archive

Archives de Tag: Astuces référencement

Bonjour tout le monde !

Suite à ma veille d’informations effectuée avec mon logiciel de veille automatique, j’ai trouvé, dans ma collecte, une nouvelle infographie de Neil Patel assez intéressante. Cette dernière porte sur « Combien de textes doivent se trouver sur le page d’accueil ?« . Les contenus textuels sont importants pour le référencement, la communication des informations avec les internautes, mais la première réponse de l’auteur est simple, c’est « cela dépend de notre but ».

Effectivement, cela dépend de ce que l’on vend, de ce que l’on veut communiquer aux visiteurs. Si l’aspect esthétique (je pense aux sites pour les marques de luxe) est important, la page d’accueil du site n’aura pas beaucoup de textes et sera composée surtout d’images (il faut absolument éviter le Flash par contre !). Personnellement, je recommande quand même d’avoir environ un paragraphe de textes sur la page d’accueil. Il peut être écrit dans une jolie police, pas trop gros et qui fasse élégant sur la page (je parle toujours pour un exemple de site d’une marque de luxe).

Le texte (ou les textes) qui se trouvera sur la page d’accueil devrait convaincre les utilisateurs à poursuivre la navigation sur le site et ce texte doit aussi répondre à des problématiques qu’ils ont (service / produit vendu qui peut être la solution à leurs problèmes).

Mais attention, selon une étude, la plupart des internautes (79%) lisent en diagonal les textes sur les écrans de PC, seulement 16% vont lire mot à mot les posts, les articles, etc. Il faut donc trouver une bonne architecture de page pour donner envie de lire rapidement et efficacement. La page fera la longueur qu’il faut pour expliquer et convaincre l’internaute à acheter ou à convertir (tout simplement !).

Chaque page d’un site doit avoir un but, un objectif. Elles doivent représenter quelque chose pour l’internaute, sinon elles n’ont pas lieu d’y être. Il faut également bien connaître les attentes des consommateurs afin d’adapter les discours à leurs motivations. Il faut également être clair dans la présentation des choses pour éviter de semer le doute ou la frustration après la lecture des textes. N’hésitez pas non plus à signaler clairement les problèmes que l’on a aujourd’hui (par exemple, sur mon site AUTOVEILLE, en page d’accueil je parle du problème de la veille manuelle des informations et que très peu d’entreprises pensent à automatiser la collecte de données), et de donner les solutions que l’on a trouvées pour résoudre les problématiques (outils d’automatisation de la veille, création d’un outil de veille, etc.).

En résumé, ce n’est pas la longueur du texte qui compte, mais la pertinence du texte qui va aider à faire convertir le prospect en client.

Voici l’infographie en question (signée Neil Patel – QuickSprout) :

Combien de textes sur la page d'accueil ? AUTOVEILLE

Qu’en avez-vous pensé de cette illustration ? Rédigez-vous des textes de présentation sur votre page d’accueil ? Sont-ils longs ? courts ? Est-ce juste  des textes pour le SEO ou pour vendre ? Pensez à toutes ces questions, et si nécessaire, revoyez vos introductions en page d’accueil. Il est important de convaincre par des mots pertinents.

Bon courage à tous !

Véronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

Le dernier jour de l’année 2014 est arrivé ! Comme je le dis souvent dans mes news AUTOVEILLE sur mon site dédié à mon logiciel de veille, je ne vois pas le temps passé ! Je suis souvent très (trop) occupée, et les journées passent tellement vite même si elles sont souvent longues. Cette année était chargée, voire très chargée par moment (je me rappelle des journées où je faisais des projets pro et perso en SEO jusqu’à 1h voire 2h du matin !) mais je commence à être un peu fatiguée, et je limite mes journées à 21h maximum.

