce matin, j’ai quand mĂȘme trouvĂ© 10 minutes pour trier les informations veillĂ©es et collectĂ©es par mon logiciel de veille. Parmi ces derniĂšres, je suis tombĂ©e sur une infographie traitant du SEO local en 2014. L’Ă©tude aborde Google+ Local, donne pas mal d’astuces pour ĂȘtre bien rĂ©fĂ©rencĂ©, donne aussi des conseils sur les erreurs Ă  Ă©viter, etc.

L’infographie est assez longue et pour citer quelques astuces Ă  suivre, je dirais qu’il faut :

  • Encourager les clients Ă  laisser des avis sur la page Google+ Local
  • RĂ©pondre aux avis (mĂȘme nĂ©gatifs, et surtout, je dirais) afin de maintenir l’interaction et l’activitĂ© sur la page
  • SĂ©lectionner des sources de bonne qualitĂ© (sites trĂšs connus, de rĂ©fĂ©rence, etc.) pour les citations
  • Ajouter le plus d’informations possible sur l’identitĂ© de l’entreprise et du (ou des) fondateur(s) comme des images, des vidĂ©os, etc.
  • Mettre Ă  jour rĂ©guliĂšrement la page Google+ Local

Il faut bien Ă©videmment travailler le rĂ©fĂ©rencement naturel du site officiel pour maximiser la visibilitĂ© de son business sur le web. Pensez toujours Ă  crĂ©er des contenus uniques pour chacun de vos produits, services, et si possible personnalisĂ©s. Les internautes s’attendent Ă  des Ă©lĂ©ments originaux qui leurs donnent envie de tester, d’acheter, etc.

Voici l’infographie rĂ©alisĂ©e par Optilocal :

Google+ Local - SEO Local 2014 - AUTOVEILLE

 

Soyez roi de votre business ! 🙂

Bon courage Ă  tous,

VĂ©ronique Duong

Bonjour tout le monde !

AprĂšs avoir migrĂ© mes deux blogs AUTOVEILLE sur les nouveaux noms de domaines autoveille.info et autoveillemultimedia.com, je me suis dit qu’il serait bien que je fasse un article sur le choix des extensions (.com, .net, .web, etc). Certaines sociĂ©tĂ©s ou personnes choisissent leurs extensions « au hasard » sans savoir quelles ont un sens pour les internautes.

Pour mon blog technique traitant de mon logiciel de veille, de rĂ©fĂ©rencement naturel, de veille stratĂ©gique, de dĂ©veloppement informatique, j’ai choisi l’extension .info car je voulais Ă  la fois jouer sur le cĂŽtĂ© « veille informationnelle« , « blog d’informations », et en mĂȘme temps, prendre une extension un peu plus originale que le .com.

Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e 2014, il y a eu de nombreuses nouvelles extensions comme .web, .shop, .site, .hotel, .music, etc. et je trouve que c’est super pour avoir un nom de domaine presque personnalisĂ©. Mais les questions, que je me pose, sont : est-ce que les moteurs de recherche vont les reconnaĂźtre ? comment vont-ils gĂ©rer toutes ces nouvelles extensions ?

Pour le moment, les extensions les plus populaires sont :

  • .com (112,3 millions de domaines l’utilisent)
  • .net (15,2 millions de domaines l’utilisent)
  • .org (10,4 millions de domaines l’utilisent)
  • .info (5,8 millions de domaines l’utilisent)
  • .biz (2,6 millions de domaines l’utilisent)
  • .us (1,8 millions de domaines l’utilisent)

Je ne vais pas lister les 25 nouvelles extensions, mais les plus connues sont :

  • .web
  • .shop
  • .site
  • .hotel (les hĂŽtels vont pouvoir avoir leurs propres extensions)
  • .nyc (New York ? je suis un peu Ă©tonnĂ©e de le voir si populaire parmi les nouvelles extensions)

En fonction des secteurs, voici les extensions qui pourraient ĂȘtre associĂ©es aux noms de domaines :

Extensions de noms de domaines selon les secteurs - AUTOVEILLE

C’est vraiment intĂ©ressant, et cela offre plus de possibilitĂ©s aux sociĂ©tĂ©s et entreprises.

Voici l’Ă©tude complĂšte rĂ©alisĂ©e par webmechanix :

Extensions et Noms de domaines populaires - AUTOVEILLE

 

J’aime beaucoup cette infographie et je pense qu’elle doit ĂȘtre garder dans un coin de notre bureau en guise de mĂ©mento.

Qu’en pensez-vous ? N’hĂ©sitez pas Ă  m’Ă©crire pour en discuter : autoveille@gmail.com

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong –

Bonjour tout le monde !

Cela fait au moins 6 mois que je n’ai pas vraiment veillĂ© et publiĂ© d’articles sur le sujet du big data ! De ce fait, ce matin, en effectuant ma veille d’informations, mon logiciel de veille m’a rapatriĂ© une infographie trĂšs intĂ©ressante sur l’avenir du big data, de l’Internet, et plus exactement, comment il sera en 2015.

Actuellement, le contenu qui gĂ©nĂšre le plus de trafic et de donnĂ©es, c’est la vidĂ©o. AprĂšs les vidĂ©os, on constate que ce sont les partages de fichiers (sites de tĂ©lĂ©chargements, images, sons, etc.), les mails, les appels vidĂ©os, les jeux qui gĂ©nĂšrent un trafic intĂ©ressant sur le web.

Il est dit qu’il faudrait au moins 5 ans pour visionner l’ensemble des vidĂ©os postĂ©es en 1 seconde en 2015. Cela me paraĂźt gigantesque, mais logique. Avec le mobile marketing qui monte en flĂšche, je pense que cela est plutĂŽt cohĂ©rent. Les gens lisent rarement sur mobile et prĂ©fĂšrent regarder une vidĂ©o. Plus lisible, plus facile saisir le sens des informations immĂ©diatement.

C’est Ă©galement pour cela que j’ai crĂ©Ă© mon nouveau blog AUTOVEILLE MultimĂ©dia. Ainsi, mes lecteurs pourront continuer Ă  lire mes news tout en ayant une interface adaptĂ©e.

Voici l’Ă©tude en question, rĂ©alisĂ©e par CISCO :

Big Data - Vidéo en 2015 - AUTOVEILLE

La comparaison Ă  la fin est assez parlante en termes de volume de donnĂ©es pour le Big Data 2015 😉

A retenir : Les vidéos seront les contenus qui généreront le plus de trafic et de données en 2015.

Qu’en pensez-vous ?

Bon courage Ă  tous !

VĂ©ronique Duong –

%d blogueurs aiment cette page :