archive

Mobile Marketing

Bonjour tout le monde !

Récemment, j’ai dû créer un compte Alipay (l’équivalent de Paypal en Chine) depuis la France, et je peux vous assurer que c’est la galère ! Lors de la création du compte, Alipay demande le numéro de carte d’identité ou le numéro de passeport, le numéro de téléphone (il peut être français, là, il n’y a pas de problème), et demande une carte bleue chinoise. On a testé avec une carte bleue VISA, et cela ne passait pas.

Je pensais me créer un compte chez HSBC qui est une banque d’origine hong kongaise pour mes tests, et une ligne mobile chinoise, mais tout cela va me coûter pas mal d’argent ! HSBC permet en effet de lier Alipay et son compte bancaire : « Alipay Express Payment » service and « HSBC Mobile Banking Application« 

Je réfléchis sérieusement à cela car je ne souhaite pas être bloquée. De plus, je pourrais tester encore plus de choses, et partager les résultats avec vous !  Il faudrait que je m’y rends à Hong Kong l’an prochain pour mieux m’imprégner de la culture locale, même si, pour une asiatique née en France, j’ai déjà de valeurs très fortes par rapport aux traditions liées à l’Asie.

Je dois me préparer mentalement de tout payer par QR codes avec WeChat en Chine ou à Hong Kong hahaha. Pour le moment, il n’est pas disponible en Europe :

wechat-pay non en Europe - AUTOVEILLE

Voici à quoi ressemble le paiement par QR code avec Alipay :

alipay-qr-code-autoveille

J’ai hâte de tester tout cela !!

Et vous ?

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Publicités

Bonjour tout le monde !

Je me suis dit qu’un petit article sur mon expérience personnelle en tant que consultante SEO chez l’agence versus l’annonceur pourrait vous intéresser. Pour rappel, j’ai fait 3 annonceurs, puis 2 agences, et pas mal de projets en freelance car je considère que « AUTOVEILLE » / « ASVD » fonctionnent plus comme de mini agences qu’autre chose.

Personnellement, je n’ai pas de préférence particulière car je suis passionnée par le SEO avant tout, et que ce soit en agence ou chez l’annonceur, le plus important pour moi, c’est que les sites se positionnent ! Sinon, voici mes points de vue personnels sur les avantages et les inconvénients de chaque type de société :

En agence :

Les points forts :

On apprend une multitude de choses car on a pleins de clients avec des structures de site diverses et variées ! Et pour les audits et les recherches de problématiques, cela est un réel plaisir ! Pour un SEO junior, je lui conseillerais d’aller d’abord en agence (les grandes agences où il y a des plus séniors qui peuvent aiguiller), puis chez l’annonceur plus tard s’il a envie de se concentrer à maximum sur une même marque, une seule entreprise.

On peut se faire des (belles) primes si on fait entrer des clients, si on travaille bien, si les clients sont contents, etc.

Les points faibles :

Parfois, on a de fortes concurrences entre SEO (argumenter à longueur de journée pourquoi moi je pense comme ça, et toi non, pourquoi tu as tort,  blabla, etc.) … eh oui, ça arrive partout, dans tout domaine ! On a des horaires de travail de malade (il m’est arrivé de rester jusqu’à 22h dans une des agences que j’ai faites), on ne peut pas avoir tous les changements tout de suite car il faut attendre que les développeurs des clients soient disponibles pour mettre en place une balise … (au bout de 6 mois parfois, et on a toujours rien !!), on ne peut jamais tout faire (audit, optimisation, analyse de logs, netlinking, etc.) car on a souvent le temps que de faire une partie, etc.

Chez l’annonceur :

Les points forts :

On peut demander des changements assez rapidement sur le site, et on peut mener le projet SEO complet de A à Z ! On ne travaille que sur une même marque, et c’est agréable quand on est très attaché à cette dernière, car on arrive à la mettre en avant très naturellement.