Pour résumé les bonnes choses qui se sont passées en 2014 :

  • AUTOVEILLE continue à se développer et commence à être assez connu
  • J’ai participé à deux ou trois interviews (prévus pour être publiées en 2015)
  • J’ai obtenu la certification CESEO 2014
  • J’ai eu pas mal de demandes et de projets SEO à gérer (Google, Baidu, 360, Yahoo! Japan … même du Yandex !)
  • J’ai rencontré et discuté avec des personnes connues et intéressantes du domaine !
  • J’ai créé le blog AUTOVEILLE Multimédia que j’alimente occasionnellement
  • J’ai découvert des sources de veille informationnelle très intéressantes ! (pour une veilleuse, c’est même une super nouvelle !)

Et pour résumé les principales tendances en SEO pour 2015, j’ai composé une petite infographie à partir des images de Advanced Web Ranking :

Tendances SEO en 2015 - Résumé - AUTOVEILLE

En 2015, le référencement naturel se focalisera sur :

  • Le contenu de qualité et original
  • L’expérience utilisateur
  • Le temps de chargement qui doit être court
  • Le taux de rebond qui doit être bas
  • Le fait de faire revenir des visiteurs sur le site !

Je suis satisfaite de cette fin d’année 2014 ! Pour 2015, il y aura encore et toujours du travail, des demandes, des projets, mais je souhaiterais aussi rencontrer plus de monde, voyager un peu plus, découvrir d’autres cultures, et je pense que cela ne pourrait que m’aider dans mon quotidien pour gérer des sites multilingues et internationaux !

Et vous ? Quelles sont vos résolutions ?

Je voudrais également remercier tous mes lecteurs et ceux qui m’envoient des mails très sympathiques régulièrement ! Merci pour votre soutien !!

Bon courage à tous et BONNE ANNEE 2015 !! 🙂 🙂

Véronique Duong – autoveille@gmail.com

« We can do it » 😉

Bonjour tout le monde !

C’est avec plaisir que je vous propose ce nouvel article sur la structuration d’une page pour que cette dernière soit parfaitement SEO-friendly et suit les guidelines de Google ! En effectuant ma veille informationnelle, mon logiciel de veille automatique m’a ramenée une infographie de Neil Patel sur la façon d’optimiser correctement les éléments d’une page pour le référencement naturel.

On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps, la plupart d’entre vous connaisse normalement les astuces ci-dessous, mais cette illustration organise les informations de façon très claire, et fait guise d’une bonne piqûre de rappel :

  • Utilisez des mots-clés dans les URLs (3 à 5 mots)
  • Rédigez des titles de moins de 55 caractères car Google affiche en réalité un format de 512px
  • Employez des mots-clés pertinents dans les titres (titles, H1, H2, etc.)
  • Utilisez des contenus multimédias (images, vidéos, gifs) pour augmenter le temps des visites et encourager les interactions
  • Liez son site à des sites à forte autorité et populaire (netlinking de qualité pour avoir des backlinks « puissants »)
  • Insérez des mots-clés intéressants dans les 100 premiers mots de vos articles ou contenus textuels
  • Utilisez des collocations (synonymes) dans le cadre du LSI (indexation sémantique latente)
  • Optimisez systématiquement les noms de fichiers des images et des attributs alt
  • Compressez les images, CSS, etc. afin de réduire le temps de chargement des pages
  • Optimisez vos pages avec des boutons de partage des réseaux sociaux
  • Écrivez des articles de plus de 2000 mots ! (c’est beaucoup ! cela dépend des domaines et secteurs d’activité)
  • N’oubliez pas le Responsive Design 🙂

Ce sont de bons rappels ! J’aime beaucoup le blog de Neil Patel et je le lis avec beaucoup d’intérêt. J’y apprends des choses pratiquement à chaque fois. Je vous le conseille vivement aussi. Voici la jolie illustration :

 

Structure d'une page SEO-friendly - Infographie

Qu’en pensez-vous de ces astuces ? Qu’auriez-vous rajouté d’autres ? Pour les balises heading (H1, H2, etc.), je les aurais mentionnés dans un point à part et en même temps que le title. J’aurais dédié une astuce pour ces balises dans la structuration parfaite d’une page HTML pour le SEO.

N’hésitez pas à me laisser votre avis !