Les horaires de travail sont encadrés, quand il est l’heure, tout le monde est quasiment parti. Donc, on a plus de temps libre pour soi 🙂

Chez l’annonceur, on est apparemment plus payé qu’en agence, mais sincèrement de mon côté, j’étais à chaque fois j’étais payée pareil pour mon fixe donc il n’y a pas de vérité exacte, et surtout cela dépend de l’entreprise, de votre profil, de votre négociation 😉

Les points faibles :

On ne travaille que sur une même marque à longueur de journée, mais si l’entreprise a plusieurs sites, cela compense car on peut également voir plusieurs typologies de sites. On est tout seul souvent, et on n’a pas de collègues SEO avec qui discuter des problématiques, avec qui échanger, et on peut se sentir un peu seul.

Si l’entreprise n’a qu’un seul site et que vous êtes le seul SEO, il faut absolument exploiter toutes les actions SEO possible comme la rédaction de contenu, le netlinking, travailler avec des blogueurs, sinon à la longue, vous allez vraiment vous sentir « alone » !

Voilà, c’est à peu près mes avis sur le sujet. J’espère qu’il aidera certaines personnes à se décider dans leurs choix professionnels ^^

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

 

Bonjour !

L’année 2017 a bien avancé, et touche à son dernier trimestre. Qu’est-ce que le temps passe vite ! Il faut dès à présent penser aux tendances SEO qui pourraient arriver en 2018. Personnellement, je crois à quelques éléments qui semblent être les nouveaux piliers du SEO, voire du monde digital.

tendances-seo-2018-veronique-duong-autoveille

Sans plus tarder, voici mes prédictions SEO pour 2018 :

Le vidéo marketing : il y a déjà une forte tendance de développement de cette activité, et avec le mobile qui se développe et qui devient de plus en plus performant, je ne peux qu’être certaine que les vidéos feront beaucoup parler d’elles prochainement.

La voice search : Google est un moteur de réponse désormais ! Avec Google Home, on a un petit assistant toujours à côté de nous, et qui répond quasiment très bien à toutes nos questions. Cela me fait un peu peur, mais je pense qu’il sera pas mal utile, surtout si on n’est plus tout le temps devant nos PC (et smartphones !)

google-home-moteur-reponse-autoveille

Source : Gadgetsin – Google Home (version US)

L’automatisation de l’optimisation de contenu : les contenus des sites sont long à extraire et à optimiser, et personnellement, je crois fortement au fait qu’il est possible d’automatiser cela, et d’optimiser les contenus manuellement (il est préférable) par la suite. Avec mon ami, nous sommes en pleine phase de recherche et développement sur cela. On pourra vous en dire plus prochainement.

Le résumé automatique de textes : une activité qui me tient également à coeur car je suis ingénieure linguiste de formation. Je suis certaine que si on arrive à mettre au point un système pour « créer », « résumer » des textes semi-automatiquement, cela pourrait être une révolution dans le monde du SEO voire du web en général … car une fois que le squelette d’un site est créé, il faut bien le remplir correctement non ?

Le mobile : avec index mobile first, AMP, instant apps, etc. on a bien compris que le mobile est primordial pour la quasi majorité des pays dans le monde ! En Chine, les volumes de recherche sur mobile explosent par rapport à ceux qui proviennent des PC.

Les réseaux sociaux (et les backlinks) : ils vont avoir de plus en plus de force dans la communication digitale globale d’une marque. Ils envoient de forts signaux aux utilisateurs, et … c’est logique. Plus un site est vu, aimé, repartagé, plus cela veut dire qu’il est intéressant, bon, attirant, etc.

Pour moi, ce sont les tendances SEO voire digitales à suivre pour l’avenir. Le SEO on-site devra toujours être fait correctement bien sûr, mais il faut penser à l’aspect moteur de réponse, aux vidéos, et à l’automatisation de certaines étapes dans une stratégie SEO. C’est bien joli de parler d’analyse de logs, de crawl budget, mais ce n’est pas que ces éléments qui vont faire positionner un site.