Bon courage à tous,

Véronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

La veille informationnelle, que j’effectue avec mes outils de veille stratégique, me sert vraiment au quotidien ! je découvre des outils, des conférences, et autres événements super intéressants dans le domaine du webmarketing et du SEO. Récemment, j’ai trouvé un outil SEO super sympa pour générer des méta tags et des fils d’Ariane enrichis. Si vous me suivez sur Twitter, vous auriez dû voir passer ce tweet.

L’outil se nomme : Google Snippets Preview Tool – Funny Breadcrumbs – Increase CTR. Il a été créé par Alexander Lavro. Il permet de générer des résultats de recherche comme celui-ci :

Outil SEO : génération de Rich Snippets automatique - AUTOVEILLE

En voyant des snippets comme celui sur l’image, cela va forcément attirer le regard des internautes et donc, augmenter les clics. Pour obtenir ces petites « décorations » dans vos résultats de recherche, vous devez avoir vos codes HTML en UTF-8 et insérez les lignes de codes générées par l’outil dans le <head> de votre page ou dans le <div> pour les fils d’Ariane.

Méta tags :

Meta tags enrichis d'AUTOVEILLE

Fil d’Ariane :

Fil d'Ariane enrichi - Rich Snippet - AUTOVEILLE

Voilà à quoi ressemblerait le snippet dans Google :

Rich Snippet d'AUTOVEILLE

Je vais mettre en place ce genre de snippets avec des icônes plutôt discrètes pour des sites corporate et des icônes plus rigolotes pour des sites artistiques ou qui le permettent. On pourra tester l’impact qu’ils auraient sur le CTR par la suite.

Amusez-vous bien avec cet outil et créez les snippets les plus farfelus du web 🙂

Bon courage à tous !

Véronique Duong – autoveille@gmail.com

Bonjour tout le monde !

Récemment, en faisant ma veille stratégique SEO et en me « promenant » dans les résultats de recherche de Google, je remarque que les méta descriptions semblent être plus longues.

Google afficherait entre 200 à 300 caractères pour la méta description. Cela n’est pas encore stable, mais on peut déjà observer cette nouveauté pour plusieurs résultats (Google France) :

Nouvelle limite de caractères pour la méta description - AUTOVEILLE

 

Dans le livre d’Olivier Andrieu « SEO Zéro Euro« , on peut également lire que cette nouvelle limite de caractères existe bel et bien :

SEO Zero Euro - limite caractères meta description - AUTOVEILLE

 

De ce fait, il faudra penser à rédiger des méta descriptions un peu plus longues. Il se pourrait que Google affiche bien les descriptions de 150 – 156 caractères, mais pour « combler » le vide, il va extraire des bouts de texte au hasard sur la page web et les afficher à la suite des méta descriptions qui sont déjà en place dans l’attribut « content« .

Voici un exemple issu de Google US (le moteur a réécrit la méta description au passage, en fonction de la requête que j’ai saisie) :

Limite de caractères pour les méta descriptions - AUTOVEILLE

Certes, la méta description n’a pas de poids pour le classement, mais son attractivité est importante. Comme dans l’exemple ci-dessus, le texte affiché n’incite pas à cliquer dessus. Il manque de « call-to-actions » et de style. Qu’en pensez-vous ?

Le SEO sur Google évolue très très vite, il faut rester en veille en permanence. Il faut lire des articles, des livres, assister à des conférences, sinon, vous risquez d’avoir du retard.

Si vous êtes intéressés par du SEO ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

Véronique Duong –

Bonjour tout le monde !

Je profite de mon jour de congé pour rédiger quelques articles sur le SEO. Ce week-end, j’ai continué à tester l’implémentation de micro data sur mon site AUTOVEILLE, et je vois qu’il y a une petite progression dans mes positionnements depuis que j’ai mis en place le fil d’Ariane le dimanche 12 octobre.