La technique, c’est bien, mais de la bonne maintenance, c’est encore mieux !

Si vous avez des remarques, laissez un commentaire, ou tweetez 🙂

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

L’année 2017 est en train de filer à grands pas, et c’est le moment de faire le point sur l’e-commerce en France. Sommes-nous en croissance ? Quels sont les axes de développement ? Quels sont les meilleurs canaux pour avoir du trafic et de ce fait des conversions ?

Dans l’article d’aujourd’hui, on va tenter de faire un point sur tout cela.

Bulle Digitale a réalisé une infographie faisant le point sur la situation actuelle : cette année, le marché du e-commerce devrait atteindre environ 80 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 23% !

Les axes de développement tournent autour :

  1. le mobile (AMP, index mobile first, instant apps, progressive web apps, etc.) !! Si vous lisez régulièrement mon blog, toutes ces notions, vous devriez déjà les connaître 😉
  2. le « Canal Unique » (le « One Channel »)
  3. la personnalisation de l’expérience utilisateur
  4. l’assistance virtuelle : chatbot, réalité virtuelle, intelligence artificielle, etc.

Parlant de mobile, il faut absolument avoir des pages web qui se chargent en moins de 3 secondes sur smartphones ou tablettes, et le Speedindex des pages devrait être en dessous de 3000 (sur PC, on doit être sous 1500).

Il faut également que les ventes en ligne et en magasin soient intégrer à un même canal (one channel) afin de suivre au mieux les différents flux et leurs données (via des plateformes automatisées).

Voici l’infographie en question, signée Bulle Digitale :

Infographie-ecommerce-2017-AUTOVEILLE

Si vous avez des questions sur le SEO mobile, le SEO appliqué au e-commerce, vous pouvez m’écrire à autoveille@gmail.com

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde,

En effectuant ma veille informationnelle, je suis tombée sur une infographie présentant pourquoi l’AMP devient indispensable pour tout site web. C’est très simple, maintenant que les temps de chargement ont tout leur poids pour le SEO, une page qui se charge plus de 3 secondes sera considérée comme peu adaptée pour les mobiles. De plus, avec Index Mobile First, ce sont les versions mobiles des sites qui seront indexées en premier, et cela va arriver très très vite (en 2018, donc il reste 4 mois pour s’y préparer).

Il faut implémenter l’AMP le plus rapidement possible sur vos sites. Créez une version AMP plus légère de votre site afin d’être conforme aux guidelines de Google. Je vous parlais de mes tests dans cet article : Je teste l’AMP et les « réactions » de Google !

Je vous laisse découvrir pourquoi l’AMP est indispensable désormais. C’est une infographie signée SwitchLead :

amp-a-mettre-en-place-sur-votre-site-SEO-AUTOVEILLE

Si vous avez un site WordPress, il est possible d’installer un plugin pour rendre le site AMP-friendly, mais si vous n’avez pas cela, il faudra faire appel à un développeur pour le faire. Si vous avez des connaissances techniques de base en HTML, vous devriez pouvoir vous débrouiller en suivant les conseils de Google sur le site officiel de l’AMP.

Si vous avez des questions sur le SEO mobile, l’AMP, écrivez moi : autoveille@gmail.com

Bon courage à tous !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

J’ai enfin trouvé un peu de temps pour publier ce petit retour. Pour 2017, j’ai été Blog Partner en tant que blogueuse SEO sur mon blog AUTOVEILLE et Membre du Jury des SEMY Awards en tant que Présidente du SEO CAMP.

Je me suis fait inviter à l’évènement, mais par faute de temps, je n’ai pu rester qu’une demi journée où j’ai déjà appris pas mal de choses grâce aux conférences très intéressantes !