Fil d'Ariane AUTOVEILLEPar exemple, sur le mot-clé « logiciel de veille« , j’ai progressé d’une place. Ce n’est pas « grand chose », mais on observe que les micro data influenceraient le classement des résultats dans les SERP (Search Engine Results Page). Actuellement, j’ai mis en place un code pour générer la petite image (thumbnail) dans ma page d’accueil, et j’espère que Google va la prendre en compte très bientôt.

J’ai l’impression que la petite image apparaît sans problème lorsqu’il s’agit d’une recette de cuisine (avec schema .org/Recipe). Il faut bien illustrer le plat me diriez-vous, mais pourquoi ne pas faire apparaître la thumbnail (des produits) pour les autres types de sites alors ? Les internautes ont besoin d’information pour tout type de site. Avec le développement du web sémantique (web 3.0), on aura besoin d’avoir des résultats de recherche de plus en plus « riches » et parlantes pour attirer les internautes et leurs donner toutes les informations sur la page web avec un même résultat de recherche.

Par la même occasion, en faisant ma veille stratégique, j’ai trouvé une infographie très complète sur les rich snippets. Elle a été réalisée par l’agence anglaise Opace. Cette illustration résume tous les Rich Snippets les plus courants : fil d’Ariane, avis, vidéos, événements, musique, recettes, business, etc.

 

Rich Snippets : un guide pour se répérer - AUTOVEILLE

 

Les rich snippets aident à générer plus de clics et de trafic, et à attirer les internautes à lire le résultat de recherches. Sur les CMS les plus courants (WordPress, Joomla, Majento, etc.), il existe des plugins qui permettent de mettre en place les extraits enrichis facilement. Google Webmaster Tools permet aussi de mettre en place les micro data dans les pages web, et de les tester pour avoir une idée du rendu final ! 🙂

Pour le moment, la majorité des sites n’ont pas encore mis en place les micro données. Pour l’avenir du Search et pour bien optimiser un site, il faut penser à les mettre en place dès maintenant. Le web 3.0 est là et il faut s’y adapter.

Qu’en pensez-vous ? Vos commentaires sont les bienvenus !

Bon courage à tous,

Véronique Duong –

Bonjour tout le monde !

Ce matin en faisant une veille technologique rapidement sur les positionnements de mon site AUTOVEILLE et mes résultats de recherche dans Google, je découvre que le moteur a bien pris en compte les micro data que j’ai codés dans mes pages web le week-end dernier 🙂 Maintenant, j’ai un fil d’Ariane dans le snippet ! Mais cela fera l’objet d’un autre article quand Google aura fini son crawl. Aujourd’hui je vais vous parler d’une technique SEO plus complexe qui fait un peu peur à tout le monde : l’URL rewriting avec le .htaccess !

La technique que je vais vous montrer est une technique où j’ai réécrit les URLs en dur car le site que j’ai traité est tout petit (moins de 10 pages web). Pour les règles, on peut effectivement utiliser les expressions régulières (ex : [a-zA-Z]*\d? … pas très parlant non ?) pour réécrire les URLs mais comme je dois l’expliquer à un client qui ne connait pas le SEO et encore moins les langages informatiques, donc je me suis dit, autant faire quelque chose de propre et de clair pour le client.

Voici un extrait du .htaccess où on voit les URLs en dur (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Réécriture d'URL avec htaccess - AUTOVEILLE SEO

Je vais tenter de vous expliquer dans un langage vulgarisé comment écrire et faire fonctionner une règle de réécriture. Une image avec une petite légende serait plus parlante (cliquer dessus pour l’agrandir) :

Réécriture d'URL avec htaccess et URL en dur - AUTOVEILLE

 

Le fichier .htaccess doit être enregistré dans un fichier texte avec le nom « .htaccess » sans rien d’autre. Il doit être placé à la racine du site, directement dans le serveur (comme le robots.txt). Avec les trois lignes ci-dessus,

Si vous avez des questions sur du SEO technique, n’hésitez pas à me les envoyer à autoveille@gmail.com, je serais ravie de vous aider sur vos problématiques !

Bon courage à tous,

Véronique Duong –

%d blogueurs aiment cette page :