La conférence que j’ai beaucoup aimée est celle qui porte sur le contenu marketing. On ne le répétera jamais assez mais le contenu est ROI et les liens externes doivent aussi faire partie de la stratégie SEO. Si on ne fait pas tout cela, ça risque de ne pas très bien marcher. Voici une photo que j’ai prise lors de la conférence d’Eric Enge, CEO de Stone Temple :

Sur le stand de Yandex, sponsor de SMX Paris, j’ai également récolté des petites astuces intéressantes par rapport au SEO en Russie : les liens n’ont pas trop de poids ! Les russes mesurent plutôt le comportement de l’utilisateur (UX) et le contenu du site, et ils ont Baden-Baden, l’algorithme qui fait comme Panda (Duplicate content, Keyword Stuffing, etc.) :

Alors, on l’aura bien compris, Google utilise des animaux, Yandex des villes, et Baidu des plantes pour les noms de leurs algorithmes 😉

Le live démo de Google Home m’a beaucoup fascinée !

Google devient un moteur de réponses. Nous n’avons plus besoin d’écran, de PC, de mobile pour avoir des réponses à nos questions ! Google utilise les featured snippets pour répondre.

Ensuite, c’était les SEMY Awards ! C’était une bonne expérience pour moi d’avoir fait partie du jury de cette 2e édition. Il y avait du boulot, mais cela reste OK ^^ et merci encore à SMX et au SEO Camp pour cette opportunité !!

Une petite vidéo par Hasni Khabeb de L’Agence DiGITALE lors de la remise du prix de la meilleure campagne SEO :

La photo des gagnants et des membres du jury prise par le SMX : Ça en fait du beau monde sur scène !

Voici la liste de tous les gagnants SEMY Awards ^^ :

gagnants-semy-awards-smx-paris-2017

Vraiment, très très contente d’avoir participé à cette édition, et j’espère que la prochaine fois n’est pas trop loin !

Bon courage à tous, et croyez-en vos projets !

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

Bonjour tout le monde !

Nous sommes en juin 2017, et la moitié de l’année est passée ! Au début de l’année, on a beaucoup parlé des tendances SEO à surveiller en 2017, et nous allons faire un point à mi-année pour voir où on en est. Je vais utiliser une infographie pour appuyer les propos.

On disait que les rich snippets et schema .org allaient prendre de l’ampleur en 2017, et je crois que c’est chose faite avec les « Rich Cards » qui se déploient, les « Articles similaires » des produits comme les sacs à main, les lunettes de soleil, et les chaussures dans Google Images.

Voici les autres tendances en question :

  • Les changements de design dans les SERP : on pourrait avoir des snippets plus longs, mais pour le moment, on n’a rien vraiment observé de la sorte.
  • L’augmentation de l’utilisation de AMP (Accelerated Mobile Pages) qu’on verra plus souvent dans les différents services de Google : News, Maps, etc.
  • L’enrichissement des contenus qui seront plus long et qualitatifs (on a vu et relu ça depuis un certain temps, et cela est toujours valable).
  • L’union du personal branding et du SEO : très important pour l’e-réputation, le SEO de la personne, car oui, on doit être référencé nous aussi en tant que personne physique, il n’y a pas que les boîtes !
  • L’optimisation de l’expérience utilisateur : pareil, un élément qu’on voit revenir tous les ans dans les tendances SEO … donc je ne sais pas si cela compte comme une tendance ou plutôt un fait à faire)
  • L’augmentation de la recherche vocale : des études montrent que les gens utilisent de plus en plus cette fonction (surtout aux Etats-Unis)
  • L’intelligence artificielle et le machine learning sont aussi deux éléments indispensables pour toujours innover plus en SEO, et faire plus de recherche et développement, et ainsi qu’automatiser de plus en plus de choses.

Voici l’infographie en question, réalisée par CJG Digital Marketing :

SEO-tendances-surveillance-2017-AUTOVEILLE

Si vous avez des questions SEO Google, écrivez moi à autoveille@gmail.com !

Bon courage à tous,

V̩ronique Duong РConsultante SEO certifi̩e CESEO 2014

%d blogueurs aiment cette page :